Les entreprises au service des soins…

Dans la pandémie que nous vivons, il est bon de voir tous les beaux gestes. Ils sont nombreux au quotidien et puis il y a ceux des entreprises, en voici quelques-uns :

En « apéro », ce beau geste de Ricard raconté par Le Parisien. Dans les entreprises plus petites qui font des gestes énormes, notons cette belle initiative de la marge de jeans 1083 qui se met à fabriquer des masques pour les soignants (à lire encore dans Le Parisien). Et puis il y a la belle histoire de cette pizzeria de Marseille : « Le patron de la pizzeria « O’ Ventre sur Pâte » à Marseille a décidé de faire un geste pour le personnel hospitalier marseillais. Il a livré 50 pizzas à la Timone et à l’hôpital Saint-Joseph de la cité phocéenne juste avant de fermer en raison notamment du manque de matière première pour pouvoir assurer les besoins des clients. Touché par la mobilisation des soignants, ce commerçant du 7e a décidé de faire ce beau geste. » C‘est à lire dans La Provence >>

Un reportage au Refettorio

Si vous n’avez pas (encore) entendu parler du Refettorio, ce restaurant gastronomique parisien pour les plus démunis, sachez que « La Ruche qui dit oui » présente dans son dernier magazine un reportage complet sur cette belle œuvre ! « Massimo Bottura, à l’origine du projet et de l’association Food For Soul, ne prétend pas répondre à l’urgence alimentaire, mais a pour ambition de redonner de la dignité à ceux qui croyaient l’avoir perdue, par le beau et le bien-manger. » À découvrir par ici >>

Quatre hommes, dans la nuit, ont sauvé une inconnue

Il y a une part mystérieuse, pour ceux qui ne grimpent pas, dans la quête des sommets les plus périlleux. Mais il y a aussi cela : la solidarité la plus extrême. Les cas d’indifférence à l’autre inondent nos réseaux. Voilà l’histoire de quatre polonais, partis secourir une inconnue pour eux, Elisabeth Revol, dans le froid, par -45°C, sur un mur de glace. C’est aussi cela, l’humanité.Lire la suite