Renonciation de Benoît XVI ? Blame Obama.

Sans que l’on ne sache très bien pourquoi il faudrait blamer Obama plutôt que le groupe de Bilderberg, les Illuminati ou la loge P2, certains milieux désorientés imputent à son administration une responsabilité dans la renonciation de Benoît XVI – ce qui est peu flatteur pour le pape émérite dont on semble ainsi présumer une faiblesse de caractère dont il n’a jamais fait preuve.

Le Père Lombardi est revu sur ce sujet de façon particulièrement claire, comme le rapporte Zenit :

 [Le pape émérite Benoît XVI] affirme qu’il a pris la décision de sa renonciation en pleine liberté et responsabilité et qu’il n’y a aucun mystère à révéler (…) J’ai toujours pensé que Benoît XVI était un homme qui donne la priorité à la vérité (…) Il ne me semble pas qu’il soit nécessaire de penser à de terribles pressions d’outre-Atlantique. Nous pouvons tranquillement penser que cela a été une décision très sage et raisonnable, devant Dieu et devant les hommes.

Gouverner c’est servir

Le Président Obama et la première famille des Etats-Unis ont servi des repas de Thanksgiving hier aux résidents de la maison des retraités des forces armées à Washington, DC.