« En Birmanie, tout cela reste très compliqué »

Le pape François se rendra en Birmanie le 27 novembre. Analyse dans La Vie du cardinal Charles Maung Bo sur la situation du pays.

Tout le monde est heureux [de sa visite], pas seulement les chrétiens mais les bouddhistes et le gouvernement aussi. Nous sommes dans un processus de paix instigué par Aung San Suu Kyi. Nous voulons porter un message d’amour et la paix. Il y a différentes religions dans ce pays, différents groupes ethniques. Il doit y avoir une unité et une dignité. Nous devons réussir à trouver la paix dans tous les États, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. La paix est essentielle. Le pape montrera que c’est possible.

Certains craignent qu’il emploie le mot « Rohingya ». 

Il ne devra pas utiliser ce mot, cela choquerait les Birmans, le gouvernement et les militaires. Cela voudrait dire qu’ils sont une ethnie birmane, qu’ils appartiennent à ce pays, ce qui n’est pas le cas.

Lire la suite

Dieu n’est pas un contrôleur à la recherche de billets non compostés !

@Servizio Fotografico – L’Osservatore Romano

Homélie du Pape pour la première Journée Mondiale des Pauvres :

Souvent nous sommes dans l’idée de n’avoir rien fait de mal et pour cela nous nous contentons, présumant être bons et justes. Mais ne rien faire de mal ne suffit pas. Parce que Dieu n’est pas un contrôleur à la recherche de billets non compostés, il est un Père à la recherche d’enfants à qui confier ses biens et ses projets. Et c’est triste quand le Père de l’amour ne reçoit pas une réponse généreuse d’amour de ses enfants qui se limitent à respecter les règles, à s’acquitter des commandements, comme des salariés dans la maison du Père.

L’omission est aussi le grand péché par rapport aux pauvres. Ici, elle prend un nom précis : indifférence. C’est dire : “ Cela ne me regarde pas, ce n’est pas mon affaire, c’est la faute de la société”. C’est se tourner de l’autre côté quand le frère est dans le besoin, c’est changer de chaîne dès qu’une question sérieuse nous gêne, c’est aussi s’indigner devant le mal sans rien faire. Dieu, cependant ne nous demandera pas si nous avons eu une juste indignation, mais si nous avons fait du bien.

Prière du Pape pour le « cher peuple libanais »

Dimanche 19 novembre, au cours de l’angélus, le pape François a adressé une  « pensée particulière » au « cher peuple libanais ». Appelant à « la stabilité du pays », il a prié pour que le pays du Cèdre « puisse continuer d’être ‘un message’ de respect et de coexistence aussi bien pour le Moyen-Orient que pour le monde entier. »

Explications sur la crise au Liban, avec Terre Sainte Magazine

Décès du cardinal Panafieu

Le cardinal Bernard Panafieu est décédé dimenche 12 novembre au soir à l’hôpital de Carpentras (Vaucluse).
Né en 1931 à Châtellerault, ordonné prêtre en 1956 pour le diocèse d’Albi, il fut évêque auxiliaire d’Annecy en 1974, archevêque d’Aix-en-Provence et Arles de 1978 à 1994, évêque co-adjuteur de Marseille en 1994, il fut archevêque de Marseille de 1995 à 2006.
En octobre 2003, le pape Jean-Paul II le nomme cardinal, et il participa au conclave de 2005. Il s’était retiré en 2006 à l’institut Notre-Dame-de-Vie de Venasque.
Ses obsèques seront célébrés jeudi à Notre-Dame-de-Vie et il sera inhumé vendredi à 15h, dans le caveau des évêques en la cathédrale de la Major à Marseille.
Après son décès, on compte 5 cardinaux électeurs et 3 non-électeurs français.

Vol dans la cathédrale d’Angoulême

La couronne de Notre-Dame d’Obezine et plusieurs autres joyaux, en or et pierres précieuses, issus du trésor de la cathédrale d’Angoulême ont été dérobés ce week-end, dans la nuit de samedi à dimanche. Derrière eux, les casseurs ne laissent que bris de verre et tristesse. Ainsi qu’une vitrine vidée, fracturée avec violence, en plein centre de la belle pièce bleutée. Près d’un an jour pour jour après l’ouverture de la salle au grand public.

La Charente Libre

Quel avenir pour les prêtres et les paroisses ?

Mr Dominique Lebrun / Rouen

Interview de Mgr Lebrun dans Pèlerin

Pour répondre au manque de prêtres ou à leur isolement, vous souhaitez ­innover…

Pour les prêtres, j’imagine deux choses. D’une part, les stimuler dans la vie fraternelle, en permettant à ceux qui le désirent de vivre sous le même toit, et d’avoir des temps de prière en commun. C’est ce que je vis aujourd’hui à l’archevêché avec trois prêtres et le gardien. C’est un vrai bonheur de prier les laudes et les vêpres à plusieurs frères. Ces « fraternités » de prêtres voient le jour à Elbeuf, à Yvetot et d’autres sont en projet.

D’autre part, j’ai pris la décision qu’une partie du territoire ne serait plus organisée en paroisse. Quand une paroisse est étendue, elle demande à son curé et à d’autres personnes un temps important d’organisation plus très adapté à l’évangélisation. Pensons au prêtre qui a la charge de 25 ou 40 clochers. Il y a une urgence à permettre à des prêtres d’être principalement missionnaires. Je souhaite donc permettre à certains d’entre eux qui ont ce charisme d’être des prédicateurs itinérants et de visiter des ««territoires de mission ». L’idée, c’est qu’ils viennent passer une semaine ou quinze jours dans ces territoires. Ils seront entièrement disponibles pour les fraternités et leurs missions.

Mise au point sur SOS Chrétiens d’Orient

Mgr Gollnisch est intervenu pendant l’Assemblée de la Conférence des Evêques de France, pour parler des catholiques de rite oriental.

 

Mgr Vingt-Trois fête ses 75 ans.

Le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, fête ce mardi 7 novembre 2017, son 75e anniversaire. Selon le droit canonique, le droit en vigueur dans l’Église, il doit remettre ce jour-là, une lettre de démission au Pape. Le Pape peut l’accepter immédiatement. Une note indiquant l’acception de la démission par le Pape est alors publiée par le Vatican, le jour même à 12 heures. Elle précise le nom de son successeur. Ou, s’il n’est pas encore choisi, le nom d’un «administrateur apostolique» qui assurera l’intérim.

Mais si l’acception de la démission par le Pape n’est pas publiée, cela signifie que l’évêque démissionnaire est prolongé. Ce fut le cas pourle cardinal Lustiger, le prédécesseur de Mgr Vingt-Trois, que le pape Jean-Paul II prolongea jusqu’à l’âge de 78 ans. Compte tenu du fait que le cardinal Vingt-Trois a été médicalement très affecté au printemps dernier par le syndrome de Guillain-Barré, il est peu probable que le pape François le maintienne très longtemps dans cette fonction. Mais la nomination du nouvel archevêque de Paris devrait attendre encore quelques semaines. Ce serait une surprise si elle était annoncée ce 7 novembre.

Le Figaro

Mention particulière : bravo TF1 !

Hier soir sur TF1, on pouvait voir un téléfilm, Mention Particulière, dans lequel Laura, jouée par Marie Dal Zotto, porteuse de trisomie 21, passe le bac !

Un beau scénario, d’après une histoire vraie, un regard neuf sur le handicap, des punchlines qui font réfléchir… Et en plus, ce film a été un succès d’audience : 5,8 millions de personnes, près d’un quart des spectateurs, l’ont regardé hier soir.

Vous pouvez le revoir en replay !

« De mémoire de Parisien, personne n’aura vu aussi belle la façade de Saint-Augustin ! »

« De mémoire de Parisien, personne n’aura vu aussi belle la façade de Saint-Augustin (VIIIe), une fois la restauration achevée en février prochain », se réjouit Laurence Fouqueray, chef du département des édifices cultuels de la Ville de Paris.

Un vaste chantier estimé à plus de 4,2 M€ est en effet réalisé depuis septembre 2016 sous cet échafaudage de plus de 40 m de haut et sur lequel est implantée une immense publicité.

Sculpteurs, céramistes et doreurs s’affairent pour ce chantier exceptionnel. Il s’agit de restaurer la façade de l’église visible dans la perspective du boulevard Malesherbes, avec une restitution des éléments disparus ou manquants ainsi que des maçonneries de pierre de taille et des sculptures. Le programme prévoit aussi de nettoyer les vitraux et de redorer la fonte de la grande rose centrale. Les décors en lave émaillée situés au-dessus des portes sous le porche vont aussi retrouver tout leur éclat.

« Nous assurons ainsi la transmission du patrimoine aux générations futures », souligne Laurence Fouqueray qui bénéficie dans le programme de ses travaux, d’une enveloppe de 80 M€ pour 24 chantiers d’églises lancés pendant la mandature d’Anne Hidalgo.

Le Parisien

Ce vendredi 3 novembre à midi avait lieu la bénédiction des nouvelles statues de la facade de l’église.

Le Conseil d’État ne fait qu’exacerber les tensions d’une société déjà fragile.

En droit, rien à redire : le Conseil d’État est habilité à demander à la mairie de Ploërmel de supprimer la croix qui accompagne la statue de Jean-Paul II sur une place publique. En droit, certes. Mais dans la réalité, on ne peut que déplorer une décision stupide, et surtout dangereusement contre-productive.
De fait, le juge du Conseil d’État a tout simplement appliqué mécaniquement la loi de 1905, et son fameux article 28, qui « interdit, à l’avenir, d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions ». Si l’on s’en tient à une lecture littérale, le Conseil d’État a raison. La croix est bien un signe ou un emblème religieux. Et il s’agit d’une place de village, donc d’un lieu public.

Sauf qu’en l’espèce, appliquer à la lettre la loi de 1905 conduit à une situation dont on ne comprend pas comment l’absurdité a pu échapper aux sages du Palais Royal. La statue de Jean-Paul II, peut rester, rien de religieux là-dedans, assurent-ils (sic). L’arche qui la surplombe aussi, ce qui est faire peu de cas de l’Arche d’alliance, symbole religieux s’il en est. La croix, elle non. Bien qu’elle ne soit là que pour qualifier la statue du pape. Mais qu’aurait fait le Conseil d’État si la croix était au cou de la statue du pape ? Il aurait exigé qu’on lui coupe la tête ? ! ! !

[…] Cette conception si étriquée de la loi de 1905 est tout sauf une publicité pour la laïcité. Elle donne de l’eau au moulin de certains courants qui abritent leur revendication identitaire derrière une défense d’un christianisme patrimonial. […] Le Conseil d’État ne fait qu’exacerber les tensions d’une société déjà fragile.

Isabelle de Gaulmyn, La Croix

Si un seul d’entre vous refuse d’être un saint, l’Eglise ne pourra pas s’en remettre !

Homélie de Mgr Gobilliard à Vézelay, pour le pèlerinage des Routiers Scouts d’Europe

Pour être fils de la chrétienté, mes amis il suffit d’être fils de Dieu et de l’être pleinement. Aujourd’hui, dans la liturgie, le Seigneur nous fait le cadeau de nous livrer le secret de la sainteté : « Tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu ! » Dans une seule phrase de la sainte Ecriture est contenu tout ce qu’il faut faire pour être un saint.

Personne ne vous demande de reproduire l’exemple de ceux qui vous ont précédés. Le seul qu’il faut imiter, dans le fond, c’est Jésus qui se donne à nous par son Esprit Saint. Chaque saint est absolument unique. De même, chacun d’entre vous est un trésor unique et précieux pour l’Eglise.

Si un seul d’entre vous refuse d’être un saint, refuse d’accomplir sa vocation, l’Eglise ne pourra pas s’en remettre et je dis cela très sérieusement.

Lire la suite

Bientôt une nouvelle bière trappiste ?

Les Moines trappistes de Mount St Bernard, dans le Leicestershire, en Angleterre, brasseront peut-être bientôt leur propre bière. Ce serait la 12e abbaye trappiste à se lancer dans cette production.

For some time, we have been planning the establishment of a new industry to assist the upkeep of the abbey and provide common work for the monks. Our decision has been to set up a brewery in the Trappist tradition. We are currently engaged in preparatory work.

With best wishes,

fr Erik Varden

Abbot

Rendons grâce à Dieu !!!

Une messe Laudato Si pour la création

Le diocèse de Lyon organise un concours pour composer une messe dans l’esprit de l’encyclique Laudato Si’ du pape François. Le butest de proposer des chants accessibles pour toutes les paroisses, et qui permettent aussi des formes plus déployées, pour fêter le mois de la création. Le Pape François a en effet proposé que chaque année, les Chrétiens célèbrent la Création de Dieu, du 1er septembre jusqu’au 4 octobre (fête de saint François d’Assise, patron céleste des écologistes).

Vous êtes compositeur ? Le règlement du concours est par ici !

Fraternels dans la ville à Lyon

Les frères mineurs franciscains, capucins et conventuels seront présents à Lyon du 20 au 26 novembre, pour une mission à la primatiale St-Jean et dans les rues de la ville. Une semaine pour faire connaissance, annoncer le Christ avec François d’Assise, célébrer, prier, louer.

Retrouvez tout le programme sur le site du diocèse de Lyon, et suivez cette mission sur Facebook !

Sœur André, doyenne des Français

Soeur André – Photo doc Var Matin

Soeur André, Lucille Randon de son vrai nom, est née le 11 février 1904, à Alès. Elle est devenue, après le décès d’Honorine Rondello, disparue dans sa 114e année, la nouvelle doyenne des Français. Elle réside à l’Ehpad Sainte-Catherine Labouré, dans le quartier de Saint-Jean-du-Var, à Toulon.

Entrée dans les ordres en 1944, elle était auparavant gouvernante et institutrice dans différentes maison, dont celle de la famille Peugeot. Après la Seconde Guerre mondiale, sœur André (un nom choisi en hommage à son frère) a œuvré 28 ans à l’hôpital de Vichy, auprès des orphelins et des personnes âgées. Lors de la fête pour son 113e anniversaire, elle nous confiait: « Que l’on me donne à manger ou qu’on m’habille, ça m’énerve! Mais ce qui importe, c’est de remercier les gens qui m’aiment et m’ont aimée »

Var Matin

Un mois missionnaire extraordinaire

À l’approche du centenaire de « Maximum illud » (30 novembre 1919), lettre apostolique par laquelle le pape Benoît XV a voulu insuffler un nouvel élan à la mission au lendemain de la Première guerre mondiale, le pape François décrète pour octobre 2019 un « mois missionnaire extraordinaire ».

« Ayant accueilli la proposition de la Congrégation pour l’Évangélisation des Peuples, je décrète un Mois missionnaire extraordinaire en octobre 2019, afin de susciter une plus grande prise de conscience de la missio ad gentes et de reprendre avec un nouvel élan la transformation missionnaire de la vie et de la pastorale », écrit le pape dans une lettre de deux pages adressée, dimanche 22 octobre, au cardinal Fernando Filoni, préfet de la congrégation pour l’évangélisation des peuples.

La Croix

 

Un franco-libanais à la tête des catholiques hébraïques

Mgr Pierbattista Pizzaballa administrateur apostolique du diocèse latin de Jérusalem, a nommé le père Rafic Nahra Vicaire patriarcal des Kehillot – les paroisses d’expression hébraïque.

Le père Rafic Nahra est né en 1959 en Égypte, dans une famille libanaise. À 20 ans, il s’installe en France pour obtenir un diplôme en ingénierie. En 1987, il entre au séminaire dans la capitale française puis est envoyé à Rome. Ordonné prêtre en 1992, il est incardiné dans le diocèse de Paris qui l’envoie à Jérusalem un an plus tard pour approfondir l’étude des Saintes Ecritures.

À Paris, dans les années suivantes, il a diverses affectations pastorales et académiques. Il enseigne au Collège des Bernardins. En 2004, il retourne en Terre Sainte pour poursuivre son doctorat en pensée juive à l’Université hébraïque de Jérusalem.

Mgr Castet, évêque de Luçon, démissionne.

Le Pape François, a accepté la démission, de la charge d’évêque de Luçon que lui a présenté Mgr Alain Castet, fonction qu’il occupait depuis 2008.

 

Après avoir été éprouvé par des ennuis de santé récurrents, j’ai pris la décision devant Dieu, en accord avec mes conseils médicaux, de présenter au Saint-Père ma renonciation à la charge d’évêque de Luçon. Le pape a bien voulu l’accepter. Cette décision prend effet le jeudi 12 octobre à 12h.

Je confie chacun et chacune d’entre vous à la bienveillance de Dieu. Je garde la ferme certitude qu’Il accompagnera notre Eglise, lui donnant de rester fidèle à sa grande tradition de générosité apostolique.

Je ne doute pas que vous demeurerez en communion avec celui que le Saint-Père me donnera comme successeur.

Priez pour moi comme je prie pour vous.

+ Alain Castet

Evêque émérite de Luçon

Prions pour lui et pour le diocèse de Luçon.

La bataille des crèches : le retour

Dans Le Progrès :

Ce vendredi, le tribunal administratif de Lyon s’est prononcé sur la crèche de Noël que Laurent Wauquiez avait installé dans l’hôtel de région en décembre 2016. Saisi par deux associations, le tribunal a jugé que «l’installation d’une crèche de Noël dans l’Hôtel de Région méconnaît le principe de neutralité en l’absence de caractère culturel, artistique et festif». De fait, le tribunal a annulé la décision de Laurent Wauquiez.

Mais dans Ouest-France :

La cour administrative d’appel de Nantes a définitivement confirmé vendredi la légalité de la crèche de Noël installée dans le hall de l’hôtel du département de Vendée, à La Roche-sur-Yon, au terme du quatrième et dernier épisode d’un long feuilleton judiciaire.

Prions pour que l’Enfant de la crèche trouve des esprits apaisés quand Il viendra…

Une nouvelle bière catho !

La brasserie Brussel’s Beer Project lance une bière créée en collaboration avec le P. Jérôme Schaub, prêtre à l’église Ste-Catherine de Bruxelles : la Ste Kat’ !

La « Ste Kat' » rafraîchit le si traditionnel style de bière d’abbaye avec bien moins de sucre, bien plus de houblons venant notamment des nouveaux mondes. De cette collision de deux mondes, on a voulu trouver une belle balance et on espère qu’elle séduira dans un élan œcuménique !

Non content de brasser avec nous, le dynamique Père Jérémie souhaite également distribuer la bière localement via son ASBL. Tous ses bénéfices seront dirigés vers le financement de l’aménagement de la belle église et permettront également de rendre un voyage vers le Puy-du-Fou accessible à tous.

Un chef-d’oeuvre caché… dans une maison de retraite !

La Maison de retraite Marie-Thérèse, dans le 14e arrondissement, a été fondée par l’épouse de René de Châteaubriand pour accueillir les prêtres âgés des diocèses de Paris, Créteil, Nanterre et Saint-Denis. Mais il n’y a pas que des prêtres dans cette maison…

 

 

 

Congrès Mission : le temps des saints à l’air !

Suffit-il vraiment d’un « Congrès Mission » pour enrayer la déchristianisation? Avouons-le, ce phénomène grignote la France depuis l’après-guerre et il avance avec le caractère (apparemment) inéluctable d’une désertification.

Faut-il pour autant céder à la nostalgie ?

Quand on admet que la France est redevenue un pays de mission tout redevient simple. Ou presque. On ne s’encombre plus de théories fumeuses pour justifier l’attentisme. Le temps des Tartuffe est terminé car s’ouvre celui des saints à l’air.

« L’espérance, la vertu la plus divine qui puisse exister dans le cœur de l’homme »

Frères et sœurs, en réfléchissant sur les ennemis de l’espérance, je voudrais souligner que celle-ci est la vertu la plus divine qui puisse exister dans le cœur de l’homme, parce qu’elle maintient la vie, la protège et la fait grandir. Charles Péguy a su traduire poétiquement l’étonnement et l’émotion de Dieu devant l’espérance qui porte les hommes à croire que « ça ira mieux demain matin ». Ainsi l’espérance est cet élan du cœur qui conduit l’homme à chercher une vie meilleure, à « partager le voyage de la vie », comme nous y invite la campagne de Caritas inaugurée aujourd’hui. Pour cette raison, les pauvres sont, depuis toujours, les premiers porteurs d’espérance et c’est par eux que Dieu est entré dans le monde.

Site du Saint Siège

« Toute interprétation alarmiste ou laxiste est infidèle à Amoris Laetitia »

« Toute interprétation alarmiste dénonçant un bris de continuité avec la tradition, ou bien laxiste célébrant un accès enfin concédé aux sacrements pour les divorcés remariés, est infidèle au texte et à l’intention du pape », affirme le cardinal Ouellet à propos d’Amoris laetitia, l’exhortation apostolique post-synodale sur l’amour dans la famille (2016).

Il met en garde contre une réduction du document au chapitre 8 sur les couples catholiques mariés à l’église et en « situation irrégulière », pour rappeler que le document indique une pastorale fondée sur « les trois verbes : accompagner, discerner, intégrer ».

Il s’agit de mettre en œuvre un itinéraire pour aider les baptisés à « progresser »: dans l’approche pastorale. Le document, explique le cardinal Ouellet, recommande de « garder bien en vue l’idéal chrétien », tout « en ayant aussi en tête le principe de la gradualité, qui ne signifie pas la ‘gradualité de la loi’, mais la gradualité de l’assimilation de ses valeurs par les sujets ».

Zénit

Davantage !

Anne d’Autriche à Monsieur Vincent : « Ils sont rares ceux qui pourront présenter à l’heure du Jugement un compte de leurs jours aussi bien rempli que le vôtre… Sans vous nous n’aurions jamais ouvert les yeux ! »

Voyant Vincent perplexe, elle reprend : « Mais que faut-il faire alors dans une vie, Monsieur, pour faire quelque chose ? »

« Davantage ! »

Monsieur Vincent, de Maurice Cloche, dialogues de Jean Anouilh, avec Pierre Fresnay.

Pas d’armes dans les églises !

Décision du cardinal Blase Cupich, archevêque de Chicago : les armes à feu sont bannies de toutes les paroisses, écoles et autres structures de l’Église.

Cette décision est la dernière en date prise par le cardinal pour lutter contre la violence de sa région (en 2016, 783 personnes ont été tuées à Chicago par des armes à feu). En avril dernier, il avait déjà créé un fonds de 250 000 $ pour combattre la violence, en financant des programmes catholiques déjà existants depuis parfois plus d’un siècle, pour aider au retour à l’emploi ou lutter contre la pauvreté. Cette année, il avait aussi invité tous les chrétiens de la ville à marcher pour la paix, à l’occasion du Chemin de Croix du Vendredi saint.

Source : Radio Vatican

Immigration : une occasion privilégiée d’annoncer Jésus Christ !

Pour son premier voyage officiel en dehors de Rome, le pape François avait choisi de se rendre, le 8 juillet 2013, sur l’île de Lampedusa où il a rencontré des migrants. ©T.PUGLIA-GETTYIMAGES-AFP

Le pape François a reçu aujourd’hui les directeurs de la pastorale pour les migrants des différentes conférences épiscopales d’Europe, rapporte I-Media.

« Je ne vous cache pas ma préoccupation face aux signes d’intolérance, de discrimination et de xénophobie que l’on rencontre dans diverses régions d’Europe ». Celles-ci sont « souvent motivées par la méfiance et par la peur de l’autre, du différent, de l’étranger ». Le pontife a ensuite ajouté dresser la « triste constatation que nos communautés catholiques en Europe ne sont pas exemptes de ces réactions de rejet ». Le pape a regretté que de tels comportements soient « justifiés » par « un devoir moral imprécis » de conserver l’identité culturelle et religieuse « originelle ».

L’Eglise s’est diffusée sur tous les continents « grâce à la migration » des missionnaires. Ceux-ci étaient « convaincus » de l’universalité du message de salut de Jésus Christ destiné aux individus de « toutes cultures ». Les flux migratoires contemporains représentent pour le pape François une « nouvelle frontière missionnaire », une occasion privilégiée d’annoncer Jésus Christ et son Evangile « sans se déplacer de son propre environnement ». Ainsi chacun peut « témoigner concrètement » de la foi chrétienne dans « la charité et le profond respect pour les autres expressions religieuses ».

Des séminaristes font le grand écart !

Le Groupe de Formation Universitaire fête ses 50 ans. Il permet à de jeunes hommes de poursuivre leurs études universitaires tout en se préparant à devenir prêtre.

Le GFU permet une variété dans la formation car il n’y a pas la « solution-miracle » qui convienne à tous les candidats ! Je repense à ce séminariste qui a eu besoin de ses 6 années de formation « pour poser son choix ». C’est également important que les prêtres aient des compétences et acquièrent non seulement une culture générale et parfois technique mais également des réflexes pour savoir travailler en équipe ou gérer des conflits. La grande richesse de cette formation est surtout de se former en milieu ouvert. Ces jeunes ne peuvent pas ignorer la réalité d’aujourd’hui ; à savoir que les mondes des croyants et celui des non-croyants s’éloignent. Eux font ce grand écart.

Lire la suite

Un MOOC pour les catéchistes

 

Faire le caté est moins dur que vous ne le croyez, grâce au MOOC des Catéchistes, premier cours en ligne pour tous ceux qui transmettent la foi aux jeunes.
Le MOOC des Catéchistes se déroulera du 2 octobre au 17 décembre 2017 avec une interruption de 15 jours pendant les vacances de la Toussaint. Il restera en ligne jusqu’au 28 février 2018. Plus d’infos sur le site du diocèse de Paris.

Une nouvelle association cléricale pour l’Emmanuel

Une association cléricale, pour les prêtres et les diacres de la Communauté de l’Emmanuel, vient d’être créée. Lauent Landete, modérateur de la Communauté de l’Emmanuel, explique les buts de cette association :

L’objectif fondamental de ces statuts est de définir par une formulation canonique plus claire, la grâce fondatrice de la Communauté de l’Emmanuel pour témoigner humblement mais résolument d’un « nouveau style de collaboration entre prêtres et laïcs, sanctifiés par l’Esprit Saint » (selon l’expression de St Jean Paul II, dans Christi Fideles Laici, 2), se fondant sur l’ecclésiologie du ConcileVatican II.

La Vie analyse en profondeur les raisons de cette création, en particulier la faculté pour cette nouvelle association d’incardiner des prêtres.

Lire la suite