« J’ai rencontré une miraculée et je ne le savais pas »

Nous nous sommes rencontrées plusieurs fois lorsque nos fonctions en Congrégation nous ont amenées à fréquenter les mêmes sessions nationales de religieuses. Je me souviens de la première fois, nous étions côte à côte dans le fond de la salle, je ne connaissais presque personne, nous avons sympathisé, nous sommes devenues « amies » sur Facebook.

Chaque fois je trouvais en elle un accueil à la fois timide, respectueux et très fraternel. Il y avait un quelque chose que je n’arrivais pas à définir, un mélange de sérénité, de bonheur, de simplicité qui se lisaient sur son visage paisible et souriant. Ses responsabilités l’ont parfois éloignée de la France, mais j’aimais toujours la suivre sur les réseaux sociaux et nous n’avions pas vraiment perdu nos relations.

Lire la suite de cette rencontre lumineuse sur le blog de Cybersister >>

Pour ou contre Jésus (Questions pour le 26° dimanche du Temps ordinaire B)

En ce 26° dimanche du temps ordinaire B, Jésus donne quelques consignes à la communauté chrétienne (Marc 9, 38-43.45.47-48).

Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
– Que m’arrive-t-il de faire au nom de Jésus?
– Peut-on dire de moi que je suis pour le Christ?
– Qui pourrait-il m’arriver de mépriser parce que ses façons de faire ne correspondent pas à ma manière de suivre Jésus? Comment est-ce que je regarde ceux qui agissent pour le bien commun et qui ne sont pas chrétiens?
– Comment puis-je ne pas empêcher, mais encourager ceux qui font des miracles à travers leur écoute, leur parole de confiance et d’encouragement, voire leur geste de sympathie?

Lire la suite

Catholiques, avons-nous peur des miracles ?

« Pour la majorité des Occidentaux (des Français ?), croire en Dieu est aussi défendable intellectuellement que croire au père Noël, indigne de cerveaux modernes, éduqués, raisonnables etc. Et nous avons souvent mis de côté ce pan de notre foi, notre croyance en l’existence de quelque chose d’autre que les lois de la matière dans l’Univers, pour éviter de passer pour des demeurés ou des faussaires. C’est plus simple. On dérange moins ».

Phylloscopus sur son blogue

Qui a peur des miracles ?

« Les miracles sont pris avec des pincettes, entre fascination médiatique et ricanements radiophoniques. Habitué des polémiques un peu gratuites, Raphaël Enthoven assure que l’Église ‘prend les gens pour des imbéciles’. Pour employer les mots de Maurice Bellet, il faudrait se livrer à une critique de la raison sourde, celle qui ne sait entendre qu’elle-même. Cette raison-là n’a pas de cœur ».

Jean-Pierre Denis, dans La Vie

« Les miracles viennent des Pyrénées ! »

Revue de presse sur Radio Classique

Destins croisés : une médaillée d’or, et une miraculée.
Toutes deux à la Une des journaux…
Perrine Laffont, « la bosseuse », comme dit Le Monde, a apporté à la France sa première médaille des JO. La Pyrénéenne a remporté la finale de ski de bosses à 19 ans… 19 ans, c’était l’âge de sœur Bernadette Moriau, lorsqu’elle est entrée au couvent dans une congrégation de franciscaines… Et c’est retour d’un pèlerinage dans les Pyrénées (Lourdes, évidemment) qu’elle a été soudainement guérie de sa paralysie…
« Lève-toi et marche » : une voix intérieure a révélé le miracle à sœur Bernadette, aujourd’hui âgée de 79 ans ! (Dans la grotte, elle avait ressenti la présence mystérieuse de Marie et de la petite Bernadette…)

Perrine la bosseuse, et sœur Bernadette sont donc les deux bonnes nouvelles du jour…

 

Médecine, fraternité : miracle ?

Surgeons performing surgery in operating Theater.Un homme est brûlé à 95%. Son frère jumeau lui donne de la peau, issue de parties de son corps à cicatrisation rapide. Usant de la capacité auto-régénérante du matériau et après une dizaine d’opérations, le blessé, que les statistiques vouaient à la mort, est tiré d’affaires après des mois de combat.

Sans doute pas un miracle, mais une première médicale et une belle chaîne de professionalisme et de fraternité à découvrir ICI.