Inventer une nouvelle culture de vie. #IVG #Avortement #Irlande

Est-il possible de tirer des leçons raisonnables à la suite du référendum qui vient d’approuver en Irlande, à une majorité des deux tiers, la fin de l’interdiction de l’avortement ? Face à un tel raz-de-marée, les défenseurs de la vie risquent de sombrer dans le découragement. Et cela d’autant plus que les mécanismes qui ont entraîné un vote aussi massif semblent, à vue humaine, irrépressibles.

Les défenseurs de la vie sont donc face à un formidable défi. Il n’ont aucune chance de gagner sur le terrain législatif, dès lors qu’ils ont perdu l’opinion. Or, toute évolution ne peut s’opérer que par la sensibilisation de l’opinion, qui, aujourd’hui, ne ressent que certains dommages, d’ailleurs non contestables, de l’interdiction de l’avortement. Inventer une nouvelle culture de la vie, tel est le seul objectif raisonnable. Mais il faudra du temps pour rendre évidente à la conscience la réalité de la vie naissante. Une vie naissante qui, quoi qu’on en dise, se trouve cruellement interrompue par l’acte abortif.

Gérard Leclerc, sur Radio Notre-Dame

La Saint-Patrick un vendredi de carême

Les Irlandais – qu’ils soient en Irlande ou expatriés – ont un grave problème : ils doivent choisir aujourd’hui entre fêter leur patron, saint Patrick, à grand renfort de bière et de viande, ou vivre un vendredi de carême plus classique en s’abstenant de viande…

Évêque de Joliet dans l’Illinois, Mgr Robert Conlon – un nom « très irlandais », reconnaît-il – a écrit aux fidèles de son diocèse a renvoyé la décision à leur « conscience ». « Si certains catholiques du diocèse de Joliet estiment que manger de la viande le jour de la Saint-Patrick – cette année tombe un vendredi – est assez important pour briser la règle de l’abstinence, ils sont autorisés à prendre cette décision en conscience. Dans ce cas, ils devront trouver une autre forme de pénitence », leur a-t-il indiqué. « Pour moi, je ne vois aucun lien entre honorer le saint patron et l’apôtre de l’Irlande et manger du corned-beef ».