Quand l’Eglise dénonce les méthodes de Cash Investigation

Depuis plusieurs semaines, il se savait que Cash Investigation travaillait sur la question de la pédophilie (de la pédophilie dans l’Eglise, les autres contextes n’étant pas manifestement pas dignes d’intérêt). Il semble que, arrivant alors que la « bataille » est passée, Elise Lucet se soit employée à donner une tournure scandaleuse et conflictuelle à des échanges  qui ne l’étaient pas pour justifier son émission, n’hésitant pas à interpeller des personnes absentes pour simuler un refus de l’échange, et à se mettre en scène dans des saynètes qui empruntent davantage à la comédie qu’au travail journalistique. Lire la suite

Une web tv catholique

Le service communication de la Conférence des Évêques de France vient de lancer une web-tv : TV.catholique.fr
Il s’agit d’un agrégateur de vidéos, en partenariat avec KTO, TV-Lourdes, RadioVatican et le CFRT.

Cette plate-forme répond à l’exigence qui consiste à montrer les diversités qui composent l’Église et qui la font vivre; elle permettra d’augmenter la portée des vidéos diocésaines ou de mouvements et associations.
Elle permet au porte-parole ou à toute personne « autorisée » de réagir à l’actualité immédiate ou, au contraire, de « créer l’évènement » en prenant position.
Les médias, diocèses, mouvements, associations et tous les internautes trouveront sur tv.catholique.fr des repères et des points de vue catholiques sur l’actualité « prêts à partager ». Tv.catholique.fr n’est pas un média d’information continue mais doit proposer un regard sur l’actualité.

La bonne résolution 2017 de Roularta Media Group

Propos haineux et racistes : Roularta ferme les commentaires sur ses sitesVincent Grelot, rédacteur en chef adjoint pour LeVif.be publie la nouvelle :

Le 10 décembre dernier, la Journée des droits de l’Homme nous rappelait que « la liberté d’expression, ce n’est pas la liberté de dire la haine ». En guise de bonne résolution pour débuter 2017, nous avons donc pris la décision de stopper la publication des commentaires à la fin de nos articles. […] Si dans la majorité des cas elle est souvent le fait des mêmes commentateurs, la multiplication des attaques anonymes donne l’impression que l’opinion publique se radicalise : les propos modérés et constructifs sont noyés dans un flot de paroles péremptoires desquelles toute recherche de dialogue est absente. Comme le premier commentaire posté à la suite d’un article donne souvent le ton de ce qui va suivre, les extrémistes des forums initient régulièrement un effet boule de neige nauséabond duquel il est impossible de tirer la moindre information intéressante. Plus grave, par ce biais, une petite portion de la population donne à penser que ses valeurs sont représentatives de l’opinion publique, accentuant, par-là, le risque de décomplexer certains discours radicaux.

Lire la tribune en intégralité sur LeVif.be.

« Les religions font la Une »

Les journalistes des médias catholiques se retrouveront du 25 au 27 janvier 2017 chez leur saint patron, à Annecy, pour les 21e rencontres saint-François de Sales, sur le thème « Les religions font la Une ». Sujet important au moment où de nombreux titres s’intéressent aux cathos, notamment en vue de la présidentielle…

Djihadisme, pédophilie dans l’Eglise, Burkini, crise des migrants, attentat de Saint-Etienne du Rouvray, laïcité, mariage pour tous, pape François…

Les derniers mois ont mis les religions au cœur de l’actualité et des préoccupations de la société française. De nouvelles frontières de l’information religieuse se dessinent, entraînant les médias généralistes à s’intéresser à ces questions et les médias confessionnels à se positionner. D’un journalisme d’information à une presse de conviction, comment les médias catholiques peuvent-ils se situer quand l’Eglise est sous les feux de la rampe ? Quelle est l’influence de l’information en direct, des réseaux sociaux, des sites d’information sur les pratiques rédactionnelles ? En s’adressant à un public (de) fidèle(s), les médias chrétiens  ont une responsabilité « ad intra », tout en ayant aussi le souci d’être audibles par un large public qui manque de références.

 

Les 4 tentations des médias

Le pape dénonce les quatre tentations des médiasVu sur Zenit : Dans un entretien à l’hebdomadaire catholique belge Tertio publié le 7 décembre 2016, le pape a évoqué le rôle et la responsabilité des médias. Soulignant que « les moyens de communication ont une très grande responsabilité » avec leur « capacité de former une opinion » bonne ou mauvaise, il a notamment énuméré les quatre tentations à éviter :

(1) le mensonge et la calomnie d’abord, utilisés particulièrement dans la sphère politique ;

(2) la nuisance délibérée qui consiste par exemple à faire ressortir le passé de quelqu’un pour mieux le salir ;

(3) la coprophilie, telle que l’a qualifiée le pape François, qui consiste à se repaître des scandales, de faits sordides et plus globalement de mauvaises nouvelles ;

(4) et enfin la désinformation consistant bien souvent en une information sélective en vue d’orienter l’opinion dans un sens ou dans l’autre, plutôt que de permettre à chacun de juger avec sérieux.

Quant à ce dernier point, le Pape a tenu à rappeler au contraire que les médias sont appelés à la transparence, et qu’ainsi « ils peuvent faire un bien immense ».

Pape François : les médias doivent être des semeurs

Un message vidéo du Pape François a été publié aujourd’hui, entièrement en espagnol, dans lequel il revient sur les moyens de communication, et en particulier la responsabilité des médias à semer le beau, le bon et le vrai. L’agence Zenit en retranscrit quelques extraits en français :

On peut dire beaucoup de choses sans qu’elles ne suscitent d’actions […] Si un communicateur parle et ne provoque pas chez l’auditeur le « faire », il prêche de façon nominaliste. Il ne sème pas, il parle. Or les médias doivent semer, pas seulement les catholiques, tous ! Semer la vérité, la bonté et la beauté.

[…] Quand un moyen de communication ne sème pas la vérité, sème des demi-vérités, désinforme, parce qu’il n’en dit qu’une partie, il ne dit pas toute la vérité. C’est une façon de faire de la mauvaise information et de provoquer beaucoup de dommages. Quand un moyen de communication ne sème pas la bonté, il détruit, calomnie, diffame et ne fait pas grandir la bonne semence. Quand un moyen de communication ne sème pas la beauté, il fait en sorte que la communication tombe dans la mauvaise éducation, le grotesque, pour se faire écouter.

Après, si tu comprends l’espagnol, tu peux aussi regarder directement la vidéo.

The Croix, Mesdames et Messieurs !

desk_main_logo

Il faut saluer le lancement de La Croix International. Après Urbi & Orbi Afrique, La Croix poursuit une remarquable internationalisation. Let me laisser la parole to Guillaume Goubert qui vous introduce la nouveauté en anglais.

We are very happy to offer the best of La Croix in English. As a daily newspaper launched in 1883, we feel invigorated by this new adventure! (…) Now for a few words of presentation. La Croix is a general daily news service, a daily newspaper that clearly affirms its Catholic identity while refusing to be closed in on that identity. In other words, La Croix seeks to reach out to the world, to endeavour to understand it better and to share our discoveries. Owned by the Assumptionist religious order, La Croix is a financially independent entity, both with respect to the Church as well as to major financial interests.

Journalisme et GPA

Même étude, retour différent :

La gestation est « une expérience relativement positive », écrit l’autrice. Pour la première fois de leur vie, ces femmes échappent à des conditions d’emploi difficiles, à des tâches ménagères pénibles, au harcèlement sexuel dans les transports et sont l’objet d’attention de la part du personnel médical.

Le Monde

En Inde, les femmes témoignent d’une expérience « relativement positive », poursuit l’étude. Toutefois, indique la sociologue, ce vécu est à mettre en regard de la condition de la femme dans le sous-continent : travaux pénibles, harcèlement sexuel sur le lieu de travail évoqués par certaines, etc. « Pour la première fois de leur vie, elles sont déchargées de durs labeurs et l’objet d’attentions de la part du personnel médical ». Mais c’est au prix d’une forme de dépossession : certains contrats précisent ce que la mère porteuse doit manger ou écouter comme musique ; cette dernière est, en outre, souvent accueillie dans des structures collectives spécialement dédiées, quittant donc son foyer le temps de la grossesse.

La Croix

Extrême droite, des mouvements chrétiens proposent de réfléchir

Extrême droite, des mouvements chrétiens proposent de réfléchirC’est le titre d’un article du journal La Croix daté d’aujourd’hui. Il revient sur l’idée d’envoyer à tous ses lecteurs un numéro spéciale intitulé quant à lui : « Extrême droite : écouter, comprendre, agir ». Une dizaine de mouvements chrétiens, partenaires de la revue jésuite Projet, sont impliqués dans la création de ce dossier dont La Croix a accepté d’être le support.

De fait, si pour lutter contre les maladies cardiovasculaires on propose généralement de faire du sport, il paraît aussi judicieux que primordial, face à la progression de l’extrême-droite, de proposer de réfléchir. Initiative salutaire !

Nomination à La Vie

jean-pierre-denis-sur-twitter-pssst-si-vous-netes-pas-contents-de-laviehebdo-plaignez-vous-a-ensen-il-est-redacteur-en-chef-adjoint-maintenant-mais-chutL’ami, le compagnon de route, Winnie l’Ourson, bref Aymeric Christensen vient d’être nommé rédacteur en chef adjoint. Cette nomination nous touche spécialement, nous qui l’avons connu tout petit. Nous nous en réjouissons donc et, si vous n’avez pas Twitter, tenons son 06 à votre disposition pour vous plaindre de La Vie ex Catholique, comme ils disent.

Valeurs actuelles, ou « quand la communication est exagérée et transformée en spectacle »

La communication de Valeurs ActuellesLors de la récente annonce du thème de la prochaine journée mondiale des communications sociales, le secrétariat romain pour les communications invitait à lutter contre la spirale du désespoir dans laquelle s’enferment parfois certains médias, « quand la communication est exagérée et transformée en spectacle, devenant parfois une vraie stratégie de construction de dangers imminents et de peurs menaçantes ». Le magazine Valeurs Actuelles, qui en janvier 2016 affichait en couverture le gros titre « Médias, manipulations et mensonges » s’est de toute évidence laissé emporter récemment à cette exagération anxiogène, ainsi que le rappelle La Voix du Nord, en faisant le récit de quelques violences urbaines à Arras, transformée pour l’occasion en théâtre de guérilla.

En communion avec le pape François qui nous y invite ce mois d’octobre, portons donc cette rédaction dans notre prière, « pour que les journalistes, dans le déroulement de leur profession, soit toujours animés par le respect pour la vérité et pour un fort sens éthique ». Et réjouissons-nous d’ores et déjà pour eux et ceux qui les lisent, car le Seigneur entend nos prières.

Avant / Après

« Ces villages qui grondent contre la répartition des migrants de Calais », qu’ils n’ont pas encore vus (Le Figaro). Ce village qui a accueilli des migrants, dans un monastère, et ne l’a pas regretté (France Info, BFMTV).

Question de regards.