Juifs et chrétiens face au terrorisme

Juifs et chrétiens face au terrorismeLe site de la Conférence des Evêques de France revient sur le colloque d’Écully organisé par le service national des relations avec le judaïsme les 12 et 13 novembre derniers, et où se sont rassemblés quelques 80 acteurs du dialogue judéo-chrétien autour du thème « Face à la violence du terrorisme, comment Juifs et Chrétiens continuent de penser ? ».

Au cours des deux jours de formation, six intervenants se sont succédés pour évoquer un éclairage particulier sur le terrorisme et la violence : Mgr Vincent Jordy, évêque de Saint-Claude, Mgr Benoît Rivière, évêque d’Autun, le P. Charles Galichet (Abbé d’Abu-Gosh, Israël), le politologue Frédéric Encel, le Dr Richard Prasquier et le Fr Louis-Marie Coudray. Rappels de notions et de définitions fondamentales, retours sur les différentes vagues du terrorisme et les solutions mises en place, regards philosophiques et distanciés, questions de la salle et tables rondes, ont donné à tous des éléments de réponse pour un retour sur le terrain. Des idées pour des échanges en petits groupes paroissiaux ou associatifs sont nées, des pistes de travail, d’étude de textes en partage avec tous croyants.

Les trois sœurs Mirabal

capture« En République Dominicaine, trois visages figurent sur le billet de 200 pesos. Il s’agit des sœurs Mirabal : Minerva, Patria et María Teresa. Elles ont été exécutées le 25 novembre 1960, après avoir lutté contre le dictateur dominicain Trujillo. Dans leur pays natal, ces jeunes militantes sont des martyres. Pourtant en Europe, elles restent souvent méconnues. Beaucoup ignorent d’ailleurs que le 25 novembre – journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes – rend hommage à ces femmes ».

Voir plus dans La Vie…