Saint Joseph, un modèle pour les journalistes

Hier, à l’occasion de la saint Joseph, le Pape a reçu en audience quelque 400 employés du quotidien catholique italien l’Avvenire. En ce premier mai, François a invité ces travailleurs à s’inspirer de saint Joseph, dont les caractéristiques sont le reflet du style Dieu : faire silence pour entendre, se laisser interpeller, être le témoin d’une église qui ne regarde pas la réalité avec distance ou supériorité mais de l’intérieur, et annoncer avec passion et joie de l’Evangile de la miséricorde.

Lire la suite sur Vatican News.

Independence Day, Trump et les médias

Parce qu’il est des façons bien plus dangereuses de stigmatiser les médias que de leur refuser une interview, Koz publie un nouveau billet sur les élucubrations populistes d’un Donald Trump, suscitant ni plus ni moins que des élans de violence physique à l’égard d’une classe journalistique qu’il exècre. Koz rappelle d’abord très justement, au sujet des journalistes que, « entre ceux qui, à Mossoul, viennent de perdre la vie pour nous informer, et ceux qui avilissent leur profession, il y a toute la cohorte de ceux qui veulent informer loyalement. »

Lire la suite

Pensée complexe et communication directe

Une partie de la presse n’a manifestement pas apprécié la justification de l’Elysée de rompre avec la traditionnelle interview du chef de l’état le 14 juillet : « la « pensée complexe » du président se prête mal au jeu des questions-réponses avec des journalistes » selon une source de l’entourage présidentiel dont le Monde s’est fait l’écho. De Thomas Vampouille pour Marianne à Daniel Schneidermann pour Libération, la pilule a du mal à passer. Dès lors, il n’en fallait pas plus pour moquer le verbe et la pensée complexe du président, et les commentaires de son discours devant les parlementaires à Versailles hier n’ont pas été en reste.

Lire la suite

Les conseils du Pape aux journalistes de Libération

15095465_1231254100282624_8595413284002572669_n1Enfin presque car il s’agit d’une déclaration du Pape François en septembre ! Mais au vu de la une toute récente de Libération, on repense en effet à certains propos récents du souverain pontife, à destination de l’ordre des journalistes italiens, évoqués dans les colonnes de La Croix, comme par exemple :

Le journaliste doit « respecter la dignité » de chacun, car derrière les faits, il y a des hommes et des émotions. La critique est légitime, comme la dénonciation, estime-t-il, mais elle doit toujours être respectueuse de l’autre.

Le journalisme, a soutenu le pape, ne peut pas devenir une « arme de destruction » et ne doit pas « nourrir les peurs face aux changements et phénomènes comme les migrations causées par la guerre et par la faim ».

Le pape a enfin souhaité que le journalisme soit un « instrument de construction », « un accélérateur des processus de réconciliation ». « Qu’il sache rejeter la tentation d’encourager l’affrontement, avec un langage qui attise le feu des divisions et favoriser plutôt la culture de la rencontre ».

Des propos que l’on retrouve également dans la toute récente contribution du Secrétariat de la Comece (l’Eglise en Europe) au Colloque des droits fondamentaux, organisé par la Commission Européenne, sur le thème « Pluralisme des médias et démocratie« . Entre autres, on y rappelle qu’ « il est essentiel de lutter contre l’incitation à la violence ou à la haine, y compris par référence à la religion » (plusieurs lectures …).

Il reste encore un peu de boulot …

« Seigneur, bénis les journalistes »

10-oct-dei%c2%81fi-du-moisSans doute peut-on les rappeler à leurs responsabilités dans certains cas mais avons-nous conscience des difficultés de leur mission ? Et pourquoi ne pas prier pour les journalistes ?

C’est l’invitation du Pape François relayée par ClickToPray :

Dieu notre Père,
donne à tes enfants l’intelligence
de développer dans le monde de meilleures conditions de vie.
La technique permet de mettre en place aujourd’hui
de meilleurs moyens de communication,
elle favorise la diffusion des nouvelles et le partage des expériences.
Seigneur, touche le cœur des journalistes,
pour qu’ils transmettent la vérité
sans qu’interfèrent des intérêts malveillants
de politiciens mesquins ou d’une économie sans éthique

Bon week-end et lisez la presse !