La danse et la mémoire du corps

Cette vidéo a beaucoup tourné ces derniers jours mais nous ne pouvons que vous la partager : atteinte de la maladie d’Alzheimer, une ancienne ballerine espagnole se met à danser en écoutant « Le Lac des Cygnes ». C’est simplement un moment de grâce, splendide d’émotion :

Mais qui est Jean ?

« Son visage, ses paroles me renvoyaient à plus haut qu’elle ».

Chronique de Philippe de Lachapelle sur la maladie d’Alzheimer

Amoris Laetitia : « On tombe amoureux d’une personne complète avec son identité propre, non pas seulement d’un corps, bien que ce corps, au-delà de l’usure du temps, ne cesse jamais d’exprimer de quelque manière cette identité personnelle qui a séduit le cœur. Quand les autres ne peuvent plus reconnaître la beauté de cette identité, le conjoint amoureux demeure capable de la percevoir par l’instinct de l’amour, et l’affection ne disparaît pas. Il réaffirme sa décision d’appartenir à cette personne, la choisit de nouveau, et il exprime ce choix dans une proximité fidèle et pleine de tendresse ».