Catholiques, soyons vivants ! Vivants !

Éditorial virulent et vivifiant de Jean-Pierre Denis :

Le monde catholique doit se ressaisir avant de se fracasser. L’urgence me semble tenir en trois mots : charité, humilité et vérité. Mettez-les dans l’ordre que vous voulez. Éclairez-les par la justice. Mais retirez-en un seul, et tout se corrompt. Il faut que les catholiques retrouvent la capacité à s’aimer, à se parler et à se guérir. Plus que jamais, il faut qu’ils regardent leurs maux en face et choisissent leurs mots avec délicatesse. Il faut voir le mal en face, et refuser qu’il nous entraîne à la mort. Catholiques, soyons vivants ! Vivants !

Pensée du jour

Un homme ne cède pas quand le simple univers s’est retourné contre lui ; il cède quand son propre cœur s’est retourné contre lui. Nous ne capitulons pas quand les circonstances sont misérables, mais quand nous sommes misérables.

Gilbert Keith Chesterton

Pensée du jour

Bien mal acquis ne profite jamais.

Anonyme

Bien mal acquis ne profite qu’après.

Coluche

Nagasaki ne profite jamais.

Jean-Luc Fonck

Pensée du jour

Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se brise.

Anonyme

Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle s’emplit.

Pierre-Augustin de Beaumarchais

Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin tu m’les brises.

Les Inconnus

Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin y’a plus d’eau.

Coluche

Le repos, pour quoi faire ?

Troisième cahier Travail de Pro Persona « Pour une finance au service de l’économie, et une économie au service de l’homme ».

Le sens plénier du repos, l’otium, est de permettre à l’homme de vivre autre chose que le travail. Un homme ne se réduit pas à son métier, aussi prenant soit-il, ni à son travail, aussi utile soit-il. Le repos n’est donc pas seulement une parenthèse entre deux épisodes de travail, une simple pause, mais un temps et un espace où l’homme peut faire l’expérience, tout simplement, de la gratuité.

Pour s’abonner aux cahiers

 

Parole du jour

Les dons qu’Il a faits, ce sont les Apôtres, et aussi les prophètes, les évangélisateurs, les pasteurs et ceux qui enseignent.

Éphésiens 4

Pensée du jour

Rien ne sert de courir, il faut partir à point.

Jean de La Fontaine

Rien ne sert de partir, il faut courir à temps.

Antoine Blondin

Rien ne sert de courir si on n’est pas pressé.

Pierre Dac

L’anorexie, maladie du mensonge

Mathilde Berg, ex-anorexique, auteur de deux ouvrages : Sur un fil et Face à Face, se confie sur ombresetlumière.fr :

Maintenant je décris l’anorexie comme une maladie du mensonge. On ment aux autres. À force de leur mentir, on se ment à soi-même, et on ne s’en rend plus compte. Parfois, on a l’impression d’y mettre du sien, mais ce sont juste des concessions qui participent à un énorme mensonge, du type : « je me pose devant la télé mais je vais me promener une heure ensuite ». À un moment, je me suis découvert un engouement pour les exercices de musculation. Je croyais que ça me faisait plaisir alors que c’était juste un moyen de me rassurer. Je pouvais manger plus, je gardais à côté une soupape…

Pensée du jour

L’ennui naquit un jour de l’uniformité.

Antoine Houdar de La Motte

L’ennui naquit un jour de l’Université.

Honoré de Balzac

Près de Naples, la Gare de l’âme

Dans La Scampia, un quartier populaire de la banlieue de Naples, une communauté de moines franciscains vit depuis 1976 avec tout ce que l’homme jette : des fruits et des légumes qui ne se vendent pas, des aliments qui vont bientôt être périmés… et même un train de la Ferrovia dello Stato, l’équivalent de la SNCF en Italie. En effet, cinq beaux wagons des années 1940 ont été transformés en couvent. Il est aujourd’hui connu sous le nom de la Gare de l’âme.

Pensée du jour

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé.

Alphonse de Lamartine

Un seul être vous manque et tout est repeuplé.

Jean Giraudoux

Un seul hêtre vous manque et tout est des peupliers.

Jean-Paul Grousset

Le Pape François, Un homme de parole

Déclaration de Wim Wenders

La manière dont le public français a été informé, ou plutôt désinformé, au sujet de mon film LE PAPE FRANÇOIS, UN HOMME DE PAROLE, touche à l’absurde. On a dit que le film avait été commandé, ou financé, ou même coréalisé par le Vatican. Rien n’est plus faux. Le contraire est vrai : il n’est pas possible d’être plus libre que je l’ai été. Le Vatican est resté complètement étranger au film, de la conception au montage définitif.

Lire la suite

Prière et jeûne

Remi de Maindreville, sj, et Marie-Caroline Bustarret dans Christus :

Le pape François invite tous les baptisés à un « exercice pénitentiel du jeûne et de la prière » de manière à engager « une conversion de l’agir ecclésial » qui puisse mettre fin aux abus et au cléricalisme qui les encourage. À première vue, cette proposition semble largement insuffisante pour beaucoup d’hommes et de femmes de bonne volonté qui sont saisis par l’ampleur du mal gangrénant l’Église. Nous entendons d’ores et déjà des voix s’élever pour dire que ce n’est pas avec de belles paroles et des actes de piété que l’on va résoudre ce problème, car c’est aux racines du mal qu’il faut s’attaquer. Or, en dénonçant le cléricalisme, le pape François pointe les racines du mal et, en appelant à la prière et au jeûne, il propose, contre toute apparence, une piste d’action concrète. Pourquoi et comment ?

Un choc bienfaisant…

Jean Vanier sur Aleteia :

Aujourd’hui, ma vie est super. Le matin, je prie et je lis. Je prends un repas dans mon foyer deux fois par semaine et je marche 40 minutes par jour. La vie passe très vite. Cette crise cardiaque était un choc… mais bienfaisant.

Pensée du jour

Plus on est de fous, plus on rit.

Anonyme

Plus on est debout, plus on rit.

Honoré de Balzac

Plus on est dessous, plus on rit.

Alphonse Allais

Plus on est de fous, moins y a de riz.

Michel Colucci, dit Coluche

Parole du jour

Dieu L’a exalté : Il L’a doté du Nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse au ciel, sur terre et aux enfers.

Philippiens 2

Pensée du jour

Pour lutter contre le mal de mer, sucez une noix de muscade (sans l’avaler, c’est toxique). Si vous n’avez pas de noix de muscade, allez-y en bicyclette.

Pierre Desproges

Pensée du jour

Les plus religieusement célibataires que j’ai connus, seuls par choix à cause du Royaume des Cieux, n’avaient en eux, à première vue, rien qui puisse évoquer le célibat. En revanche ils avaient reçu une copieuse ration de volonté qu’ils essayaient de rendre bonne.

Madeleine Delbrêl

Notre société cherche en permanence à réduire notre liberté

Dans Limite, un article sur nos limites exploitées par les entreprises… et sur nos possibilités de protection

L’ennemi de la société marchande est la liberté, ou pour être plus précis, le libre arbitre de l’Homme, c’est à dire sa capacité à prendre des décisions, faire des choix en conscience. Notre société cherche en permanence à réduire notre liberté. La société moderne est une « conspiration contre toute forme de vie intérieure » nous prévenait déjà Bernanos. Cette liberté est une des caractéristiques propres à l’Homme qui fonde sa valeur et qui révèle sa dignité ; elle est « une nourriture indispensable à l’âme humaine » nous rappelle Simone Weil. Ainsi, la société moderne déteste la liberté humaine, elle veut la détruire pour n’avoir que des consommateurs guidés par leurs pulsions. La question de la liberté se pose de manière encore plus forte concernant les nouveaux appareils connectés…

Pensée du jour

L’Église est sainte par le Christ qui l’épouse. L’Église est et sera toujours une société de pécheurs.

Madeleine Delbrêl