L’Avent, temps d’éveil au Christ

capture« Veilleur de Dieu, Jean voit au loin l’Agneau qui vient. Il prépare son chemin en disposant notre cœur à la conversion. Chemin du Seigneur, chemin de notre cœur, pour que ne s’éteigne pas la lampe de la prière. Et voici qu’il baptise le Messie qui prend sa main pour l’amener à l’ultime naissance, le martyre. Et sa lampe s’éteint dans la prison d’Hérode pour que brille le Christ, la lumière du monde. Et sa voix s’amplifie dans la mort pour que crie la Parole faite chair, comme on le voit encore de nos jours pour de nombreux chrétiens et chrétiennes d’Orient ».

Par Jacques Gauthier

Essayons de contempler nos vies différemment

capture« Ce temps de l’Avent qui commence vient dire à nos vies qu’il faut consentir à l’attente, à la distance pour que quelque chose de juste et de vraiment nouveau survienne dans nos existences. En somme, il nous faut des avents dans le rythme des jours pour que le plus important puisse émerger. Il ne s’agit pas de se dérober au réel qui nous attend avec ses vraies urgences, et ne supporte pas les fuites même habillées de vernis spirituel. Il s’agit de vivre le réel pour que celui-ci soit le lieu d’une arrivée, d’une venue ; pour que dans la juste distance que l’on met avec toutes choses, nous puissions laisser de l’espace à Celui qui fait toutes choses nouvelles (Apocalypse, 21,5) ».

À lire au Centre Sèvres…

L’Avent, kesako ?

question_avent-v4-bis« Historiquement, on sait que l’Avent avait surtout pour but de tourner notre prière et nos cœurs vers ce que l’on appelle les «fins dernières», autrement dit le retour du Christ, que tous les chrétiens attendent. Aujourd’hui encore, notre Avent honore donc ces deux aspects : méditer sur le retour du Christ (en gros, les 2 premières semaines) et ensuite la préparation de nos cœurs à célébrer Noël, du 16 au 24 décembre, et qui est une préparation plus centrée sur la fête même de Noël »…

Lire la suite sur le site noel.catholique.fr

Bon Avent… autrement

captureQuatre toutes petites semaines… seulement quatre pour se préparer à la fête de Noël. Ce temps de l’Avent passe si vite, que bien souvent, nous nous retrouvons le 24 décembre midi, épuisés, vidés, par tant d’agitations stériles autour des cadeaux, des menus, des préparatifs de toute sorte. Or, bien  au contraire, le temps de l’Avent nous invite avec force, à mûrir dans le silence de nos cœurs, le mystère immense de l’Incarnation du Sauveur.

Lire la suite sur le blog du Padre.

Quelques propositions pour vivre l’Avent autrement.

L’Avent sur internet

aventLe site des « tisserands » regroupe toutes les propositions faites sur la toile pour l’Avent et Noël : les retraites en ligne, les vidéos, les explications liturgiques, des méditations spirituelles… A noter, un site spécialement dédié à Noël. La page s’enrichira au fur et à mesure. Faites votre choix pour vous préparer à la venue du Sauveur !  A voir ici.