Les scouts ? Toujours prêts !

Les mouvements scouts ont été appelés à la rescousse pour venir renforcer les équipes d’accueil dans certains hôpitaux. « Plusieurs mouvements scouts ont ainsi relayé l’appel au volontariat lancé par l’AP-HP vendredi 20 mars, demandant à leurs aînés et leurs chefs de se rendre disponibles pour renforcer les équipes des hôpitaux publics parisiens. Si officiellement toutes les activités scoutes sont suspendues pendant le temps du confinement, rien n’empêche en effet les adultes engagés dans le scoutisme de se porter volontaires à titre individuel pour prêter main forte.  » Des jeunes gens au service nous raconte cet article du Figaro >>

Pensez au prochain (Questions pour l’Evangile du 15° dimanche du Temps ordinaire C)

En ce 15° dimanche du temps ordinaire C, Jésus nous invite à écouter et à vivre (mettre en pratique) la Parole (Luc 10, 25-37), à « aimer par des actes et en vérité » (1 Jn 3,18).

Icône du bon Samaritain (Taizé)

Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
– Quelle question ai-je envie de poser à Jésus?
– Quand suis-je passé(e) à côté de quelqu’un qui avait besoin d’aide sans que je m’arrête?
– Quand ai-je dépassé des préjugés et des a priori ridicules?
Lire la suite

Les bébés prématurés rentrent à la maison !

C’est ce que nous montre un article de Pélerin :

Délicatement, Aariane Tabardel pose son fils Noam sur le pèse-bébé. Magali Gazeau, infirmière puéricultrice, relève le poids : 2,9 kg. « Tu as grossi, bravo ! » s’exclame-t-elle en s’adressant au nourrisson. La scène ne se déroule pas à l’hôpital mais dans la salle de bains du pavillon familial. Car Noam, tout comme son jumeau Adam, bénéficie de l’hospitalisation à domicile (HAD), un service proposé depuis 2008 par l’unité de néonatalogie du CHU de Toulouse.

« Ce dispositif initié par le Pr Charlotte Casper permet d’éviter une sortie trop brutale.

Lire la suite

Une voiture dans la salle d’opération

Derrière une des portes du service pédiatrique du CHU de Dijon, trois bolides, tous plus beaux les uns que les autres. Une mini Cooper, un 4×4 Range Rover et un cabriolet BMW blanc.

« Grâce à ces voitures, les enfants sont moins tendus et les parents aussi, détaille Clémence Cavin, cadre au bloc opératoire en pédiatrie. On a une ambiance beaucoup plus sereine dans les couloirs. Il y a beaucoup moins de pleurs et de cris qu’auparavant. A présent, l’enfant coopère totalement. Ça dédramatise vraiment la situation. »

Lire la suite