Pensée du jour

Je vous engage vivement à veiller aux gestes et attitudes du début de l’oraison. Une génuflexion très bien faite, acte de l’âme autant que du corps ; une attitude physique nette et forte d’homme éveillé, présent à soi-même et à Dieu ; un signe de croix, lent, chargé de sens. Lenteur et calme sont d’une grande importance pour rompre le rythme précipité et tendu d’une vie affairée et pressée comme la vôtre. Quelques instants de silence : comme un coup de frein, ils contribueront à vous introduire au rythme de l’oraison et à opérer la rupture nécessaire avec les activités précédentes. Il peut être bon aussi de réciter une prière vocale, très lentement, à mi-voix.

Père Caffarel

Pensée du jour

Nous l’avons toujours su, mais nous voyons aujourd’hui d’une manière beaucoup plus terrifiante que la plus grande persécution de l’Église ne provient pas d’ennemis extérieurs, mais découle du péché de l’Église.

Benoît XVI

Pensée du jour

Vous qui pleurez, venez à ce Dieu, car Il pleure.
Vous qui souffrez, venez à Lui, car Il guérit.
Vous qui tremblez, venez à Lui, car Il sourit.
Vous qui passez, venez à Lui, car Il demeure.

Victor Hugo

Rester fidèle(s)

Une chronique d’Erwan Le Morhedec, à propos des douloureux événements qui secouent l’Église :

« Nous devons soigner les blessures. Ensuite nous pourrons aborder le reste. Soigner les blessures […] Il faut commencer par le bas » (Pape François, 2013). Ça ne devrait pas être si difficile car, en bas, nous y sommes jetés. Quand la parole est ainsi discréditée, reste l’humble témoignage.

Pensée du jour

Notre vocation de chrétiens : n’arrondir aucun angle. Porter au jour, par amour de l’autre, la violence qu’il porte en lui. Dénoncer, par notre sang versé, l’inhumanité de celui qui le verse et, par amour de lui, la dénoncer non pour l’en accuser, mais pour qu’il soit sauvé.

Martin Steffens

Du changement à Paris

Sur paris.catholique.fr :

Suite à la nomination de Mgr Jérôme Beau comme archevêque de Bourges et de Mgr Éric de Moulins-Beaufort comme archevêque de Reims, Mgr Aupetit a nommé les Pères Alexis Leproux et Philippe Marsset vicaires généraux du diocèse de Paris, à compter du 3 septembre 2018.

Éduquer par le cinéma

Recension du livre de Sabine de La Moissonnière par Jean-Baptiste Noé :

Les adultes disposent de guide permettant de discuter du film avec les enfants. Cela a l’avantage d’aller au-delà de la projection et de proposer une véritable réflexion. Les films analysés sont très variés (français, américains, européens), d’époques différentes (des années 1940 à nos jours) et classés par thèmes. Ainsi, en fonction des goûts de chacun ou des envies du moment, il est facile de trouver le film que l’on souhaite.

Parole du jour

L’homme, par ses seules capacités, n’accueille pas ce qui vient de l’Esprit de Dieu ;
Pour lui ce n’est que folie, et il ne peut pas comprendre, car c’est par l’Esprit qu’on examine toute chose.

1 Corinthiens 2

Parole du jour

Le Christ ne m’a pas envoyé pour baptiser, mais pour annoncer l’Évangile, et cela sans avoir recours au langage de la sagesse humaine, ce qui rendrait vaine la croix du Christ.

1 Corinthiens 1

Pensée du jour

Quand on aime quelqu’un, on ne fait pas toujours le lien explicite avec Dieu ; et pourtant on touche Dieu.

Henri Queffelec

La belle fragilité humaine comme une déficience

Dans FigaroVox, Damien Le Guay évoque le cas de Jacqueline Jencquel :

Considérer ainsi que la vie s’arrête avec l’autonomie, c’est refuser, pour tout un chacun, sa part de vulnérabilité. Nous en revenons là à une conception antique de la belle fragilité humaine comme une infirmité corporelle, un défaut de caractère, une déficience physiologique qui exclut de la communauté humaine. Est humain celui qui est autonome. Est en dehors de la vie, celui qui perd son autonomie. Telle est la logique du suicide assisté préventif.

À sa manière, Michel Houellebecq avait aussi mis en scène ce type d’événement…

Pensée du jour

Soyons reconnaissants aux personnes qui nous donnent du bonheur, elles sont les charmants jardiniers par qui nos âmes sont fleuries.

Marcel Proust

Nous sommes témoins…

Dans La Croix, tribune de Mgr Jean-Pierre Batut, évêque de Blois, ancien évêque auxiliaire de Lyon, Mgr Pierre-Yves Michel, évêque de Valence, ancien vicaire général de Lyon, Pierre Durieux, ancien directeur de cabinet du cardinal Barbarin.

 

Parole du jour

Quand Hérode écoutait Jean le Baptiste, il était très embarrassé ; cependant il l’écoutait avec plaisir.

Marc 6

Pensée du jour

À force de tout voir, on finit par tout supporter ; à force de tout supporter, on finit par tout tolérer ; à force de tout tolérer, on finit par tout accepter ; à force de tout accepter, on finit par tout approuver.

Saint Augustin

Parole du jour

Que notre Seigneur Jésus Christ lui-même, et Dieu notre Père qui nous a aimés et nous a pour toujours donné réconfort et bonne espérance par sa grâce, réconfortent vos cœurs et les affermissent en tout ce que vous pouvez faire et dire de bien.

2 Thessaloniciens 2

Pensée du jour

C’est à genoux, en nous approchant de Sa Lumière qu’Il nous donne, que nous saurons à notre tour lutter contre les ténèbres.

Zabou

Pensée du jour

Les hautes vérités, dans leur douceur suprême, sont visibles sous tous les cieux.

Durante degli Alighieri, dit Dante

Pensée du jour

La vie est comme le fumet qui s’échappe de la marmite, on veut y faire attention et déjà il n’est plus là.

Proverbe malgache

Pourquoi apprendre le latin et le grec ?

Dans La Croix, entretien avec Pierre Judet de La Combe, spécialiste de la Grèce antique :

Le fait que ces langues soient mortes présente l’avantage de placer tous les enfants à égalité. En cela, le latin et le grec sont des langues démocratiques. De fait, dans les quartiers populaires de banlieue, il y a une vraie demande pour leur enseignement. Les élèves sont ravis d’avoir accès à une matière noble et utile pour la compréhension du français. C’est un facteur d’intégration énorme.