Le numérique, l’individu, et le défi du vivre-ensemble

Avant d’entrer en 2020, « Un nouvel « Entretien autour de l’informatique ».. Ancien banquier entré chez les Dominicains en 2000, Éric Salobir, prêtre, est un expert officiel de l’Église catholique en nouvelles technologies. Ce passionné d’informatique a créé Optic, un think tank consacré à l’éthique des nouvelles technologies. Il cherche à favoriser le dialogue entre les tenants de l’intelligence artificielle et l’Église. Il est aussi consulteur au Vatican.  » Un travail de fond pour mieux réfléchir, à lire par ici >>

Concilier innovation technologique, éthique et business

Entretien avec Frère Éric Salobir, Président du réseau international OPTIC :

La technologie est un produit de la société aux deux sens du génitif : elle en est le fruit, mais elle la transforme aussi en retour. Une même technologie qu’elle soit portée par la Sillicon Valley ou un pays au régime fort portera des fruits différents. La technologie porte intrinsèquement les mêmes qualités et défauts que la société qui la développe, et elle les amplifie souvent. C’est un jeu de miroir, parfois déformant.
Il peut ainsi devenir complexe de discerner la genèse d’un problème : vient-elle de la technologie elle-même, ou bien de la société ?

L’intelligence artificielle forte restera un fantasme

Il a 30 ans et Forbes l’a classé parmi ceux qui révolutionnent le monde. Rand Hindi, spécialiste de l’intelligence artificielle, nous explique dans cette vidéo à quoi pourra ressembler notre quotidien avec les machines. Une chose est certaine pour lui : « L’idée qu’une intelligence artificielle peut prendre le dessus sur l’homme n’est qu’un fantasme, ça n’existera pas. »

Lire la suite

La menace de l’Intelligence Artificielle

« ‘Je n’arrête pas de sonner l’alarme, mais jusqu’à ce que les gens voient vraiment des robots tuer des personnes, ils ne sauront pas comment réagir, tellement ça leur paraît irréel’, a assuré Elon Musk. ‘Je travaille sur des formes très avancées d’intelligence artificielle, et je pense qu’on devrait tous s’inquiéter de ses progrès' ».

Lire dans Le Figaro