Œconomicæ et pecuniariæ quæstiones

Un nouveau texte du Vatican !

Élaboré par des experts économiques et financiers externes au Vatican, Œconomicæ et pecuniariæ quæstiones ou Questions économiques et financières, appelle à placer l’homme et le bien commun, et non le profit pur, au centre des échanges économiques et financiers mondiaux. Il ambitionne de fournir des repères éthiques concrets aux sommités économiques, mais aussi aux chefs d’États, décisionnaires en matière de régulation de marché…

 

500 ans, pas une ride !

Il ne s’agit pas du nouveau recordman d’âge du monde mais de l’église Saint-Louis des Français à Rome ! Si on la connaît bien en général pour les magnifiques tableaux du Caravage et notamment celui de la vocation de Saint Matthieu, on fait parfois un peu moins attention à son histoire alors qu’il s’agit d’un haut-centre de la culture française en pleine ville de Rome. Du coup, pour fêter tout cela, hier a été inaugurée par le Cardinal Paul Poupard « une exposition consacrée à la ‘Mémoire des objets 1518-2018′ », en présence de l’ambassadeur de France.

Lire la suite

Un dominicain chez les GAFA

À 47 ans, le père Éric Salobir est à la tête de l’Ordre des prêcheurs pour les technologies, l’information et la communication (Optic). Un think tank catholique de plus en plus influent, qui a notamment organisé une rencontre secrète entre le pape François et plusieurs pontes de la Silicon Valley. Portrait du Monsieur tech du Vatican.

Quand Pie XII ouvrait les portes…

Sur les photographies rendues publiques par les archives photographiques du Vatican, on voit surtout des femmes et des enfants aux visages souriants malgré la précarité de leur situation : lits de fortune au sol, vêtements rapiécés et individus serrés les uns contre les autres à cause du manque de place. Ces clichés inédits de réfugiés juifs ont été pris entre 1943 et 1944 au château de Castel Gandolfo, la résidence d’été des papes.

Lire l’article de La Croix

 

8 au 11 mars 2018 : Hackathon au Vatican !

Non, il ne s’agit pas d’un escape game ni du énième roman à clés avec moine albinos, conservateur de musée à rouflaquettes et cliquetis de cadenas sumérien. Vhacks est un vrai hackathon, organisé entre autre par des étudiants de Harvard et du MIT, rassemblant des jeunes (18 ans révolus le jour J), croyants ou non, effectivement inscrits dans une grande école ou une université, venus du monde entier, férus de technologies, désireux de produire en peu de temps des solutions destinées à promouvoir l’un des trois thèmes de cette année :Lire la suite

Vous êtes Suisse ? Engagez-vous !

I Media nous présente un court film sur la Garde Suisse Pontificale, qui « vise à “susciter l’intérêt“ des jeunes Suisses pour “la plus ancienne et plus petite armée du monde“. »

« La vie, elle est plus grand, avec le Vatican ! »

sans-titrePied de nez (gentil !) à Cécile Chambraud qui dans les colonnes du Monde titre un article « Le Vatican élargit le sens de la vie » ! De quoi s’agit-il :

Réfléchir aux migrations ou aux ventes d’armes, plus seulement à l’avortement et à la contraception : le pape François transforme la mission de l’Académie pontificale pour la vie. […] Depuis un an, le pape François a ouvert les fenêtres de cet organisme un peu figé, dans l’optique d’en faire un instrument du dialogue intellectuel et scientifique avec l’extérieur, et non plus un organe dont la principale fonction serait de donner des leçons de morale reproductive.Lire la suite

Macron bientôt en visite au Vatican ?

Emmanuel Marcon pourrait se rendre bientôt à Rome, pour recevoir son titre de chanoine du Latran, comme l’indique un article du Parisien. Une visite certes symbolique, pour un président cultivant l’art du symbole, mais aussi politique, une rencontre avec le Pape permettant de toucher de manière toute particulière les catholiques. Le titre de chanoine relance ainsi la possibilité d’une rencontre prochaine avec le Pape François, même si l’agenda choisi par l’Elysée sera déterminant, dans le tumulte de réformes inquiétant les catholiques, à l’instar de la PMA. Affaire à suivre.

 

 

 

Source photo : Article du Parisien.

 

 

Les chiffres du Vatican

« ‘Donner suffisamment de corps pour tenir ensemble l’âme’. Lors des Accords du Latran, c’est en ces termes que Pie XI justifie l’importance d’un État indépendant, aussi petit soit-il, afin de soutenir matériellement l’activité spirituelle de l’Église. Sur la carte, l’enclave romaine est avec ses 44 hectares le plus petit État souverain du monde, un cinquième de Monaco. Le Vatican cède cependant cette première place à la principauté si l’on rajoute les dépendances extraterritoriales, comme les 55 hectares de la résidence de Castel Gandolfo par exemple… »

Lire plus sur Aleteia

Négociations entre Israël et le Saint-Siège

Rencontre entre le pape François et le Premier Ministre israélien Netanyahou en mai 2014 à Jérusalem© Alex Kolomoisky/POOL/FLASH90

« Pour la première fois, le Saint-Siège et Israël évoquent la possible « signature » d’un document final s’agissant des questions juridiques et financières de l’Eglise catholique en Israël. »

explique le site Terra Santa. Un communiqué conjoint évoque « des progrès accomplis sur les négociations en cours » et « une rapide conclusion », alors que ces négociations durent depuis un quart de siècle.Lire la suite

La Menorah au Vatican

La Menorah: culte, histoire et mythe : tel est le titre de l’exposition qui aura lieu du 16 mai au 23 juillet conjointement dans les Musées du Vatican et au Musée juif de Rome.
Cette exposition est le premier projet commun entre les deux institutions, signe d’une collaboration fructueuse entre juifs et chrétiens dans la ville où ils vivent les uns près des autres depuis plus de vingt siècles.

« S’il est possible de faire cette exposition aujourd’hui, cela montre qu’il y a eu une évolution dans le dialogue entre juifs et catholiques, les temps ont changé et beaucoup de choses se sont atténuées », note le grand rabbin de Rome, Riccardo Di Segni. « Nous devons encore approfondir les racines juives de la foi catholique », a confié pour sa part à l’AFP le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens.

Pour cette exposition, Israël fera venir à Rome une pierre richement sculptée, comportant un chandelier à sept branches, provenant d’une synagogue du 1er siècle découverte à Magdala, au bord du lac de Tibériade, en 2009. Seront également exposés des candélabres chrétiens du Moyen-âge s’inspirant de la menorah, mais aussi les oeuvres d’artistes contemporains.

Judas nous révèle nous-mêmes

Capture« ‘Nous avons peu de justifications pour parler avec indignation du traître. Judas nous révèle nous-mêmes’, a souligné le prédicateur. Et de citer l’écrivain français Emmanuel Carrère dans son livre Le Royaume (2014) : ‘Je t’abandonne, Seigneur. Toi, ne m’abandonne pas’.

Les pasteurs doivent aussi se demander comment rejoindre ceux qui sont loin de la foi, a-t-il poursuivi en donnant un exemple personnel : ‘Je vis avec une communauté de jeunes qui font deux missions populaires par an. Je les taquine parce qu’ils vont danser dans les rues, entrent dans les discothèques et vont dans les bars. … Mais ils savent combien j’ai d’estime pour le fait qu’il y ait quelqu’un qui se rende là où il y a ce que nous ne voudrions pas voir, il y a des jeunes peut-être désespérés… Même si nous n’accomplissons pas ce devoir, nous devons être reconnaissants et solidaires envers ceux qui vont chercher dans les rues, comme disait Jésus, les païens et les publicains' ».

Anne Kurian sur zenit.org

Les finances du Vatican

Le bilan annuel 2015 du Saint-Siège, de la Cité de l’État du Vatican et des institutions qui leur sont liés a été publié le 4 mars 2017 par le Secrétariat pour l’économie, avec quelques mois de retard.

Saint-Siège :

  • déficit de 12,4 millions d’euros.
  • recettes : rendements des différents investissements, contributions des diocèses du monde entier (24 millions), les contributions de l’IOR (la « banque du Vatican », 50 millions).
  • dépenses : les dépenses de personnel représente le poste le plus important

Gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican :

  • excédent de 59,9 millions d’euros, grâce aux activités culturelles, notamment les Musées du Vatican.

Ce bilan comptable est le premier exercice en conformité avec les politiques vaticanes de gestion financière (VFMP) approuvées par le Pape François en 2014. Ces VFMP permettent d’améliorer la qualité et la transparence des informations financières et d’accroître la rigueur dans la gestion économique.

Soutien du Vatican aux producteurs touchés par les séismes

Sur une demande directe du Pape, l’Aumônerie apostolique s’est rendue ces derniers jours dans les zones frappées par les séismes en Italie centrale, pour acquérir de la part des petits revendeurs, fortement en difficulté suite au séisme, des produits alimentaires typiques des zones frappées. Ce bureau du Saint-Siège en charge de la charité envers les pauvres au nom du Pape l’a annoncé ce jeudi 23 février.

Différents groupes d’agriculteurs et de producteurs ont été recensés. «Leurs entreprises risquent de fermer à cause des dommages provoqués par le séisme».

L’Aumônerie apostolique a décidé d’acheter une grande quantité de leurs produits «avec l’intention, exprimée par le Saint-Père, de les aider et de les encourager dans la poursuite de leur activité». Un geste en ligne avec le magistère du pape François qui rappelle souvent que «quand on ne gagne pas son pain, on perd sa dignité». Tous les produits acquis ont été «immédiatement distribués à diverses tables caritatives de la ville de Rome», pour la préparation des plats donnés quotidiennement aux personnes dans le besoin et sans domicile fixe.

Radio Vatican

Le Vatican contre le blanchiment d’argent

RomeDeux articles de La Croix nous renseignent sur la lutte contre le blanchiment d’argent au sein du Vatican.

À l’occasion de l’inauguration de l’année judiciaire au Vatican, le Promoteur de justice du Saint-Siège, Gian Pietro Milano, a prononcé un discours dans lequel il a dressé un état des lieux des efforts de réforme en termes de transparence financière. Il a ainsi indiqué qu’un total de treize millions d’euros d’origine douteuse avaient été gelés entre 2013 et 2016, dont deux millions l’année dernière. […]

L’AIF a été créée en 2010 par le pape émérite Benoît XVI pour pousser les institutions financières du Vatican à se conformer aux critères internationaux en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. […]

Le Vatican « a mis en œuvre des efforts d’une grande complexité et d’une grande ampleur, appuyés par les réformes du pape François et inspirés par les motivations ecclésiales indiquées par son magistère », en s’ouvrant toujours davantage à l’international, tout en gardant son identité.

Exemple concret de cette lutte :

La police financière italienne a annoncé mardi 21 février avoir saisi 2,5 millions de biens d’un banquier soupçonné d’avoir instrumentalisé un organisme du Vatican pour des opérations de blanchiment d’argent entre 2000 et 2011, dont certaines menées en Suisse et en Italie.

Une nouvelle charte pour les acteurs catholiques de la santé

Capture« La nouvelle charte des personnels de la santé a été présentée, ce lundi 6 février 2017, en salle de presse du Saint-Siège par le dicastère pour le développement humain intégral. Il s’agit d’une mise à jour d’un texte élaboré en 1995, à l’initiative du Conseil Pontifical pour la Pastorale des Services de la Santé, qui tient compte des avancées de la recherche biomédicale et des nouvelles réalités socio-sanitaires.

Ce nouveau document, comme le précédent, est divisé en trois parties : la procréation, la vie, la mort. Il s’adresse ‘non seulement aux professionnels de la santé, mais aussi aux chercheurs, pharmaciens, et législateurs en matière de santé’, a précisé Antonio Gioacchino Spagnolo, directeur de l’Institut de bioéthique de l’Université du Sacré-Cœur de Rome, qui a participé à l’élaboration de ce texte. C’est pour tous ‘une base' ».

Lire plus sur Radio Vatican

Le Vatican, état vert exemplaire…

capture

« L’encyclique Laudato si’ du pape François ‘a contribué de façon déterminante à accélérer la réalisation et la mise en œuvre du système’, même s’il existait déjà auparavant ‘de façon moins organisée’, souligne le cardinal Giuseppe Bertello, président du gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican.

Celui-ci ambitionne de voir le plus petit État du monde devenir ‘un bel exemple d’État vert et non polluant' ».

Voir plus dans La Croix…