Toujours l’Alléluia de résistance

On en avait déjà parlé ici même mais « Chante alléluia au Seigneur » prend de plus en plus une dimension de résistance en Chine. C’est ce qu’analyse le journal Le Monde : « Parmi les surprises du mouvement de protestation à Hongkong, l’irruption du chant de messe Chante Alléluia au Seigneur dès les premières « barricades » a d’abord fait sourire. Il révèle néanmoins comment les Eglises chrétiennes, et notamment la catholique, se sont retrouvées impliquées dans la crise politique déclenchée par l’opposition farouche de la population à un projet de loi d’extradition vers la Chine. » Lecture à poursuivre par ici >>

Un chrétien ne peut l’oublier

capture

« Dans notre diocèse, des scènes d’épouvante ont eu lieu dans les camps de Noé et de Récébédou. Les Juifs sont des hommes, les Juives sont des femmes. Les étrangers sont des hommes, les étrangères sont des femmes. Tout n’est pas permis contre eux, contre ces hommes, contre ces femmes, contre ces pères et ces mères de famille. Ils font partie du genre humain. Ils sont nos frères comme tant d’autres. Un chrétien ne peut l’oublier ».

À lire dans ‘Actu côté Toulouse’…

Lettre pastorale complète