De Jean Vanier à Martin Steffens

« À la suite d’un souci de santé sans gravité, Jean Vanier ne pourra assurer sa conférence. Il se réjouit que Martin Steffens, conférencier et auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels La Vie en bleu, ait accepté de traiter du thème de l’angoisse, ce mercredi 18 octobre. Nous souhaitons un prompt rétablissement à Jean Vanier ».

Fondation OCH

Cette espérance d’un Jésus qui les accompagne au plus près, en dépit de tout !

« Elle ne lui pardonnait pas son départ, refusait tout contact, renforçant sa culpabilité. ‘La seule chose qui me restait était de lui demeurer fidèle et de prier pour elle’ dit-il, sans pour autant être en paix.

Cette séparation contrainte est plus fréquente qu’on ne le croit, et pas seulement en cas de troubles psychiques sévères. Avec souvent le sentiment d’échec et de culpabilité pour celui qui reste ‘Je n’ai pas su l’aimer jusqu’au bout’.

Lire la suite

Dieu ne nous console pas en abolissant toute détresse

« ‘Heureux les affligés, ils seront consolés’ nous dit Jésus.

‘Cette promesse ne permet pas la résignation devant les larmes des affligés’ explique le Cardinal Schönborn, archevêque de Vienne. Pour lui, il ne peut s’agir d’un bonheur promis uniquement pour une vie à venir. Non, il s’agit d’entrer dès aujourd’hui dans cette expérience d’un Dieu qui essuie toute larme. En grec, ils seront consolés signifie ils seront appelés aux côtés de quelqu’un. ‘Dieu ne nous console pas en abolissant toute détresse – poursuit le Cardinal – mais en y entrant, en la partageant, en devenant notre prochain’.

Ce vendredi 17 mars, à vingt heures, l’église Saint-Eustache sera un haut lieu de la béatitude des larmes consolées. L’OCH vous invite tous à une veillée de consolation avec la communauté de Taizé. Frère Aloïs, prieur, méditera sur la consolation, accompagné de personnes handicapées, qui en témoigneront, pour que chacun puisse proclamer : Heureux les affligés, ils seront consolés ! »

Lire plus sur le site de l’OCH

Handicap, bien commun et élections

Capture« Nous, chrétiens, nous suivons Jésus, celui-là même qui est l’ami des plus fragiles. Il nous a laissé ce message : ‘Ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous l’avez fait’ (Mt. 25, 40). On ne peut être plus clair. Il nous a même laissé la méthode : ‘Si tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles, et tu seras heureux’ (Lc. 14, 13). Mon espérance, c’est qu’il y ait partout des festins petits et grands. Vous verrez que nous nous porterons individuellement et collectivement beaucoup mieux ».

Philippe de Lachapelle (OCH) dans La Vie

 

Je rêvais d’épouser un homme grand, beau, aux yeux clairs

Capture« Philippe est infirme moteur cérébral, très dépendant, agité de soubresauts incontrôlés. Cloué sur son fauteuil roulant, il a aussi une élocution qui le rend très difficile à comprendre… et en plus il est sans le sou !

C’est donc lui que Martha va épouser dans une sorte d’évidence progressive : ils sont faits l’un pour l’autres et appelés à fonder une famille. Philippe n’avait pas toutes les qualités du rêve de Martha, loin s’en faut, mais il était un homme avec un cœur, une intelligence, une foi, un humour, une détermination exceptionnels. Il n’était pas pour autant sans défaut, précise Martha, mais il avait une immense capacité à répandre une sérénité réconfortante autour de lui ».

Philippe de Lachapelle, sur le site de l’OCH

Ensemble, devenir plus humains

CaptureCe sera le thème de cette conférence-rencontre de Jean Vanier, le mercredi 18 janvier 2017 à 20h à la Grande Crypte de Saint-Honoré-d’Eylau (Paris).

Le cœur de l’homme, c’est rencontrer. Rencontrer le cœur profond. Ne pas vouloir toujours plus. Découvrir que chacun est un trésor. Nous sommes dans un monde où il y a tellement de conflits… Le drame est l’écart entre riches et pauvres. Le sens est d’être ensemble…

Voire plus sur le site de l’OCH