Pensée du jour

Je suis une vraie quiche, mais je cache assez bien mes faiblesses… En fait, je suis plutôt une tourte.

Edmond Prochain

Le retour de la suite du volume 2 de la revanche

« Beaucoup de petits détails restés inexplorés, et sur lesquels, donc, il aurait été dommage de ne pas se pencher enfin : les pellicules des papes, les derniers secrets du Vatican, les signes religieux ostensibles de la musique, les sources thomistes de Michel Audiard, les encycliques sans latin, les allergies de saint Irénée, la théologie des Trois Mousquetaires, les synonymes de « sexe » dans la Bible (ne croyez pas que je n’ai pas vu votre intérêt bondir soudainement), les vraies statistiques de Lourdes, les saints les plus gourmands, les pires conseils de savoir-vivre le la Bible, etc. etc. »

Lire plus sur le blogue défunt

Edmond Prochain n’est pas mort ! il faisait de la théologie avec son hand spinner…

Et il écrit sur le site de La Vie !

La légende du « hand spinner » s’est répandue aussi vite que cette drôle de toupie s’est incrustée entre les mains des adolescents ou de vos collègues de bureau. Originellement conçu pour aider à la concentration des enfants autistes, cet objet qui semble tourner à l’infini une fois lancé viendrait remplacer de nombreux gestes du quotidien, du stylo qu’on manipule en permanence aux cheveux enroulés autour d’un doigt, en passant par les ongles rongés… Le phénomène est tel que la question finit par se poser : faut-il faire la chasse au jouet du moment ou simplement attendre que la mode passe ? Il existe pourtant une autre option, plus étonnante : en profiter pour comprendre enfin le concept chrétien de la Trinité !

Pour comprendre le lien entre un jouet pour gamins et un mystère plutôt complexe à expliquer, lisez la suite de son billet ! Et si vous voulez en trouver d’autres dans le même esprit, c’est là !

Notre-Dame des Relous

Par le très regretté (en tant que blogueur 🙂 ) Edmond Prochain…

Ô Notre-Dame des Relous,
Tendre mère des fâcheux de toute sorte
Qui par votre indulgence ineffable
Savez supporter avec miséricorde tous les boulets de la terre,
Prenez en pitié nos pauvres coeurs excédés.

Lire la suite chez Poussah !