À tu et à vous

Claude Duneton (1935-2012) chroniqua délicieusement sur cette particularité française…

Remarquons que les couples voussoyants disposent d’un avantage dont les autres sont dépourvus: au moment des effusions intimes le soudain passage au tu amplifie délicieusement l’érotisme (cela étant, on ne dispose pas de données précises, car peu de linguistes se glissent en tiers dans un lit conjugal).

Disparition du cacozèle, de l’écrenne et du gibelet

Capture« Une idée simple et efficace consiste à ouvrir un dictionnaire ancien, et à cocher les mots qui sont complètement ignorés de nos jours. Les pertes, les oublis, les changements de sens que l’on constate alors témoignent à l’évidence de la marche de la langue au fil des siècles. C’est l’exercice auquel s’est brillamment livré Jean-Marc Mandosio avec le Dictionnaire universel d’Antoine Furetière publié pour la première fois en 1690, sous le règne de Mme de Maintenon. Le résultat s’intitule Les Mots obsolètes ; il marque clairement, avec humour, le chemin parcouru par le lexique français au cours de ces tumultueux trois cents ans ».

Claude Duneton, dans Le Figaro