Vrais fils de l’Église

« Pour tous ceux qui sont disposés à être de vrais fils de l’Église, il s’agit de s’appliquer à soi-même les vertus du disciple (attention, bienveillance, docilité) et la vertu de prudence : se taire, se former, se renseigner plutôt que critiquer et de réagir à chaud. Accepter aussi de ne pas tout comprendre et de faire un travail sur soi. Il ne s’agit pas bien sûr non plus de tomber dans une sorte de “papolâtrie” tout aussi inappropriée. En fait le papolâtre, ce n’est pas d’abord celui qui suit le pape sans réfléchir, mais celui qui attribue au pape des pouvoirs qui ne sont pas les siens ».

Philippe de Saint-Germain sur conscientia.fr

Comment naquirent les crèches familiales ?

« Le véritable essor des santons est lié à la Révolution française qui interdit la Messe de Minuit et les crèches d’église. À son corps défendant, la République inventa donc la coutume de la crèche familiale ! Restés très fidèles à leurs crèches, les Marseillais contournèrent la loi en créant des « crèches publiques », qui étaient en réalité des crèches privées ouvertes au public. On ouvrait son logis à la visite pour faire admirer la crèche familiale.

L’usage se répandit alors de monter une crèche dans chaque foyer, pour le plus grand bonheur des santonniers ».

À lire sur conscientia.fr

Mère Myriam de Cognac, au centre de l’Étoile

« Une grande figure de l’Église de France s’en est allée. Derrière ses grilles, Mère Myriam de la Trinité, prieure du Carmel de Cognac, veillait sur des milliers de destins. , âmes d’élites ou cabossés de la vie, tous membres d’un invraisemblable réseau de libertés singulières voulues pour laisser leurs traces au service de l’Église, de la France ou plus simplement du quotidien, dans la pauvreté de leur condition. Mère Myriam était au centre de l’Étoile ».

Philippe de Saint-Germain, sur conscientia.fr

Maîtres de doctrine, prêtres du culte sacré et ministres de gouvernement

De la renonciation d’un évêque à son office.

« Dans l’esprit du pape François, le principe de la limite d’âge est une invitation à considérer l’épiscopat ‘comme un service et non un honneur’. Les évêques qui sont les successeurs des apôtres sont maîtres de doctrine, prêtres du culte sacré et ministres de gouvernement (can. 375). Par la consécration épiscopale, ils reçoivent la charge de sanctifier, d’enseigner et de gouverner. Ce ministère, dit le Pape dans son rescrit de 2014 est un poids lourd. Il doit être considéré comme un service (diakonia) dû au saint peuple de Dieu (une expression chère au pape François). Ce service réclame toute l’énergie de celui qui y est appelé ».

Philippe de Saint-Germain sur Aleteia

Du discernement dans la laïcité

« En 2015, les communes du Calvados de La Chapelle-Yvon, Saint-Cyr-du-Ronceray, Saint-Julien-de-Mailloc, Saint-Pierre-de-Mailloc sont devenues une unique commune sous le nom de… Valorbiquet !

Cela pose le problème du « gel » du catholicisme et de ses symboles en France. Non seulement la dimension historique du catholicisme est constitutive de sa réalité, mais son histoire ne s’est pas arrêtée en 1905. Si la laïcité est compatible avec l’histoire, elle doit reconnaître que la symbolique religieuse vit elle aussi ».

Entretien de Philippe de Saint-Germain avec Ramu de Bellescize

François, le réformateur

« Inspiré par le théologien Guardini, un maître qu’il partage avec… Joseph Ratzinger, il réfléchit aux ‘dynamiques de désaccord dans l’Église’ qu’il veut sortir de l’impasse des dialectiques marxiste et hégélienne. Il aime la franchise et encourage la parrhèsia — le courage de la vérité. Avec lui, tout est permis sauf toucher à la doctrine ‘Nous sommes fils de l’Église’ : les points de vue opposés sont féconds et créatifs quand ils tendent à l’unité du tout.

Lire la suite

Le pape et l’immigration

« Le message du pape n’est pas eschatologique au sens où le religieux aurait autorité sur le politique. L’Église n’a pas pour mission d’organiser le monde politique, et la politique n’est pas appelée à réaliser le Royaume de Dieu. Ce serait dans les deux cas du totalitarisme obtus, païen et mythologique. Son message est d’ordre spirituel pour les chrétiens et moral pour tous. Or la morale procède de la raison ».

Philippe de Saint-Germain sur conscientia.fr