Dieu n’est pas un contrôleur à la recherche de billets non compostés !

@Servizio Fotografico – L’Osservatore Romano

Homélie du Pape pour la première Journée Mondiale des Pauvres :

Souvent nous sommes dans l’idée de n’avoir rien fait de mal et pour cela nous nous contentons, présumant être bons et justes. Mais ne rien faire de mal ne suffit pas. Parce que Dieu n’est pas un contrôleur à la recherche de billets non compostés, il est un Père à la recherche d’enfants à qui confier ses biens et ses projets. Et c’est triste quand le Père de l’amour ne reçoit pas une réponse généreuse d’amour de ses enfants qui se limitent à respecter les règles, à s’acquitter des commandements, comme des salariés dans la maison du Père.

L’omission est aussi le grand péché par rapport aux pauvres. Ici, elle prend un nom précis : indifférence. C’est dire : “ Cela ne me regarde pas, ce n’est pas mon affaire, c’est la faute de la société”. C’est se tourner de l’autre côté quand le frère est dans le besoin, c’est changer de chaîne dès qu’une question sérieuse nous gêne, c’est aussi s’indigner devant le mal sans rien faire. Dieu, cependant ne nous demandera pas si nous avons eu une juste indignation, mais si nous avons fait du bien.

Prière du Pape pour le « cher peuple libanais »

Dimanche 19 novembre, au cours de l’angélus, le pape François a adressé une  « pensée particulière » au « cher peuple libanais ». Appelant à « la stabilité du pays », il a prié pour que le pays du Cèdre « puisse continuer d’être ‘un message’ de respect et de coexistence aussi bien pour le Moyen-Orient que pour le monde entier. »

Explications sur la crise au Liban, avec Terre Sainte Magazine

L’unique extrémisme admis pour les croyants : la charité !

La campagne des présidentielles est finie, on peut espérer que le calme et la paix reviennent un peu. Pour cela, voici la conclusion de l’homélie du Pape François en Egypte, le 29 avril dernier :

Dieu n’apprécie que la foi professée par la vie, parce que l’unique extrémisme admis pour les croyants est celui de la charité ! Toute autre forme d’extrémisme ne vient pas de Dieu et ne lui plaît pas !

A présent, comme les disciples d’Emmaüs, retournez à votre Jérusalem, c’est-à-dire à votre vie quotidienne, à vos familles, à votre travail et à votre chère patrie, pleins de joie, de courage et de foi. N’ayez pas peur d’ouvrir votre cœur à la lumière du Ressuscité et laissez-le transformer votre incertitude en force positive pour vous et pour les autres. N’ayez pas peur d’aimer tout le monde, amis et ennemis, car c’est dans l’amour vécu que résident la force et le trésor du croyant !

Les prêtres, missionnaires de la joyeuse Annonce

Plus de 2000 prêtres étaient présents pour la messe chrismale à Rome, autour du Pape François.

Dans son homélie, le Pape François, éveque de Rome, leur a rappelé qu’ils sont les missionnaires courageux de la joyeuse Annonce.

La joyeuse Annonce réside tout d’abord dans le comportement du prêtre, dans son contact avec les autres, dans son être et sa douce disponibilité. Par définition, dit François dans son homélie, « l’Annonce ne pourra jamais être triste ou neutre, car elle est l’expression d’une joie entièrement personnelle: la joie d’un Père qui ne veut pas qu’un de ses enfants se perde ». Quant à la miséricorde de la joyeuse Annonce, elle « ne pourra jamais être une fausse commisération, qui laisse le pécheur dans sa misère parce qu’elle ne lui tend pas la main pour qu’il se lève ».Lire la suite

Une théologienne française écrira les méditations du Chemin de Croix du Colisée

Le Pape a choisi la théologienne française Anne-Marie Pelletier, lauréate du prix Ratzinger en 2014, pour écrire les méditations du Chemin de Croix du Colisée, le 14 avril prochain.

Née en 1946, mariée et mère de trois enfants, docteur en Sciences des Religions avec une thèse soutenue en 1986 sur le Cantique des cantiques, Anne-Marie Pelletier a notamment enseigné la théologie du mariage à l’Institut catholique de Paris. Elle enseigne actuellement l’Écriture Sainte, la Bible et la Liturgie, les Écritures sacrées et l’herméneutique biblique, ainsi que l’anthropologie philosophique et biblique. Elle intervention régulièrement auprès de communautés religieuses, féminines comme masculines.

 

Les méditations du Chemin de Croix du Colisée, depuis 1985, sont confiées chaque année à des personnalités différentes. Anne-Marie Pelletier sera la première femme laïque à se voir confier cette mission à titre individuel.

Radio Vatican

Le pape chez Abdel Karim

Aujourd’hui, le pape a changé notre vie, nous sommes très heureux. C’est incroyable que le pape soit entré dans ma maison. Il me semble que je rêve, mais au contraire tout est vrai : j’ai eu le pape dans ma maison !

Le pape est entré dans Milan en passant par les « périphéries ». Il est allé à la rencontre de plusieurs familles dont celle d’Abdel Karim Mihoual, musulman, originaire du Maroc – manifestement source d’une grande joie pour lui, comme le rapporte Zenit. Le pape s’est vu offrir du lait et des dattes, dans la pure tradition marocaine, indique le site marocain, le360.ma.

Pour qui en doute : oui, la rencontre est possible.

Cela a été une chose très belle, a confié la maman, Hanane, souriante, que le pape soit venu ici trouver une famille musulmane.

Il y a 70 ans : Mit Brennender Sorge

Il y a exactement 70 ans, alors que les nazis étaient au pouvoir en Allemagne depuis 1933, Pie XI rédigeait une encyclique dénonçant le nazisme.

Écrite dans le plus grand secret par Pie XI et son Secrétaire d’État Eugenio Pacelli, avec l’aide de plusieurs évêques allemands, l’encyclique Mit brennender Sorge (Avec une brûlante inquiétude) paraît le 10 mars 1937. Ce document est une charge contre le nazisme, désigné comme clairement incompatible avec la foi de l’Évangile. L’encyclique est publiée en allemand, fait exceptionnel, et imprimé à plusieurs milliers d’exemplaires distribués clandestinement dans les paroisses allemandes. Elle est lue en chaire le 21 mars, dimanche des Rameaux, suscitant la surprise du pouvoir nazi […]. Nombreux sont alors les hommes politiques qui pensent que l’on peut s’accommoder avec les nazis, et que quelques concessions suffiront à sauver la paix européenne, comme la compromission de Munich l’illustrera en 1938. Pie XI et Mgr Pacelli ne sont pas de ceux-là.

Lire la suite sur Aleteia

Et maintenant, le plan F.

2069966_ca-se-passe-en-europe-le-pape-francois-divise-par-deux-le-deficit-du-saint-siege-web-tete-0211851448885_1000x533Puisque l’un renonce, que Rome ne saurait se désintéresser du devenir de celle qui fut un jour dénommée « fille aînée de l’Eglise », que les François tiennent la corde, que certains génies tactiques proposent une « sortie respectueuse », que d’autres demandent à François Fillon de se trouver un successeur, qu’il y a déjà deux F à François Fillon, songeons au plan F.

Ce sont les très sérieux Echos qui le soulignent : le pape François a divisé par deux le déficit du Saint-Siège. Voilà qui ferait de lui un candidat respectable, outre toutes les qualités que nous lui connaissons. Et vue la crédibilité des autres plans…

La rigueur n’est pas uniquement économique elle est aussi éthique avec une transparence accrue et un contrôle plus étroit des finances vaticanes critiquées pour leur opacité. C’est l’un des chantiers les plus importants du pontificat et qui suscitent le plus de réticences, voir de résistances, parmi certains membres de la Curie. Beaucoup reste encore à faire mais les efforts commencent à porter leur fruit.

Les Echos

Soutien du Vatican aux producteurs touchés par les séismes

Sur une demande directe du Pape, l’Aumônerie apostolique s’est rendue ces derniers jours dans les zones frappées par les séismes en Italie centrale, pour acquérir de la part des petits revendeurs, fortement en difficulté suite au séisme, des produits alimentaires typiques des zones frappées. Ce bureau du Saint-Siège en charge de la charité envers les pauvres au nom du Pape l’a annoncé ce jeudi 23 février.

Différents groupes d’agriculteurs et de producteurs ont été recensés. «Leurs entreprises risquent de fermer à cause des dommages provoqués par le séisme».

L’Aumônerie apostolique a décidé d’acheter une grande quantité de leurs produits «avec l’intention, exprimée par le Saint-Père, de les aider et de les encourager dans la poursuite de leur activité». Un geste en ligne avec le magistère du pape François qui rappelle souvent que «quand on ne gagne pas son pain, on perd sa dignité». Tous les produits acquis ont été «immédiatement distribués à diverses tables caritatives de la ville de Rome», pour la préparation des plats donnés quotidiennement aux personnes dans le besoin et sans domicile fixe.

Radio Vatican

Les papes et l’écologie

Capture« Cet épais volume rassemble une anthologie de cinquante textes pontificaux sur le thème de l’écologie. C’est un utile instrument de travail qui complète le Compendium de la doctrine sociale (qui rassemble aussi des textes non pontificaux). C’est aussi un utile rappel du fait que les papes n’ont pas attendu 2015 pour manifester une sensibilité à ces questions. La doctrine est ancienne. Une longue introduction rappelle les principales étapes et propose une analyse de l’encyclique du pape François. Elle propose aussi une présentation d’une spiritualité écologique, selon une inspiration dominicaine. L’intérêt de l’ouvrage est aussi de rassembler des textes peu connus (comme un entretien de Benoît XVI avec des astronautes) ».

Voir plus…

Engagez-vous, qu’il disait…

ossrom138229_articolo« Il », c’est le pape François, s’adressent à environ 7000 jeunes Italiens, rassemblés en salle Paul VI pour une audience spéciale à l’occasion en Italie du 15ème anniversaire de la loi sur le service civil national. Cette loi permet à des milliers de jeunes, sur la base du volontariat, de donner un an de leur vie à une expérience de service dans la société.

La gratuité du volontariat (…) représente une richesse non seulement pour la société et pour ceux qui profitent de votre œuvre, mais aussi pour vous-mêmes et pour votre maturation humaine. (Pape François)

Plus d’infos sur le site de Radio Vatican

Le pape reçoit la Manschafft

Que les champions du sport soient aussi des exemples dans la vie pour les jeunes, tel est le message sur pape François aux joueurs de l’équipe allemande. Le Saint-Père a rencontré les footballeurs dans la salle Clémentine du Vatican, en marge d’un match amical qui verra ces derniers affronter l’équipe italienne à Milan.

Le pape qui rappelait que les victoires des footballeurs sont surtout des « victoires d’équipe. » A tel point que le nom de l’équipe d’Allemange (et d’Italie d’ailleurs) se traduit par « équipe ». Et d’ajouter que le sport demande « des sacrifices personnels, mais aussi du respect pour le prochain et l’esprit d’équipe. »

 

Plus d’informations ici.

De la prudence

Au retour de son voyage en Suède, le Saint-Père a pris la parole sur l’accueil des migrants et des réfugiés (qu’il distingue). Si certains font une lecture dialectique de ce « revirement », une attention minimale aux propos du Pape montre qu’il s’agit d’un développement d’une pensée, au contraire, très cohérente :

« On ne peut pas fermer le cœur à un réfugié, a-t-il expliqué. Mais, tout en étant ouvert à les recevoir, les gouvernements doivent être prudents et calculer comment les installer. Il ne s’agit pas seulement de recevoir des réfugiés mais de considérer comment les intégrer. »

« Il n’est pas humain de fermer les portes, a continué le pape. Il n’est pas humain de fermer les cœurs. À la longue cela se paye. Mais un calcul imprudent en en recevant plus qu’on ne peut en intégrer, cela se paye aussi politiquement.»

Pour mémoire, un salutaire rappel de ce qu’est la prudence, à distinguer de la pusillanimité ou du postmoderne « principe de précaution » :

« Puisque le choix porte sur des moyens en vue d’une fin, sa rectitude exige deux choses : une juste fin et des moyens adaptés à cette juste fin. (…) C’est pourquoi il est nécessaire qu’il y ait dans la raison une vertu intellectuelle qui lui donne assez de perfection pour bien se comporter à l’égard des moyens à prendre. Cette vertu est la prudence. Voilà pourquoi la prudence est une vertu nécessaire pour bien vivre.» (Thomas d’Aquin, Somme théologique)

 

« Les migrations appartiennent à l’histoire de l’humanité »

papeaudience« J’étais étranger et vous m’avez accueilli, j’étais nu et vous m’avez habillé . » Le pape François a organisé sa réflexion autour de ce verset de l’évangile de Matthieu lors de l’audience générale de ce mercredi. Le Saint Père est revenu sur le thème des personnes en migration. « Les migrations ne sont pas un phénomène nouveau, mais elles appartiennent à l’histoire de l’humanité. C’est le manque de mémoire historique qui fait penser qu’elles sont seulement de notre époque », a-t-il déclaré.

Plus de détails sur le site de Radio Vatican.

Changement climatique et alimentation : pour le pape, il est est urgent d’agir

La journée mondiale de l’alimentation aura lieu dimanche 16 octobre et portera sur le thème « L’environnement est en train de changer. L’alimentation et l’agriculture aussi ». Le pape François a adressé un message au directeur général de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture). Le pape n’y va pas de main morte et appelle l’humanité à un examen de conscience collectif.

Quelle est la cause de l’actuel changement climatique? Nous devons nous interroger sur nos responsabilités individuelles et collectives, sans avoir recours au sophisme facile qui se cache derrière des données statistiques ou des prédictions en désaccord les unes les autres.

Ceux qui travaillent dans les champs, dans les fermes, dans la pêche à petite échelle, ou dans les forêts, ou ceux qui vivent dans des régions rurales sont en contact direct avec les effets du changement climatiques et sont conscients que si le climat change, leur vie change aussi.

 

banana_farm_chinawal
 

Voir plus …

Fête de saint Jean XXIII – Tous les jours, rien qu’aujourd’hui

capture

1. Rien qu’aujourd’hui, j’essaierai de vivre exclusivement la journée sans tenter de résoudre le problème de toute ma vie.

2. Rien qu’aujourd’hui, je porterai mon plus grand soin à mon apparence courtoise et à mes manières. Je ne critiquerai personne et ne prétendrai redresser ou discipliner personne si ce n’est moi-même.

3. Je serai heureux, rien qu’aujourd’hui, dans la certitude d’avoir été créé pour le bonheur, non seulement dans l’autre monde mais également dans celui-ci.

4. Rien qu’aujourd’hui, je m’adapterai aux circonstances, sans prétendre que celles-ci se plient à tous mes désirs.

Lire la suite