Sur les pas de la fidélité humble et quotidienne

Hier et aujourd’hui, les prêtres animant le Padreblog ont emmené leurs confrères qui le souhaitaient sur les pas du père Jacques Hamel dans le cadre d’une rencontre amicale et informelle.

Père Jacques Hamel, Diocèse de Rouen

« Au programme, notamment : messe dans l’église où le drame a eu lieu, pèlerinage sur la tombe du prêtre, et rencontre avec l’archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun. » explique le journal La Croix dans un article consacré à cet événement.

Lire la suite

Béatification du père Hamel ?

« Le procès canonique va commencer par l’audition des témoins les plus âgés. Il s’agit de fidèles qui assistaient à la messe le 26 juillet dernier, et qui ont vu le père Jacques Hamel, 85 ans, qui célébrait l’eucharistie, se faire égorger au pied de son autel, en criant « Satan, va t’en ! », à ses deux assassins jihadistes. Les cinq témoins directs – un couple de paroissiens et les trois religieuses – seront interrogés par un tribunal dont les trois membres ont été choisis par l’évêque de Rouen – un juge, un promoteur de justice (qui tient le rôle de procureur) et un greffier ».

Écouter sur rtl.fr

N’ayons pas peur de la sainteté !

Ils sont nombreux les Saints que nous fêtons en ce 1er novembre. Nous en connaissons quelques-uns par leur nom. Ils sont fêtés dans le calendrier liturgique. Dans cette « foule innombrable », beaucoup sont anonymes. On les croyait perdus, mais ils sont vivants, près de Dieu, participant à la plénitude de son amour. Ils ont cru et aimé au cœur de leur vie. C’est pourquoi ils sont proches de Dieu.

La sainteté c’est aussi notre vocation. Le Baptême que nous avons reçu a fait de nous des fils et des filles de Dieu. Ne pensons pas que la sainteté, ce n’est pas pour nous. Si nous pensons cela, c’est parce que nous nous faisons une fausse idée de la sainteté. Il ne s’agit pas de faire des choses extraordinaires, d’accomplir des prodiges. Il suffit d’aimer dans le concret de nos vies, quoiqu’il en coûte.

Louis et Zélie Martin qui ont été reconnus saint le dimanche 18 Octobre sont pour nous un exemple et un soutien. Leur vie fut simple, comme beaucoup de nos familles. Mais toute leur existence fut orientée vers le Royaume des Cieux. Leur seul désir fut « Dieu premier servi ». Ils ont connu des circonstances douloureuses, mais ils ont gardé le cap par une foi nourrie par les sacrements et la prière, le service des pauvres et un abandon à Dieu qui ne cesse de nous soutenir.

Baptisés, nous sommes fils et filles de Dieu. C’est en vivant cette filiation, jour après jour, que nous devenons saints. La sainteté, c’est un don de Dieu. C’est lui qui nous rend saints. N’ayons pas peur de la sainteté !

Bonne fête à chacun et à chacune.

Père Jacques

 

Père Jacques Hamal, Diocèse De Rouen
Père Jacques Hamel, Diocèse De Rouen

Méditation pour la fête de la Toussaint 2015 du P. Jacques Hamel.

© Lettre de la paroisse Saint-Etienne de Saint-Etienne-du-Rouvray (novembre 2015).