Les papes bottent-ils en touche ?

En ce 29 juin, fête de la saint-Pierre-saint-Paul, So foot sort un article complètement fou/foot sur les papes et le foot ! Voyez plutôt : « Ce jour de la Saint-Pierre, les Chrétiens fêtent le martyre du premier pape de l’histoire. Depuis sa crucifixion la tête en bas, le capitaine de l’Atlético Apôtres a vu plus de 260 souverains pontifes lui succéder à la tête de l’Église. Un nombre amplement suffisant pour constituer une solide équipe, qui évolue évidemment en 3-4-3 en croix. » Laquelle ? Réponse par ici >>

La théologie, ça sert à quoi ?

Un nouveau blogue ! Theo-drama par PEG

1/ La théologie, c’est pour tout le monde. Ce n’est pas pour les curés, encore moins les universitaires et les experts. Nous sommes tous appelés à faire ce travail — et c’est un travail — de réflexion profonde sur la Révélation divine. D’ailleurs à presque chaque messe j’ai un petit moment d’émerveillement en songeant à la foi en l’homme incroyable que montre l’Église en mettant les épîtres à presque chaque liturgie, lorsqu’on sait la subtilité et la complexité de la pensée de Saint Paul. C’est comme mettre Platon au programme de CM2 : faut oser. Pourtant, l’Église considère que tout croyant est assez grand, assez mûr, pour se frotter à Paul. (Et pendant qu’on y est, mettons Platon au programme de CM2.)
Lire la suite

La réconciliation dans le Christ ne peut se réaliser sans sacrifice

Capture« Nous pouvons nous demander aujourd’hui : comment proclamer cet évangile de réconciliation après des siècles de divisions ? C’est Paul lui-même qui nous aide à trouver la voie. Il souligne que la réconciliation dans le Christ ne peut se réaliser sans sacrifice. Jésus a donné sa vie, en mourant pour tous. De même, les ambassadeurs de la réconciliation sont appelés, en son nom, à donner leur vie, à ne plus vivre pour eux-mêmes, mais pour Celui qui est mort et ressuscité pour eux. Comme Jésus l’enseigne, ce n’est que lorsque nous perdons la vie par amour pour lui que nous la gagnons vraiment. C’est la révolution que Paul a vécue, mais c’est la révolution chrétienne de toujours : ne plus vivre pour nous-mêmes, pour nos intérêts et retours d’image, mais à l’image du Christ, pour lui et selon lui, avec son amour et dans son amour ».

Voir plus sur Radio Vatican

Saint Paul vs Les Identitaires

J’aurais pourtant, moi aussi, des raisons de placer ma confiance dans la chair. (…) Mais tous ces avantages que j’avais, je les ai considérés, à cause du Christ, comme une perte. Oui, je considère tout cela comme une perte à cause de ce bien qui dépasse tout : la connaissance du Christ Jésus, mon Seigneur.

saintpaul-608x394Philippe de Saint-Germain s’est laissé surprendre par l’épître de Saint Paul du 3 novembre dernier et il livre pour les Cahiers Libres une réflexion intéressante sur la chair, l’identité, pour penser notamment que  » l’identité, la perfection morale et le service du bien commun ne prennent leur sens que dans leur abandon dans le Christ, « à cause du Christ » »