Je veux être Bernanos ou rien !

Où l’on apprend que Gaultier Bès craint de ressembler à un imbécile…

À vous relire, je me trouve presque toujours d’accord avec vous. Et pourtant, bien plus souvent qu’il ne faudrait, je crains de ressembler à l’un de ces imbéciles, sinon de ces imposteurs, à qui vous avez consacré quelques traits fameux ! C’est que chez vous la colère n’est jamais narcissique ; elle ne vire jamais au ressentiment : elle n’est que l’envers d’un amour débordant, irrésistible.

Souverain Pontife et Chanoine du Latran

Xavier Patier nous dresse un petit panorama des liens entre l’Église et la France :

Cela fera bien des sujets de conversation entre le nouveau chanoine de Saint-Jean-de-Latran et le souverain pontife. Il en sortira l’espérance, car la France et l’Église du Christ n’ont pas fini leur histoire commune.

Mon Père ?

Frère Adrien Candiard op, revient sur cette appellation, et sur le sens du mot Père :

Lycéen, je m’indignais qu’on puisse donner du Mon Père à un prêtre. Jésus est pourtant clair : « Ne donnez à personne sur la terre le nom de père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux » (Matthieu 23, 9). Pour une fois qu’un commandement était facile à appliquer, autrement plus accessible qu’« aimez-vous les uns les autres » ou « aimez vos ennemis », pourquoi se priver de le mettre en pratique ?

Écoute, Dieu…

Lettre à Dieu, écrite du front par un jeune ex-imbécile russe, en 1944 :

Écoute, Dieu… Je ne T’ai encore jamais parlé de ma vie, mais aujourd’hui, j’ai envie de Te saluer, Tu sais que depuis mon enfance on me répète que Tu n’existes pas, et moi, comme un imbécile, je l’ai cru. Je n’avais jamais contemplé ce que Tu as créé. Mais cette nuit, voilà que j’ai regardé, depuis le cratère qu’avait fait une grenade, le ciel étoilé au-dessus de moi. J’ai compris tout à coup, en admirant l’univers, combien la tromperie avait pu être cruelle.

Louis-Guillaume Piechaud, orfèvre religieux

Entretien avec Louis-Guillaume Piechaud :

Je façonne des évangéliaires, des calices ou des reliquaires. J’ai bien conscience que mon travail me situe à l’inverse des tendances du moment que sont l’immédiateté, la mode du jetable. Les objets que je crée sont long à réaliser, demandent un gros investissement, sont faits pour durer. Je me refuse à employer certaines techniques comme le collage, qui vieillissent mal. Je pense aux futurs restaurateurs, car j’espère que mes œuvres traverseront le temps, et que dans l’avenir, d’autres personnes en prendront soin.

France, fille aînée de l’Église ?

Sainte Pétronille est patronne de la France depuis le temps de Pépin le Bref (714-768). Et elle est honorée en grande pompe chaque année, depuis 1574, à l’autel où sont conservées ses reliques, à l’intérieur de la basilique Saint-Pierre, à Rome, par une messe particulière dédiée spécialement à la France.

Pourtant en France, on connaît mal cette sainte entourée de tous les égards depuis des siècles. Et même si cette messe est là pour rappeler ces liens fort anciens qui l’unissent à la France, rares sont ceux qui savent pourquoi ce choix de sainte Pétronille et comment cette tradition est arrivée jusqu’à nous de façon si intense…

La vision 3D du chrétien

Entretien avec Alain Noël, co-fondateur de la Fraternité Sainte-Croix, et de monastere-invisible.com  :

De nombreux chrétiens continuent à voir la vie en 2D, c’est-à-dire le bien d’un côté et le mal de l’autre. Mais pour cela, il n’y a pas besoin d’être chrétien. Le chrétien, lui, doit adopter une vision en 3D : le bien, le mal et la miséricorde de Dieu à l’œuvre dans le monde. La vie de beaucoup de baptisés est plate alors que l’Esprit saint nous invite à la voir en relief.

Contrôler son imagination grâce aux Pères de l’Église

Jean-Guilhem Xerri, sur Aleteia : ‘Face à une pensée, l’homme a plusieurs possibilités : y consentir ou non, l’alimenter ou lui résister‘.

Pour les Anciens, l’objectif du contrôle des pensées est d’atteindre l’hesychia, état se caractérisant par une paix, un calme, un repos, un silence et une solitude intérieurs profonds, nécessaires à la contemplation spirituelle des êtres et des choses et à la connaissance de Dieu. Les Pères du désert prescrivent plusieurs méthodes pour y arriver : la garde du cœur, la sobriété, l’hospitalité et les pratiques méditatives…

Padre Pio devenu « un avec le Christ crucifié » ?

« Padre Pio a été canonisé par Jean Paul II le 16 juin 2002. Une procédure de reconnaissance des stigmates est depuis engagée. Procédure menée à partir d’escarres détachées de ses stigmates lorsqu’il était toujours en vie et utilisées comme reliques à cet effet. Car, si Padre Pio a souffert de ses plaies aux mains, aux pieds et à la poitrine pendant plus de 50 ans, celles-ci ont disparu à sa mort. La procédure n’a pas encore abouti pour le moment. Il ne s’agit pas de contester ou non la réalité des stigmates – vérifiée par des médecins et des scientifiques qui ont aidé l’Église à discerner pour monter le dossier en canonisation – mais de reconnaître officiellement que le saint est une icône vivante du Christ, qu’en recevant les stigmates il est devenu un avec le Christ crucifié. Ce don, a résumé un jour Benoît XVI lors d’une audience générale centrée sur saint François d’Assise, exprime ‘son intime identification avec le Seigneur' ».

Isabelle Cousturié sur aleteia.fr

Il y a 5 ans, Benoît XVI s’envolait…

« Ce jour-là, le Pape avait rencontré une dernière fois ses cardinaux à Rome et envoyé un message touchant sur Twitter : ‘Merci pour votre amour et pour votre soutien. Puissiez-vous expérimenter toujours la joie de mettre le Christ au centre de votre vie !’
Le Saint-Père a ensuite décollé vers 17 heures dans un hélicoptère blanc de la marine italienne qui l’a emmené vers Castel Gandolfo en survolant la Basilique Saint-Jean de Latran, cathédrale de l’évêque de Rome… »

Sur aleteia.fr

Saint Joseph, ou La vérité du songe

« Dans son Saint Joseph ou La vérité du songe, Dominique Ponnau propose une méditation sur le mystère de saint Joseph à partir des évangiles canoniques. Leur discrétion sur le charpentier de Nazareth y est extrême. Et pourtant on a aussitôt le sentiment que s’il s’en tenait à la lettre du texte, sa méditation serait de pure et haute spiritualité. Elle est d’abord totale attention à l’économie du récit, puis interrogation humaine sur ce qu’il infère.
Par exemple dans l’épisode douloureux où Joseph découvre que sa fiancée est enceinte. Comment vivre cette blessure en homme juste ? »

Bernard Plessy, dans Aleteia

Restitution ?

Quand l’Égypte réclame la restitution d’oeuvres récoltées par le futur Napoléon lors de sa campagne d’Égypte, nous ne sommes pas trop pour… Mais lorsqu’il s’agit d’une petite ville française qui réclame au MMA la restitution du reliquaire du saint Patron de sa Collégiale ?

Lire sur aleteia.org

Pièce de saint

Les 11 et 12 janvier au théâtre Saint-Léon, à Paris

« Au début des années 1960, saint Jean Paul II est alors Karol Wojtyla, évêque de Cracovie et plus jeune évêque de Pologne. Il a 48 ans. Il écrit une pièce de théâtre, La Boutique de l’Orfèvre, une ‘méditation sur le sacrement de mariage qui, de temps en temps, se transforme en drame’ comme le souligne son sous-titre. Elle évoque des histoires d’amour qui commencent en Pologne dans les années 1940″.

Lire sur aleteia.org

 

Sagesses camomille et Au-delà

« Ce qui m’intéresse en philosophie, c’est d’analyser les points sur lesquels l’existence humaine achoppe, pour montrer que là où il y a contradiction, là où l’on est arrêté dans notre élan, dans notre vie, c’est là que quelque chose d’intéressant se passe. Les sagesses camomille sont ces stratégies de l’homme, inventées par l’homme et pour l’homme, consistant justement à nier cette contradiction, pour éviter d’avoir à s’ouvrir à un au-delà de l’homme ».

Martin Steffens sur Aleteia

Mettre nos voiles pour être sensible au vent

Selon Thérèse d’Avila, ‘La porte d’entrée pour l’union à Dieu, c’est l’oraison’, car il s’agit d’’un dialogue de commerce d’amitié seul à seul avec une personne dont on se sait aimé’.
Le père René-Luc utilise une parabole pour nous aider à comprendre ‘à quel point si on ne fait jamais oraison, si on ne découvre pas cette dimension fondamentale du coeur à coeur avec Dieu, on peut passer à côté de notre vie' ».

Père René-Luc sur Aleteia

Madeleine Delbrêl en attente de miracle

« ‘Nous sommes à une étape importante’ confirme l’évêque de Créteil, Mgr Santier, dans des propos rapportés par Le Parisien. ‘La cause est bien avancée mais on n’est pas encore au bout’, lui fait écho prudemment Anne-Marie Viry, vice-présidente de l’association des Amis de Madeleine Delbrêl, chargée de la faire connaître. Pour ce faire, il faut en effet aussi une reconnaissance de guérison imputée à son intercession. Selon le diocèse, une enquête sur un éventuel miracle est en cours.

Lire sur Aleteia

Maîtres de doctrine, prêtres du culte sacré et ministres de gouvernement

De la renonciation d’un évêque à son office.

« Dans l’esprit du pape François, le principe de la limite d’âge est une invitation à considérer l’épiscopat ‘comme un service et non un honneur’. Les évêques qui sont les successeurs des apôtres sont maîtres de doctrine, prêtres du culte sacré et ministres de gouvernement (can. 375). Par la consécration épiscopale, ils reçoivent la charge de sanctifier, d’enseigner et de gouverner. Ce ministère, dit le Pape dans son rescrit de 2014 est un poids lourd. Il doit être considéré comme un service (diakonia) dû au saint peuple de Dieu (une expression chère au pape François). Ce service réclame toute l’énergie de celui qui y est appelé ».

Philippe de Saint-Germain sur Aleteia

Dernières nouvelles de l’homme ?

« Le christianisme est peut-être une spiritualité, mais c’est alors une spiritualité de l’Incarnation. Insister trop sur le spirituel, en oubliant la chair, c’est conforter à la fois l’hybridation de l’homme avec la machine, mais aussi la rupture de l’homme avec les autres vivants. C’est être encore sous l’influence du paradigme technocratique, sans s’en apercevoir.
Car ce paradigme affecte aussi notre rapport au religieux : qu’il s’agisse de la mindfulness, où la méditation s’éloigne de la prière pour devenir une technique de bien-être ; du jihadisme où l’on prétend atteindre le paradis en appuyant sur un détonateur ; ou même de ce mélange de psychologisme et de pseudo-pentecôtisme où l’Esprit saint ressemble à un logiciel qui se télécharge quasi instantanément et vous confère le repos ».

Fabrice Hadjadj et Benjamin Fayet, sur Aleteia

François, le réformateur

« Inspiré par le théologien Guardini, un maître qu’il partage avec… Joseph Ratzinger, il réfléchit aux ‘dynamiques de désaccord dans l’Église’ qu’il veut sortir de l’impasse des dialectiques marxiste et hégélienne. Il aime la franchise et encourage la parrhèsia — le courage de la vérité. Avec lui, tout est permis sauf toucher à la doctrine ‘Nous sommes fils de l’Église’ : les points de vue opposés sont féconds et créatifs quand ils tendent à l’unité du tout.

Lire la suite

Familles chrétiennes revenues à Qaraqosh

« ‘Nous n’en espérions pas tant, il y a déjà un millier de familles chrétiennes qui sont revenues à Qaraqosh’, se réjouit auprès d’Aleteia Roger Kairallah, responsable des projets Moyen-Orient pour la Fondation Raoul Follereau. Il faut beaucoup de courage à ces chrétiens pour revenir dans leurs demeures, qui portent souvent les stigmates de quatre ans de guerre contre Daesh ».

Sylvain Dorient sur aleteia.fr

Padre Pio et Fatima

« A Fatima, La Vierge Marie a demandé sans relâche aux petits bergers de prier le chapelet tous les jours et d’offrir leur prière pour la paix dans le monde. Une pratique si chère à Padre Pio qu’on l’appelait Le Rosaire vivant, tant ses prières étaient nombreuses : à l’autel, au confessionnal, dans sa cellule, le jour, la nuit… En parlant de Notre-Dame, il disait toujours : ‘Toutes les grâces passent à travers ses mains' ».

Lire sur Aleteia

Une religieuse française déclarée Vénérable

« Le Pape a reçu en audience le 9 octobre 2017 le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation des causes des saints, l’autorisant à promulguer les décrets concernant neuf serviteurs de Dieu, dont une majorité est liée à la spiritualité franciscaine. Parmi eux, deux martyrs et quatre fondateurs, ainsi qu’une religieuse française, sœur Françoise du Saint-Esprit, née Caroline Baron ».

Lire sur Aleteia

Des nouvelles de Benoît XVI

« Mgr Kyrillos William Samaan, évêque copte-catholique d’Assiout (Égypte), a été reçu par le 265e pape au couvent Mater Ecclesiae au Vatican au début du mois de septembre.

L’entretien a duré 45 minutes et Benoît XVI l’a interrogé sur les différentes problématiques de l’Église en Égypte. Notamment sur le dialogue avec les musulmans et l’université Al-Azhar, plus haute autorité sunnite. Celle-ci avait rompu ses relations avec le Saint-Siège en 2011 avant de les renouer sous le pontificat actuel… »

Lire sur Aleteia

Une collection dédiée à la spiritualité et l’histoire religieuse

« Je suis arrivé chez Tallandier pour développer une ligne d’essais et une ligne de spiritualité. Les essais que je publierai seront résolument orientés autour d’auteurs développant une pensée chrétienne ou humaniste. Les ouvrages de spiritualité seront essentiellement chrétiens, mais je ne m’interdirai pas quelques incursions dans d’autres traditions. Et puis je publierai, comme tout le monde dans la maison, de l’histoire et je m’intéresserai au domaine de la psychologie ».

Entretien avec François Maillot

Nous les chrétiens, nous vivons dans l’espérance

Mgr Petros Mouché, archevêque syriaque de Mossoul : « Nous les chrétiens nous vivons dans l’espérance. Nous avons la foi qui nous donne le courage de continuer la mission de nos ancêtres sur cette terre où ils ont versé leur sang et leur sueur pour construire notre histoire. Nous sommes fiers de rentrer dans la plaine de Ninive, et un certain nombre de familles sont déjà rentrées. Mais pour cela, nous avons vraiment besoin d’aide ».

Lire l’entretien sur Aleteia

Il n’est pas possible qu’une fois mort, on ne soit vraiment que poussière

« Quelques jours avant sa mort, Édith Piaf dit à son infirmière :

‘Il n’est pas possible qu’une fois mort, on ne soit vraiment que poussière… Il y a quelque chose qui nous échappe, que nous ne connaissons pas… Je crois en Dieu. Il serait trop injuste que ceux qui ont souffert sur cette terre ne trouvent la paix que réduits en poussière. Le Paradis viendra… après le Jugement dernier' ».

Fanny Leroux, sur Aleteia.fr

 

Asia Bibi a dépassé les 3 000 journées de prison

« Le 14 juin 2009, Asia Bibi est jetée en prison. Un an après elle est condamnée à mort pour blasphème, et depuis 2013, après deux transferts, elle croupit au fonds d’une des trois cellules, sans fenêtres, dans le couloir de la mort du pénitencier de Multan, dans le sud de la province du Pendjab. Un an après le report du procès en appel par la Cour suprême du Pakistan, et les menaces de mort de 150 muftis à l’égard de quiconque porterait assistance aux blasphémateurs, l’affaire n’a pas progressé d’un iota. Le 30 août dernier, Asia Bibi a passé le cap des 3 000 journées d’incarcération ».

Lire plus sur Aleteia

Axelle Huber, une autre voix

« Il est essentiel de tout mettre en œuvre pour que la souffrance physique soit traitée, calmée, prise en charge. D’un point de vue psychologique, je crois qu’au fond beaucoup de malades en souffrance, demandeurs de l’euthanasie, ont peur de la souffrance et peur de la solitude, de ne pas être assez accompagnés, assez aimés jusqu’au bout. Et cela est bien sûr plus que légitime.Lire la suite

Une démarche inclusive ?

« La plus ancienne des écoles privées catholiques américaines, l’école Saint-Dominique de San Anselmo (Californie) a décidé de retirer les statues de saints et autres symboles catholiques présents dans ses murs. À ce jour, 18 statues sur 180 ont déjà été escamotées ».

Lire sur Aleteia

Les chiffres du Vatican

« ‘Donner suffisamment de corps pour tenir ensemble l’âme’. Lors des Accords du Latran, c’est en ces termes que Pie XI justifie l’importance d’un État indépendant, aussi petit soit-il, afin de soutenir matériellement l’activité spirituelle de l’Église. Sur la carte, l’enclave romaine est avec ses 44 hectares le plus petit État souverain du monde, un cinquième de Monaco. Le Vatican cède cependant cette première place à la principauté si l’on rajoute les dépendances extraterritoriales, comme les 55 hectares de la résidence de Castel Gandolfo par exemple… »

Lire plus sur Aleteia

Ne me transformez pas en comédien catholique

« Cependant, Claude Rich — dont la mère espéra un temps qu’il devienne prêtre — veillait à bien séparer sa vie publique de sa foi privée. ‘Ne me transformez pas en comédien catholique. Je veux rester un acteur qui puisse jouer tour à tour un salaud ou un saint’, déclarait-il aussi à La Croix au printemps 2006″.

« Je n’ai jamais été un saint », ajoutait-il avec une pointe de regret teinté d’ironie. Catholique convaincu, il confessait avoir rêvé de jouer Charles de Foucauld dont il a longtemps gardé la photo dans son portefeuille en raison de « son besoin d’absolu ».  (Le Monde)

RIP Claude

 

Gaspard, soldat de l’amour

« On le voit, jusqu’à ses 41 mois et aujourd’hui encore, Gaspard continue d’être fécond à travers sa vie, par un amour qui nous dépasse, qui est vivable et qu’on peut choisir de vivre. Ce monde en a profondément besoin. Forcément, cet amour c’est le Christ, il s’agit d’un message chrétien évidemment. Mais c’est surtout l’amour d’une maman pour son fils tel qu’il est qui permet de transcender l’épreuve ».

Entretien avec Steven Gunnell sur Aleteia

‘Aux captifs la libération’ et l’alcool

« ‘Depuis dix ans, nous avons remarqué que nous allons de moins en moins vers les gens qui avaient une addiction prononcée à l’alcool’, estime François Le Forestier, de l’association consacrées aux personnes de la rue Aux captifs la libération.

En cause, la politique de sevrage des alcooliques : il était posé comme un préalable à toute discussion ».

Lire plus sur Aleteia

Et si je te demandais de devenir catholique ?

« C’est à une des sessions organisées par Jeunesse et mission, fréquentée par des catholiques irlandais, que David a l’impression que Dieu l’interpelle : ‘Et si je te demandais de devenir catholique ?’. ‘Pour moi, c’était un test de ma foi. J’étais certain que Dieu ne me demanderait jamais d’aller jusqu’à l’impensable’. Mais qu’à cela ne tienne, il décide de se prêter au jeu de la question. Et il n’était pas au bout de ses peines. ‘Tout était questionnement, à commencer par l’Eucharistie’.

Lire la suite

Conseils pour homélie…

« La prédication est un art difficile qui comporte des risques, comme celui d’ennuyer l’assemblée ou de ne pas approfondir la foi des fidèles par manque de préparation, par absence de message central… Lire la suite