La paroisse et la mosquée de Mantes-la-Jolie mobilisées pour aider les plus démunis

C’est Le Parisien qui raconte comment samedi dernier, pour la dix-septième année consécutive, les catholiques et les musulmans de Mantes-la-Jolie (78) ont organisé ensemble une collecte alimentaire destinée aux plus pauvres.

 Mantes-la-Jolie, archives. Les membres des paroisses et des mosquées locales se retrouvent devant les supermarchés pour collecter des denrées alimentaires.
Une collecte lors d’une édition précédente (Le Parisien / Y.F.)

Chaque année cette opération menée à la sortie des supermarchés est un succès et permet de distribuer plusieurs tonnes de nourriture.

Des chefs se mettent au fourneau pour les plus démunis

Née au premier confinement, l’association Collectif Solidaire fournit support logistique et ravitaillement à une vingtaine d’autres associations, toutes ayant en commun d’aider les plus démunis par des colis alimentaires, des produits de première nécessité ou du temps de cuisine.

Le week-end prochain, samedi 13 février, elle organisera à la Petite Halle de la Villette un grand atelier cuisine, réunissant des bénévoles et des chefs, pour préparer 600 repas à l’intention de ceux qui en ont le plus besoin, notamment les étudiants. Une initiative rapportée par Konbini Food.

Un carnaval qui emmène jusqu’à Lourdes

L’association Le Train Blanc, affiliée au diocèse de Lille, aide les personnes souffrant d’une maladie ou d’un handicap qui le souhaitent à aller à Lourdes avec le pèlerinage diocésain du mois de juin.

Lors d’un carnaval à Dunkerque qui dure toute la nuit, l’association tient des bars qui vont permettre de récolter des dons pour aider ceux qui ne peuvent pas payer seul leur voyage. Cette jolie initiative est à découvrir dans cette vidéo de l’association Le Souffle du Nord.

Aaaah, un œuf qui parle !

C’est l’histoire de deux œufs qui sont dans une poêle. L’un dit à l’autre : « dis donc, tu trouves pas qu’il commence à faire chaud, ici ? » Et l’autre : « aaah, un œuf qui parle ! »

Ne dites rien : ma femme adore cette blague.

Bref, l’œuf d’instagram a parlé.

Lire la suite