Les Jésuites rendent des terres aux Indiens

Le geste est d’une portée essentiellement symbolique : les Jésuites restituent aux Lakotas plus de 500 acres de terres, soit environ 200 hectares. Ces terres leur avaient été attribuées à la fin du XIXème siècle pour y implanter des églises, des missions etc. L’évolution de la répartition de la population, en même temps qu’un certain sens de la justice, ont conduit à cette restitution. Le fait qu’elle intervienne au profit des Lakotas, malmenés par le gouvernement fédéral américain, n’est pas non plus anodin.

Voir l’info sur Crux.

Soutenir et faire connaître les Water Protectors

IMG_7671-1488130657Nous vous en parlions récemment : Etienne Marchadier, un ami de la maison, et Anne Goyer se sont pris d’intérêt pour la cause des Lakotas, qui opposent la sauvegarde de la Création, la préservation de l’eau et le respect des peuples autochtones aux intérêts du lobby pétrolier, soutenu par la nouvelle administration américaine. Cette vidéo explique bien comme les pipelines, par nature, connaissent des incidents en nombre impressionnant. La pollution des terres et de l’eau est presqu’une donnée acquise et ce, d’autant plus que le pipeline qui doit traverser les terres du Dakota sera construit d’une telle manière (notamment par son enfouissement) qu’il sera aussi impossible de détecter que de réparer des fuites.

Etienne Marchadier expliquait fort bien les enjeux, et la mobilisation de nombreux pasteurs et prêtres, dans cet entretien pour Radio Vatican.Lire la suite

« Paix, prière et unité » : le combat spirituel et écologique des Lakotas

REUTERS1990401_ArticoloAux Etats-Unis, dans le Dakota, se mène un combat pour le respect de la Création, pour la viabilité des sols, et pour la dignité de la personne. Les Lakotas se battent contre le lobby pétrolier et, désormais, contre l’administration Trump, pour préserver la viabilité des quelques terres qui leur restent. Leur action pacifique se heurte à des chiens d’attaque, des Humvees, et des fusils d’assaut.

Etienne Marchadier a passé une semaine à leurs côtés, avec Anne Goyer – artiste plasticienne qui entend réaliser une galerie de portraits pour faire connaître ce combat. Il a expliqué le sens de ce combat au micro de Radio Vatican, et notamment les risques manifestes de contamination des eaux et de la terre compte tenu du manque de fiabilité des pipelines.

Il a encore rappelé la prise de position du pape, celle des Jésuites américains ainsi que celle du pasteur John Floberg qui explique simplement son engagement :

Je n’aurais plus pu parler du Christ à ces gens-là si je ne me tenais pas à leurs côtés dans ces combats

L’entretien, sur Radio Vatican.

Le site d’Anne Goyer

La page Facebook d’Anne Goyer