A-t-on suffisamment conscience de notre liberté ?

L’ouvrage est sorti voici déjà quelques mois, il s’agit d’ A Philémon – Réflexions sur la liberté chrétienne du frère Adrien Candiard. S’il est personnellement l’un des ouvrages spirituels qui m’ont le plus marquée ces derniers mois, il est particulièrement bon de le lire ou le relire au calme des mois d’été pour en savourer toute la force libératrice afin de pouvoir associer à nouveau liberté et christianisme et pas seulement en paroles. C’est à cette lecture au calme qu’a procédé notre contributeur Koz qui en tire un bel article avec ses notes de lecture, à découvrir : http://www.koztoujours.fr/la-liberte-chretienne-meconnue-et-trahie

Mon Père ?

Frère Adrien Candiard op, revient sur cette appellation, et sur le sens du mot Père :

Lycéen, je m’indignais qu’on puisse donner du Mon Père à un prêtre. Jésus est pourtant clair : « Ne donnez à personne sur la terre le nom de père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux » (Matthieu 23, 9). Pour une fois qu’un commandement était facile à appliquer, autrement plus accessible qu’« aimez-vous les uns les autres » ou « aimez vos ennemis », pourquoi se priver de le mettre en pratique ?

Pierre et Mohamed, histoire d’espérance

Pierre et Mohamed, simplement deux prénoms d’origines si différentes qu’on ne saurait les concilier ? Et si, au contraire, leurs vies s’étaient réellement croisées en amitié ?

C’est cette histoire vraie, celle de Mgr Claverie et de son chauffeur, que raconte ce petit livre du frère Adrien Candiard. Vous pourrez en savoir davantage en allant chez Zabou mais le mieux est encore de lire les 77 pages de l’ouvrage, précieuse postface comprise !

10 livres pour comprendre l’islam…

A lire, un article de La Croix qui propose 10 ouvrages « pour comprendre l’islam » et, comme dirait le dominicain Adrien Candiard, pour comprendre « pourquoi on n’y comprend rien ».

A ajouter donc à cette liste l’ouvrage d’Adrien Candiard, Comprendre l’islam (ou plutôt : pourquoi on n’y comprend rien), paru chez Flammarion en 2016.

Auteur de l’essentiel Veilleur, où en est la nuit ?, il vient de publier un livre de réflexion sur la vocation chrétienne, au éditions du Cerf : Quand tu étais sous le figuier… Propos intempestifs sur la vie chrétienne.

 

 

Vous cherchez votre vocation ? Asseyez-vous et ouvrez ce livre

« Trouver sa vocation c’est d’abord écouter son désir profond qui n’est pas autre chose que la volonté de Dieu pour chacun d’entre nous. De nombreux désirs peuvent mener à l’essentiel, même s’il faut parfois y faire le tri. Il faut aussi renoncer au confort, à une vie spirituelle en forme de forteresse qui empêcherait quiconque d’y entrer. Accepter d’être dérangé, sans cesse. La difficulté, ou plutôt le péché, serait de croire qu’il y a deux personnes en nous : celle qui s’écoute et celle qui écoute Dieu parler en elle. L’appel, selon Adrien Candiard, ne se fait pas entendre dans le lieu sans tempête, il résonne aussi dans la vie pleine et absolue, dans le combat. Sous le regard de Dieu, la vie n’est plus affaire de mauvais choix ou d’erreurs, elle est la vie, c’est tout. La vie est un périple où notre vocation s’épanouit. C’est cela être ‘un véritable fils d’Israël' ».

Quand tu étais sous le figuier d’Adrien Candiard, op : lire la critique de Louise Alméras