Un catholicisme intégral, plutôt que radical

Le glissement vers la droite radicale, l’identitarisme, et le repli sur un passé supposé glorieux semblait l’emporter, comme le documente Jérôme Fourquet dans son ouvrage, « à la droite de Dieu » (Cerf). Mais cette rentrée offre une vigoureuse et salutaire réponse. Et comme le souligne Isabelle de Gaulmyn dans son billet, Et s’il y avait un miracle du pape François sur le catholicisme français ?, il émane d’auteurs classés à droite (au minimum par leur parcours). Lire la suite