Sagesses camomille et Au-delà

« Ce qui m’intéresse en philosophie, c’est d’analyser les points sur lesquels l’existence humaine achoppe, pour montrer que là où il y a contradiction, là où l’on est arrêté dans notre élan, dans notre vie, c’est là que quelque chose d’intéressant se passe. Les sagesses camomille sont ces stratégies de l’homme, inventées par l’homme et pour l’homme, consistant justement à nier cette contradiction, pour éviter d’avoir à s’ouvrir à un au-delà de l’homme ».

Martin Steffens sur Aleteia

Onfray, entre monstre conceptuel et contrefaçon spéculative

onfray-380x600Parce qu’il prophétise sombrement le déclin inéluctable de notre civilisation, Michel Onfray recueille soudain l’intérêt coupable de ceux que les suicides hypnotisent, du suicide français à celui de la civilisation européenne. Rien de plus paradoxal lorsque cela concerne des chrétiens, dont Michel Onfray n’a de cesse de calomnier les convictions.

Le professeur Philippe Capelle-Dumont, Doyen honoraire de la Faculté de philosophie de l’Institut catholique de Paris, publie une recension passionnée de son ouvrage : « Michel Onfray et le « judéo-christianisme » : la confusion des esprits« .

Est-il vraiment nécessaire de s’infliger la lecture de cet ouvrage ? Est-il encore honorable de le citer lorsqu’on lit les ridicules fadaises pointées par M. Capelle-Dumont ?Lire la suite

Un MOOC pour découvrir E. Levinas

MOOC Découvrir la philosophie avec Emmanuel LévinasUn MOOC proposé par l’Univerité Numérique Européenne d’Etudes Juives (UNEEJ) sur Emmanuel Lévinas, penseur de la justice, de la relation à autrui, du visage d’autrui. A partir du 6 mars 2017. Présentation :

Ce philosophe à l’itinéraire singulier et dramatique a voulu se défaire de la volonté philosophique de comprendre la totalité de ce qui est. La totalité, c’est tout comprendre, tout maîtriser, les choses comme les hommes. Elle est ainsi devenue le synonyme de la guerre et de la haine de l’autre homme, car si des groupes humains n’entrent pas dans cette notion de totalité, il faut les exclure, ce qui, en bonne logique conduit à une épreuve ultime, celle de la persécution nazie. Ni la politique, ni la religion, ni les intellectuels ni même la philosophie n’ont pu empêcher l’horreur du nazisme. Levinas cherche alors à penser une philosophie non pas à partir d’un sujet qui pense mais à partir d’un sujet qui est responsable. Il faut aller pour cela de la totalité au visage. Pour Lévinas, il nous faut regarder l’homme dans sa singularité, dans son visage. Il faut approcher le visage dans sa révélation. Peut-être aussi faut-il lire la philosophie à la lumière du Talmud et chercher le visage et sa trace dans le verset.

Dans ce cours en ligne vous découvrirez une réflexion sur l’autre à travers les notions de féminin, paternité, maternité, relation sociale, politique, enfin Dieu et les concepts religieux, notions qui, toutes, sans l’éthique restent vides.