Soutien du Vatican aux producteurs touchés par les séismes

Sur une demande directe du Pape, l’Aumônerie apostolique s’est rendue ces derniers jours dans les zones frappées par les séismes en Italie centrale, pour acquérir de la part des petits revendeurs, fortement en difficulté suite au séisme, des produits alimentaires typiques des zones frappées. Ce bureau du Saint-Siège en charge de la charité envers les pauvres au nom du Pape l’a annoncé ce jeudi 23 février.

Différents groupes d’agriculteurs et de producteurs ont été recensés. «Leurs entreprises risquent de fermer à cause des dommages provoqués par le séisme».

L’Aumônerie apostolique a décidé d’acheter une grande quantité de leurs produits «avec l’intention, exprimée par le Saint-Père, de les aider et de les encourager dans la poursuite de leur activité». Un geste en ligne avec le magistère du pape François qui rappelle souvent que «quand on ne gagne pas son pain, on perd sa dignité». Tous les produits acquis ont été «immédiatement distribués à diverses tables caritatives de la ville de Rome», pour la préparation des plats donnés quotidiennement aux personnes dans le besoin et sans domicile fixe.

Radio Vatican

Le Vatican contre le blanchiment d’argent

RomeDeux articles de La Croix nous renseignent sur la lutte contre le blanchiment d’argent au sein du Vatican.

À l’occasion de l’inauguration de l’année judiciaire au Vatican, le Promoteur de justice du Saint-Siège, Gian Pietro Milano, a prononcé un discours dans lequel il a dressé un état des lieux des efforts de réforme en termes de transparence financière. Il a ainsi indiqué qu’un total de treize millions d’euros d’origine douteuse avaient été gelés entre 2013 et 2016, dont deux millions l’année dernière. […]

L’AIF a été créée en 2010 par le pape émérite Benoît XVI pour pousser les institutions financières du Vatican à se conformer aux critères internationaux en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. […]

Le Vatican « a mis en œuvre des efforts d’une grande complexité et d’une grande ampleur, appuyés par les réformes du pape François et inspirés par les motivations ecclésiales indiquées par son magistère », en s’ouvrant toujours davantage à l’international, tout en gardant son identité.

Exemple concret de cette lutte :

La police financière italienne a annoncé mardi 21 février avoir saisi 2,5 millions de biens d’un banquier soupçonné d’avoir instrumentalisé un organisme du Vatican pour des opérations de blanchiment d’argent entre 2000 et 2011, dont certaines menées en Suisse et en Italie.

Une nouvelle charte pour les acteurs catholiques de la santé

Capture« La nouvelle charte des personnels de la santé a été présentée, ce lundi 6 février 2017, en salle de presse du Saint-Siège par le dicastère pour le développement humain intégral. Il s’agit d’une mise à jour d’un texte élaboré en 1995, à l’initiative du Conseil Pontifical pour la Pastorale des Services de la Santé, qui tient compte des avancées de la recherche biomédicale et des nouvelles réalités socio-sanitaires.

Ce nouveau document, comme le précédent, est divisé en trois parties : la procréation, la vie, la mort. Il s’adresse ‘non seulement aux professionnels de la santé, mais aussi aux chercheurs, pharmaciens, et législateurs en matière de santé’, a précisé Antonio Gioacchino Spagnolo, directeur de l’Institut de bioéthique de l’Université du Sacré-Cœur de Rome, qui a participé à l’élaboration de ce texte. C’est pour tous ‘une base' ».

Lire plus sur Radio Vatican

Le Vatican, état vert exemplaire…

capture

« L’encyclique Laudato si’ du pape François ‘a contribué de façon déterminante à accélérer la réalisation et la mise en œuvre du système’, même s’il existait déjà auparavant ‘de façon moins organisée’, souligne le cardinal Giuseppe Bertello, président du gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican.

Celui-ci ambitionne de voir le plus petit État du monde devenir ‘un bel exemple d’État vert et non polluant' ».

Voir plus dans La Croix…