Entourer les personnes à la rue

imagesLes températures s’effondrent et on s’inquiète pour les personnes à la rue (3,5 millions de SDF et personnes mal logées en France, +50% de SDF en 10 ans selon la Fondation Abbé Pierre). Mais souvent on ne sait pas vraiment quoi faire quand on en croise au quotidien.

L’association Entourage, avec son application lancée il y a un an, connecte les habitants entre eux, pour les aider à reconstruire un cercle bienveillant autour des personnes sans-abri de leur quartier. A l’été dernier, son créateur expliquait ainsi au Parisien :

Lire la suite

Omar Sy : plus balaise que le Pape François en Birmanie ?

sans-titreLes médias ont construit un affrontement absurde. D’un côté, Omar Sy qui lance du Bangladesh un appel à dons en faveur des Rohingyas, cette minorité musulmane objectivement martyrisée en Birmanie depuis des décennies. De l’autre, le Pape François, en déplacement en Birmanie, qui avait dénoncé le sort horrible réservé à ce petit peuple, mais que d’aucuns ont trouvé tiède dans le cadre de son voyage.

C’est oublier que le profil des deux n’est pas comparable et que le Pape François est aussi venu comme représentant d’une autre minorité, les catholiques de Birmanie. Un déplacement officiel comme Chef d’Etat ne permet pas tout à fait la même liberté qu’un acteur engagé, comme l’explique François Vercelletto dans Ouest France :

Lire la suite

En France, un enfant sur dix vit dans une situation d’extrême précarité

Ici, au Samaritain, notre credo, ce serait volontiers « Confiance & Espérance », mais pas au prix de l’aveuglement.

C’est Libération qui s’en fait l’écho cette fois :

« Emmanuel raconte cette scène. Elle se passe à Auch (Gers), dans sa classe de CP, lors d’une séance sur le développement durable. Au détour d’une phrase, un élève explique qu’à la maison ils remplissent un seau d’eau une fois par semaine et puisent dedans pour se laver. Un autre dit ne plus avoir de lumière chez lui parce que l’électricité a été coupée. »

Lire la suite

L’Europe a besoin de nous !

CaptureAprès la session des Semaines Sociales de France sur « Quelle Europe voulons-nous ? », qui rassembla tout récemment près de 2.000 personnes et une brochette d’intervenants de tout premier plan, le travail continue !

Nous avons également entendu l’invitation des autorités françaises à participer activement, à travers des conventions démocratiques, à l’élaboration de cet avenir renouvelé. […] Permettez-nous, donc, d’ouvrir quelques pistes pour redonner de l’élan à l’Europe, dont nous avons compris qu’elle traversait les affres d’une crise d’adolescence. Des propositions que vous serez ardemment invités à critiquer, enrichir, préciser, afin de proposer un Manifeste des Semaines sociales pour l’Europe, qui seront mises au pot commun des réflexions collectives.

Lire la suite

A-Dieu, Frère Henri

img_0871Le Père Dominicain Henri Burin des Roziers est mort avant-hier. Depuis 1978 comme prêtre mais aussi comme avocat, il s’est battu au service des « sans-terres » au Brésil, notamment aux confins de la forêt amazonienne. En 2002, le journal La Vie, avant et après tant d’autres, lui consacrait un portrait :

Sa tête a été mise à prix mais cela ne semble nullement l’émouvoir. À 71 ans, Henri Burin des Roziers ne redoute qu’une chose : l’injustice. Installé depuis dix ans dans le sud du Para, au nord-est du Brésil, cet avocat, religieux dominicain, est devenu la voix des plus démunis : les petits paysans sans terre chassés par les grands propriétaires fonciers. De sa trajectoire qui l’a conduit à braver les pistoleiros et autres ripoux aux confins de l’Amazonie, Frère Henri, comme on l’appelle ici, ne parle qu’à contrecœur : « Ce qui se passe ici est plus important que mon histoire. »

Lire la suite

De la bière dans la box des monastères

sans-titre

Pour soutenir la production monastique, Divine Box propose tous les mois une sélection de produits d’épicerie fine fabriqués par nos frères réguliers. S’abonner, c’est découvrir de bons produits et soutenir cette production.

Il est depuis peu proposé un abonnement spécial bières trappistes, à découvrir ICI. Une occasion de découvrir des produits souvent méconnus, comme la bière de Saint-Wandrille, à l’honneur dans la box d’octobre (voir vidéo ci-dessous).

Lire la suite

Une nuit pour le Bien commun ?

bigger-whiteCe soir est organisée « La Nuit du Bien Commun » au Théâtre Mogador à Paris. X-ième soirée caritative me direz-vous … Sauf qu’ici, les projets soutenus sont connus de beaucoup d’entre nous et méritent le détour : Enfants du Mékong, Entourage, Lazare, Espérance Banlieues, et d’autres encore à découvrir sur le site de l’initiative : https://www.lanuitdubiencommun.com/

Peut-être trop tard pour participer aux petits-fours, pour donner sûrement non !

Un détour pour voir une dernière fois la mer

Parfois, ce ne sont ni les médicaments, ni la formation ni les compétences qui comptent. Parfois, tout ce dont vous avez besoin pour faire la différence, c’est de l’empathie.

Une équipe d’ambulanciers a fait tout son possible pour accompagner une femme malade voir une dernière fois la mer avant de l’emmener dans un service de soins palliatifs.

Grâce leur en soit rendue.

Le Dorothy se lance à Paris

Logo_test_FORME02_04Nous évoquions il y a peu l’ouverture prochaine du Dorothy, « café-atelier catholique au coeur de Paris ». La peinture à peine sèche, il accueille sa première rencontre ce soir avec une rencontre organisée à 20h avec le Service jésuite des réfugiés en France sur « Réfugiés : comment répondre au défi de l’hospitalité ? » (infos sur l’événement Facebook ICI ).

On peut désormais suivre l’actualité du Dorothy en s’abonnant à leur Infolettre (voir leur site LA) ou à leur page Facebook.

Et son adresse est connue  ! On retrouvera Dorothy au 85 bis rue de Ménilmontant dans le 20e arrondissement. Longue vie à l’équipe porteuse de ce beau projet !

Médecine, fraternité : miracle ?

Surgeons performing surgery in operating Theater.Un homme est brûlé à 95%. Son frère jumeau lui donne de la peau, issue de parties de son corps à cicatrisation rapide. Usant de la capacité auto-régénérante du matériau et après une dizaine d’opérations, le blessé, que les statistiques vouaient à la mort, est tiré d’affaires après des mois de combat.

Sans doute pas un miracle, mais une première médicale et une belle chaîne de professionalisme et de fraternité à découvrir ICI.

Accueil des pauvres : la Diaconie, kezako ?

 

wdp_logo_fre_0Au lendemain de la Journée mondiale des Pauvres, voulue par le Pape François sous le thème « N’aimons pas en paroles mais par des actes », nous pouvons (re-)découvrir utilement ce qu’est la Diaconie. Dans une très intéressante contribution préparatoire à l’Université de la Solidarité et de la Diaconie, qui s’est tenue tout récemment à Lourdes, le Père Etienne Grieu nous propose quelques éléments :

Si vous interrogez des chrétiens en leur posant la question, pour vous c’est quoi l’Église, comment la définissez-vous ? Lire la suite

Migrant’scène, une autre approche

Couv-Ddp-FMS-2017-212x300

Hier, la Cimade a lancé dans 60 villes en France le festival Migrant’scène. Jusqu’au 10 décembre, au travers de rencontres, d’une exposition, de projections de films, de débats, il a pour objectif de porter un regard différent sur les migrations.

Après le temps des actions de solidarité, dans un rapport aidant-aidé, face à l’urgence, pour pallier les manques de l’Etat, il s’agit de faire connaître la richesse des projets où chaque personne, qu’elle soit d’ici ou d’ailleurs, est actrice à part entière, force d’initiative ou de proposition, force de parole ou de réflexion, sur un pied d’égalité.
Il est temps de montrer que, même si c’est difficile, même si cela ne va pas de soi, penser ensemble, agir ensemble, malgré toutes nos différences, permet d’avancer et de construire un monde plus juste, plus ouvert, plus fort, justement grâce à nos différences.

Tout le programme à retrouver ICI.

L’Europe, Taizé : l’enthousiasme !

Portrait du Frère Aloïs, prieur de la communauté de TaizéAlors que s’ouvre demain la 92e session des Semaines Sociales de France sur le thème « Quelle Europe voulons-nous ? », Frère Aloïs, Prieur de la Communauté de Taizé, qui sera responsable du « fil rouge théologique » du rassemblement, évoque dans les colonnes de La Vie son approche de l’Europe.

Nous avons trop longtemps considéré l’Europe à travers le seul prisme économique, or nous ne pouvons pas avancer dans ce domaine si la dimension spirituelle est absente. Elle nous ouvre à l’humain, nous permet de mieux comprendre l’histoire des différents pays, et donc leurs positions actuelles. Pour donner un nouveau souffle à l’Europe, confrontée à de multiples problèmes économiques et politiques, il s’agit de faire jaillir une étincelle d’enthousiasme.

Lire la suite

Nicole Ferroni, Pape François : même combat ?

sans-titreAprès le cri d’alarme de 15.364 scientifiques sur l’état de la planète, relayé en France par le journal Le Monde, la dernière chronique de Nicole Ferroni sur France Inter résonne en effet en écho avec un certain nombre de points de Laudato Si, l’encyclique du Pape François, de manière tonique et sincère.

On peut l’écouter ICI.

Pour les retardataires ou les consciencieux, on peut relire l’encyclique en cliquant et, pour les faignants, on peut, parmi d’autres excellentes recensions, lire la contribution de Christian Mellon sj aux Semaines Sociales de Rueil sur « Laudato Si : continuités et révolution » en cliquant ICI.

Après Simone à Lyon, Dorothy à Paris !

Dorothy-Day-fondatrice-journal-The-Catholic-Worker_0_729_554Vous connaissez peut-être Le Simone, « café culturel au cœur de Lyon », inauguré par Les Altercathos (« Les alternatives catholiques » en texte plein), « association de laïcs lyonnais qui n’a pas une vocation cultuelle mais culturelle ». L’initiative vaut le détour, d’autant qu’une de nos fidèles amies du Samaritain en est de mémoire l’une des co-fondatrices et un pilier …

Mais voilà que Simone à Lyon semble envoyer sa cousine Dorothy à Paris ! Projet de « café-atelier catholique » à venir dans la capitale, Foucauld Giuliani, son coordinateur, explique dans les colonnes de La Croix l’attachement à Dorothy Day, journaliste et militante catholique, dont le procès en béatification a été ouvert en 2000, aussi bien que l’essence du projet :

L’idée, c’est de proposer un lieu qui prenne en compte toutes les dimensions de la personne humaine : la sociabilité, le travail, la vie politique et spirituelle.
Bien que créé par des chrétiens, ce lieu ne leur sera pas réservé. Nous sommes plutôt convaincus qu’assumer nos convictions sera la base d’un dialogue sincère avec les autres clients du café.

[…] Nous avons choisi Dorothy Day car cette Américaine catholique engagée incarne des choses essentielles : le souci du bien commun, la défense des plus faibles et la vie spirituelle.

Lire la suite

Pauvreté en France : urgence et solidarité

rapscLe Secours catholique a publié ce 9 novembre son rapport sur l’état de la pauvreté en France. Comme sa Présidente Véronique Fayet l’indique dans une interview au journal Le Monde :

La pauvreté ne recule pas. Les personnes rencontrées disposent d’en moyenne 548 euros par mois, 3 euros de plus qu’en 2010 ! Celles qui ont un revenu – et 52 % des personnes accueillies sont actives – voient, elles, leurs ressources progresser, dans la même période, de 10 euros, bien moins que le renchérissement du coût de la vie.

Enfin, près d’un ménage sur cinq (19 %) n’a aucune ressource, soit cinq points de plus qu’en 2010, dont 53 % d’étrangers. On assiste donc à une stagnation sans amélioration, avec le risque d’une banalisation car tout semble indiquer que, depuis quatre ou cinq ans, on s’habitue à ces taux élevés d’une pauvreté qui touche par ailleurs maintenant près de 3 millions d’enfants.

Lire la suite

L’Europe : un enjeu pour les chrétiens

Logo-des-Semaines-sociales-de-FranceDepuis plus d’un siècle, les Semaines Sociales de France rassemblent plusieurs milliers de chrétiens autour d’un enjeu de société, à la lumière de la Pensée sociale de l’Eglise. Cette année, « Quelle Europe voulons-nous ? » est proposé au discernement des participants qui seront en novembre à Paris.

Le projet européen a réussi la prouesse de pacifier un continent qui n’avait jamais connu plus d’un demi siècle de paix. Aujourd’hui, en France et chez nos voisins, l’anathème et le slogan tiennent trop souvent lieu de débat. Le projet européen peine à rassembler : la montée du scepticisme et du rejet, nette en Grande-Bretagne, plus variable dans d’autres pays, ne permet plus d’entendre les raisons de l’adhésion.
Les Semaines Sociales de France se rappellent que le projet européen a été bâti grâce à des chrétiens engagés, qu’elles ont travaillé périodiquement le sujet, ce qui leur donne une légitimité pour établir un diagnostic et ouvrir le débat sur le projet européen. Elles s’appuient sur une année d’échanges organisés par les antennes régionales, les travaux et témoignages d’analystes et d’acteurs français et européens, celles des réseaux partenaires dont IXE (Initiatives de Chrétiens pour l’Europe). Après les élections en France, puis en Allemagne, le moment est propice pour intervenir dans un débat refondateur.

Lire la suite

Un parvis pour les Bénédictines du Pesquié

DCIM100MEDIADJI_0069.JPGUn site incroyable, des religieuses volontaires et souriantes, une vidéo avec certaines scènes proches de celles avec Sœur Clotilde dans Les gendarmes de Saint-Tropez … : découvrez et partagez l’appel des sœurs de l’Abbaye du Pesquié en Ariège ! Vite, dédicace de la basilique prévue le 22 octobre !

Toute les infos sur ce projet et l’occasion de découvrir cette belle communauté, qui avait déjà fait forte impression dans l’émission « Dans les yeux d’Olivier »,  c’est par ICI.

De l’énergie pour la reprise …

rvlfvv-HCLa reprise de l’année, qu’on ait eu la chance de partir pour les vacances ou non, est toujours un défi … Alors un peu d’énergie avec cette formidable capitaine, c’est par ICI !

Go, go, go … et, en attendant, très bon week-end !

Le Pape, les migrants : un message inédit

AFP2435621_LancioGrandeComment mieux accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les migrants et les réfugiés? C’est la question à laquelle répond le Pape François, dans un message publié ce lundi 21 aout, à l’occasion de la Journée mondiale du migrant et du réfugié, le 14 janvier prochain, comme le relate la presse vaticane.

Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer : quatre verbes «fondés sur les principes de la doctrine de l’Eglise», rappelle le Saint-Père, en soulignant sa «préoccupation spéciale concernant la triste situation de nombreux migrants et réfugiés» durant son pontificat.

Parmi d’autres trésors à découvrir, certaines de ses positions semblent assez inédites, notamment la suivante, relevée par de nombreux médias :

Le principe de la centralité de la personne humaine, fermement affirmé par mon bien-aimé prédécesseur Benoît XVI (Cf. Lettre encyclique Caritas in veritate, 47), nous oblige à toujours faire passer la sécurité personnelle avant la sécurité nationale.

Les débats ne manqueront pas et ce texte, comme ses prédécesseurs, a le grand mérite de nous mettre en chemin et de débattre sur un sujet compliqué. Avant toute polémique inutile, il faut donc lire ce texte, en débattre avec d’autres et se faire sa propre opinion ; on le retrouve in extenso en cliquant ICI.

Les croyants sur le front de la paix

Europeancitizensprize1Le souvenir de la mort brutale du Père Jacques Hamel il y a un an nous renvoie à l’engagement de tous les chrétiens et au-delà de croyants au service de la paix dans le monde. Entre autres et par trois fois les derniers mois, leur engagement a été publiquement reconnu.

Il en est ainsi du Père Tvrtko Barun (photo), jésuite, qui a reçu mi-juillet du Parlement européen le Prix du citoyen européen, pour son engagement en faveur des réfugiés. Responsable du Service jésuite des réfugiés pour la région Europe du Sud-Est et réfléchissant sur le caractère humanitaire de la congrégation jésuite, il dit (source : JRS) :

Notre œuvre est basée sur les valeurs de l’Evangile. Je crois qu’être  ouvert aux autres et aux différents est un défi pour tout le monde, indépendamment de sa foi. Les mots du Christ nous aident certes à rendre plus facile le choix de cette ouverture.

Il est encore ainsi du rôle prépondérant des religions en faveur de la paix, reconnu par l’ONU dans le cadre du Plan d’action de Fès publié au même moment. Comme le rapporte Radio Vatican, il a été salué par Mgr Auza, observateur permanent du Saint-Siège à l’ONU.

Il en fut encore ainsi au printemps, quand le Quai d’Orsay, en établissant un protocole officiel de coopération avec la Communauté de Sant’Egidio, reconnaissait le rôle majeur de ces chrétiens dans la construction de la paix en CentrAfrique et dans la prise en charge des réfugiés du Proche et du Moyen-Orient.

Rendons grâce pour cela et essayons d’y contribuer là où nous sommes et à notre niveau.

Dimanche et les jours d’après …

indexForce est de constater que les échéances électorales, et en particulier l’entre deux tours de la Présidentielle, auront suscité une belle diversité de réactions et prises de positions dans l’Église catholique. On peut s’inquiéter de la gravité du moment, on peut tout de même se réjouir de cette pluralité d’engagements dans nos rangs, tout en regrettant parfois l’acidité des échanges entre frères et soeurs en Christ, en particulier sur les réseaux sociaux …

La Vie nous propose une recension de ces contributions, utile pour nourrir son discernement avant d’aller voter.

Mais sans doute notre énergie et notre espérance doivent se placer dans l’après : les législatives et, au-delà encore, notre présence citoyenne sur les grands enjeux de société qui ont du prix à nos yeux, par nos engagements associatifs, médiatiques, etc.

C’est le sens de la tribune de Dominique Quinio, Présidente des Semaines Sociales de France :

Combien auront la volonté de suivre la réalisation des programmes et de s’engager, eux-mêmes, dans l’arène politique ou dans les associations pour faire avancer leurs convictions ?
Les grands rendez-vous électoraux rétrécissent notre champ de vision politique, laissant penser que notre devoir citoyen s’arrête après le vote, aussi crucial soit-il.

Voter en conscience …

Logo_CVX_elections_2017-300x300La Communauté de Vie Chrétienne (CVX) propose une démarche en cinq étapes pour choisir son bulletin « en pleine conscience » aux scrutins de l’élection présidentielle, les 23 avril et 7 mai 2017. Pas de consigne de vote mais des textes, des questions et des événements pour nourrir sa réflexion.

« Comment vais-je voter en 2017 ? Comme d’habitude ? Selon mes préoccupations personnelles ? Selon mes impressions sur les candidats ? Selon l’avis de mon entourage ? »

CVX propose à ses 6.000 compagnons une façon de se préparer aux votes à venir. Il s’agit pour les membres de la communauté de spiritualité ignatienne de mener un véritable travail de discernement, car ce choix engage.

La suite est à découvrir ICI.

« Sens commun » est-il vraiment le centre de la campagne électorale ?!

sens-commun-2-jpg-150x150« Non, Sens commun n’est pas une dangereuse officine d’extrême droite. Mais non, Sens commun n’a pas le monopole de la représentation catholique. […] Il n’y a pas une seule manière de voter catholique. Ce que l’on appelle un peu faussement la « doctrine sociale » de l’Église permet au contraire de comparer différents critères, de poser des jugements divers, et d’organiser un débat. »

Une réponse utile et intelligente d’Isabelle de Gaulmyn face à une campagne « d’information » néfaste ! … à lire ICI.

En complément, on peut aussi découvrir les contributions de Dominique Quinio, Présidente des Semaines Sociales de France, et du Père Bertrand Auville, Délégué aux relations avec le monde politique pour le Diocèse de Nanterre, sur « Elections 2017 : un vote pour quelle société ? » et c’est à lire PAR LA.

Ouf, tout ne va pas mal !

L’actualité est pour le moins morose entre révélations politiques, contexte international instable et défi de la pauvreté qui reste à relever. Pourtant comme Bernard Guetta le relève dans Challenges il est des raisons d’espérer, à voir notamment les sursauts citoyens en Roumanie et aux Etats-Unis et de nouvelles perspectives en Europe.

Nul besoin, en un mot d’anxiolytiques. Contre la dépression politique, l’Amérique et la Roumanie suffisent.

À lire et partager pour retrouver un peu de tonus !

Revenu universel : qu’en penser ?

fr_1509_24Alors que divers candidats aux prochaines élections se sont exprimés sur l’idée d’un revenu universel, Guillaume Alméras, spécialiste des questions d’emploi et d’insertion au Secours catholique, exprime des réserves :

« Il craint que la mesure se résume finalement « à faire un chèque dont le montant sera de toute façon insuffisant pour vivre dignement, et à laisser ensuite les personnes se débrouiller soutes seules », dédouanant ainsi les responsables politiques de toute action supplémentaire pour lutter contre la pauvreté ou pour faciliter l’accès à l’emploi. »

Un article de synthèse intéressant à retrouver sur le site du Secours Catholique.

Le Pape ouvre les dortoirs du Vatican aux sans-abri

Le Pape appelle à aider les sans-abri victimes du froidLu sur Radio Vatican : A l’issue de la prière de l’Angélus dimanche 8 janvier 2017, le Pape François a demandé aux fidèles de penser «à toutes les personnes qui vivent dans la rue, touchées par le froid et tellement souvent par l’indifférence». «Prions pour eux et demandons au Seigneur de nous réchauffer le cœur pour pouvoir les aider». La veille, samedi 7 janvier, l’aumônier du Pape, Mgr Konrad Krajewski, avait indiqué à l’agence de presse italienne Ansa que trois dortoirs du Vatican resteront ouvert 24h/24 aux personnes sans-abri, alors que le pays est en proie à une vague de froid qui a tué sept personnes en 48 heures.

La Stampa précise que des solutions pour lutter contre le froid seront également proposées pour ceux qui ne souhaitent pas quitter la rue. Des sacs de couchage spéciaux résistants à des températures de moins 20°C leur seront proposés, ainsi que des gants. Les personnes sans domicile fixe peuvent aussi se rendre dans les dortoirs juste pour rester au chaud, boire un thé, un café ou manger quelque chose.

Solidarité, conscience, respect des lois : un intrus ?

5058592_6_15de_manifestation-le-23-novembre-en-soutien-a_a4ebbd33c0feeccdae2717c268739fdf« L’aide au séjour d’un étranger pour lui assurer des conditions dignes et décentes ou visant à préserver son intégrité physique n’est pas pénalement punissable. » Voilà la conclusion de la Présidente du Tribunal correctionnel de Nice dans le procès d’un enseignant-chercheur qui avait convoyé avec sa voiture des Érythréennes venues d’Italie, comme nous le rapporte Le Monde. Le Procureur avait requis six mois de prison avec sursis, pour – comme l’appelle le journal La Vie – « délit de solidarité ».

L’Église depuis ses origines a insisté sur la nécessité pour ses croyants de respecter les lois du pays où ils habitent (on se souvient de la lettre de Diognète au IIe siècle sur les chrétiens : « Ils obéissent aux lois établies et leur manière de vivre est plus parfaite que les lois. »). Et pourtant, comme un simple citoyen aidant des migrants le confiait dans La Croix : « Quand vous voyez des familles avec des bébés, des mineurs dans les rues, en situation d’hypervulnérabilité face aux réseaux en tous genres, vous faites quoi ? Vous passez votre chemin ? ». Un questionnement qui ne peut laisser indifférent des chrétiens …

La Cimade, fondée et encore largement animée par des chrétiens, a ainsi produit une déclaration intitulée « La répression de la solidarité doit cesser » :Lire la suite

Réduire les inégalités, exigence écologique et sociale

annonce-colloque-inegalitesA l’initiative notamment de la Revue Projet, du Secours catholique, de la CFTC, d’Emmaüs, du CCFD et de la Fondation Abbé Pierre se tiendra du 16 au 18 février à Paris un passionant colloque sur un sujet central, quoique encore trop absent des débats en vue des prochaines échéances électorales.

Avec des intervenants de tout premier plan, comme Edgar Morin, Hubert Reeves, Véronique Fayet ou Nicolas Hulot, les participants pourront également débattre lors d’un « Grand oral des candidats à l’élection présidentielle » …

Des informations complémentaires par ici, l’inscription – gratuite mais obligatoire – c’est par là.

 

Les saucisses sont chaudes …

15267726_910617059069437_3346297681373909495_n

Pendant que d’aucuns s’écharpent sur un film qui parle de saucisses qui seraient chaudes, il est d’autres qui le sont moins – chaudes – par les temps qui courent : il s’agit des trop nombreuses personnes à la rue ! Et la Société de Saint-Vincent de Paul – parmi d’autres – s’en soucie et nous lance un nouveau défi : chiche d’offrir un café chaud à un SDF qui a froid, avec un sourire et quelques minutes de présence ?!

Un appel à l’action mais aussi à la conversion … Dans un monde où les sujets d’indignation ne manquent pas mais aussi dans lequel il faut choisir ses combats, l’association nous propose cette prière de saint Vincent de Paul :

Ô Dieu Sauveur, je T’en prie, donne-nous l’humilité,
Toi qui a toujours cherché la gloire de Ton Père aux dépens de Ta propre gloire,
aide-nous à renoncer une fois pour toutes à nous complaire en vain dans les succès.
Délivre-nous de l’orgueil caché et du désir que les autres nous estiment.
Nous te supplions, Seigneur miséricordieux, de nous donner l’esprit de pauvreté.
Et si nous devons avoir des biens fais que notre esprit n’en soit pas contaminé,
ni la justice blessée, ni nos cœurs embarrassés.

Allez, hop hop hop, on prépare les thermos et on trouve un peu de temps dans sa journée !

 

La Vie aux Captifs …

60105_sdf-sans-abri-mal-logementLe journal La Vie a décidé pour son opération de Noël 2016 de soutenir Aux Captifs la Libération dans le cadre de la réhabilitation d’un de leurs locaux à Paris.

Association chrétienne, cette association vient en aide aux personnes exclues vivant de la rue ou dans la rue : sans domicile fixe, en situation de prostitution ou de souffrance psychique, migrants, jeunes en errance, victimes de la drogue ou de l’alcool.

Un bel article à lire donc dans les colonnes de La Vie et pour aider c’est par ici !

(Crédits photo : Antoine Cau / SIPA)

L’éducation : une vocation pour les chrétiens !

logo_bleu_2016Du Christ aux Evangiles en passant par la longue histoire de l’Eglise, les chrétiens ont eu à cœur d’éduquer : apprendre, partager, sortir des sentiers battus, aider à se construire pour construire ensuite … L’énumération serait longue aujourd’hui, de l’Enseignement catholique aux Scouts, en passant par toutes les formes de « pastorale de la jeunesse », pour illustrer comment l’Eglise partout, en France comme dans le monde, oeuvre à offrir aux jeunes générations un cadre dans lequel elles puissent grandir et se préparer à affronter les défis de notre temps et aussi de leur vie à venir …

Ce week-end, les Semaines Sociales de France, comme depuis leur fondation en 1904, vont réunir plusieurs milliers de participants – cette année sur le sujet de l’éducation – pour « voir, juger, agir », réfléchir, partager et imaginer des pistes d’espérance. Cette année, le travail se fait en particulier en vue de faire réagir les candidats aux prochaines élections.

La réflexion, alimentée par de nombreux intervenants de talent, sera nourrie parmi d’autres choses par la conviction que la solution se trouve dans la réussite d’une communauté éducative, qui réunit familles, école, associations, religions, … comme l’explique très bien Dominique Quinio, nouvelle Présidente de l’association, dans les colonnes de La Croix. Avec un bénéfice secondaire ou peut-être un objectif primaire : contribuer à construire une société plus solidaire.

Des travaux à suivre de près … On peut encore participer à la session en s’inscrivant sur place (infos : www.ssf-lasession.org). Ou encore suivre les travaux grâce à la webradio des Guides et Scouts de France.

 

 

Courage prophétique

Le Pape appelle les membres de Caritas à un «courage prophétique»Via Radio Vatican : Le Pape François a reçu hier les membres du Conseil représentatif de Caritas Internationalis, réunis à Rome à l’occasion de leur assemblée institutionnelle.

Il les a notamment exhorté à «avoir toujours un courage prophétique, à refuser tout ce qui humilie l’homme, et toute forme d’exploitation qui le dégrade. Continuez à porter ces petits et grands signes d’hospitalité et de solidarité qui ont la capacité d’illuminer la vie des enfants et des personnes âgées, des migrants et des réfugiés en quête de paix. Je suis très content d’apprendre que Caritas Internationalis mènera une campagne justement sur le thème des migrations. J’espère que cette belle initiative ouvrira les coeurs de nombreuses personnes à l’accueil des réfugiés et des migrants, afin qu’ils puissent se sentir vraiment à la maison dans nos communautés.»

Lire la suite…

Migrants en Méditerranée : Ces ONG qui sauvent des milliers de vies

Migrants en Méditerranée : Ces ONG qui sauvent des milliers de viesUn article essentiel à découvrir sur le site d’information maritime Mer et Marine à propos du développement aussi récent que fulgurant des activités des ONG pour sauver la vie des migrants perdus en Méditerranée : « Pour la seule journée du samedi 12 novembre, un millier d’hommes, femmes et enfants ont été secourus par les navires affrétés par des associations humanitaires pour sauver les migrants et réfugiés tentant de traverser la Méditerranée depuis la Libye. »

L’article revient sur le fructueux et inique marché des passeurs, et décrit comment, devant l’insuffisance des moyens mis en oeuvres par les états et par l’Europe, les ONG se sont petit à petit emparé du problème : « C’est en 2014 que des organisations non gouvernementales ont commencé à se mobiliser après une série de drames ayant secoué l’opinion publique. […] En l’absence d’Etat, les réseaux criminels y organisent un vaste trafic d’êtres humains, qui rapporte selon les chiffres d’Europol et Interpol entre 4 et 5 milliards de dollars par an. » Mais ces interventions de sauvetage ont un coût non négligeable, et la difficulté de mise en oeuvre n’en met que plus en valeur l’engagement courageux des auteurs de ces initiatives non gouvernementales :Lire la suite

Entourage, l’appli qui aide à aider

app-screenshot
Vous voudriez bien aider les personnes sans-abri de votre… entourage, au moins géographique. Mais vous n’osez pas les aborder, vous ne savez pas de quoi ils ont besoin, ou vous le savez mais vous ne l’avez pas, vous les renverriez bien vers une assoce mais vous ne savez pas laquelle, ou vous le savez mais quand vous y pensez c’est trop tard.

L’application Entourage, initiée et suivie par Jean-Marc Potdevin, est faite pour répondre à tout cela, téléchargez-la.

Sur Android comme sur iPhone.
Lire la suite