Envie de voyager ? Un tour en Inde !

Quand celui qui est ailleurs, le p. Yann Vagneux en mission à Bénarès, nous fait profiter de son regard élargi sur le catholicisme ! Cela se passe dans une petite vidéo réalisée par Vies consacrées (accessible en cliquant sur l’image ci-dessous ⤵️)

Contrôle des naissances, avortements sélectifs et déséquilibre des sexes…

En Asie, le contrôle des naissances et les avortements sélectifs ont des conséquences catastrophiques. Et ce n’est pas une organisation pro-life qui le dit… c’est Arte ! On estime qu’il manque environ 200 millions de femmes pour assurer l’équilibre entre les sexes. En Chine, un garçon sur cinq qui naît aujourd’hui ne pourra pas se marier. Pour enrayer ce phénomène, la loi indienne a bien interdit de déterminer le sexe des bébés avant leur naissance, mais un marché parallèle de l’échographie s’est développé…

Une enquête à voir en replay.

Journalisme et GPA

Même étude, retour différent :

La gestation est « une expérience relativement positive », écrit l’autrice. Pour la première fois de leur vie, ces femmes échappent à des conditions d’emploi difficiles, à des tâches ménagères pénibles, au harcèlement sexuel dans les transports et sont l’objet d’attention de la part du personnel médical.

Le Monde

En Inde, les femmes témoignent d’une expérience « relativement positive », poursuit l’étude. Toutefois, indique la sociologue, ce vécu est à mettre en regard de la condition de la femme dans le sous-continent : travaux pénibles, harcèlement sexuel sur le lieu de travail évoqués par certaines, etc. « Pour la première fois de leur vie, elles sont déchargées de durs labeurs et l’objet d’attentions de la part du personnel médical ». Mais c’est au prix d’une forme de dépossession : certains contrats précisent ce que la mère porteuse doit manger ou écouter comme musique ; cette dernière est, en outre, souvent accueillie dans des structures collectives spécialement dédiées, quittant donc son foyer le temps de la grossesse.

La Croix