Un million et demi pour sauver une basilique en Lorraine !

1 500 000€ c’est la somme nécessaire pour rénover la coupole de la Basilique Notre-Dame de Saint-Avold, en Moselle, qui menace de s’effondrer. Charpente, maçonnerie, infiltrations d’eau… les chantiers sont nombreux !

Le Père Riboulot, recteur de la Basilique, déclare : « Ce qui est assez frappant, c’est de voir que toutes sortes de personnes, connues ou pas connues du curé de la paroisse, apportent leur aide. Et ça, c’est assez extraordinaire. »

Vous pouvez aider à restaurer la Basilique : Conseil de Fabrique Saint Nabor, 5, rue du Général de Gaulle, 57500 Saint-Avold.

Macron, démocrate-chrétien ?

Emmanuel Macron serait-il un héritier, plus ou moins lointain, de la Démocratie-chrétienne ? C’est ce que laissent entendre plusieurs personnalités clairement issues de cette famille de pensée comme le professeur Jean-Dominique Durand, et c’est ce qui a conduit la rédaction de Famille Chrétienne à définir Emmanuel Macron comme “Démocrate post-chrétien”. Le concept est original, nouveau, pertinent.

Lire la suite de l’article de Charles Vaugirard sur les Cahiers Libres

 

« Un homme, 50 ans environ, en octobre » : hommage aux morts de la Rue

En 2016, le Collectif Les Morts de la rue a compté 501 décès de SDF. Ils avaient en moyenne 49 ans. On compte parmi eux 46 femmes, 11 mineurs, dont 6 enfants de moins de 5 ans.

Nous prions pour eux.


2016 Janvier

Anthony T., 30 ans, le 1er janvier à Dôle.

Gaetan PAYET, 63 ans, le 1er janvier à Paris 16e.

Un homme, 45 à 55 ans, le 1er janvier à Paris 10e.

Suzanna M., 67 ans, le 3 janvier à Lille.

André dit Dédé, 80 ans, le 4 janvier à Marseille.Lire la suite

Réaménagement autour de Notre-Dame de Fourvière

«Le travail est fait dans la basilique mais dehors, ça ne va pas, ni pour les accès ni pour les flux. Le site a été conçu pour 250000 visiteurs par an, or il en a 2,5 millions». L’analyse est signée Philippe Barbarin. L’archevêque de Lyon parlait de Fourvière, ce lundi. Le site le plus visité d’Auvergne-Rhône-Alpes n’a pas des infrastructures dignes de son succès, estime ainsi la Fondation Fourvière, qui s’est lancée dans un plan d’investissements.

Dès septembre 2015, cette Fondation avait annoncé un ambitieux projet de réaménagement qui prévoit notamment une meilleure offre de découverte, plusieurs lieux de restauration et notamment un coin pique-nique et une table d’hôtes tenue par les Apprentis d’Auteuil, des espaces d’expositions permanentes et temporaires et un réaménagement de l’esplanade qui offre la meilleure vue sur la ville, jusqu’au Mont-Blanc par beau temps.

 

Lire la suite sur Le Progrès

Pas de pèlerinage à Chartres pour les étudiants, mais une nuit blanche à Montmartre

Le traditionnel pèlerinage des étudiants d’Ile de France à Chartres n’aura pas lieu cette année. 

Cette année nous n’aurons pas de pèlerinage des étudiants vers Chartres, il a semblé nécessaire aux évêques de changer la proposition. En concertation avec le cardinal Vingt Trois et les évêques d’Ile-de-France, un autre projet est proposé, celui d’une marche vers Montmartre dans la nuit du 28 au 29 avril 2017.

Ce pèlerinage destiné aux 18-30 ans verra converger les différents groupes d’étudiants de Paris, et de certains diocèses d’Ile de France, après un enseignement donné par les aumôniers dans leurs lieux respectifs, vers ce sanctuaire consacré au Sacré Cœur et à l’adoration eucharistique. Après une soirée de louange, adoration et confession, en cette année d’élection une messe pour la France y sera célébrée par Mgr Jérôme Beau.

Prier l’angélus pour la France

Du 25 mars au 15 août, 16 sanctuaires en France et en Europe proposent de prier l’angélus, à midi, pour l’avenir de notre pays.

Nous croyons à l’Écoute Divine d’un peuple qui crie vers son Seigneur. Quoi de mieux puissant être offert que la réponse de la Vierge Marie au plan de Dieu sur l’humanité à la voix angélique qui l’annonce. […] Implorons le secours divin avec force chaque jour du 25 mars au 15 août 2017 pour notre pays. Redoublons de ferveur, la veille de la fête de l’Assomption, par une nuit de prière pour la « fille aînée de l’Eglise ».

 

 

Encore des travaux au Saint-Sépulcre

Dans 4 jours, le 22 mars, l’Edicule du Tombeau de Jésus sera inauguré par une prière œcuménique, en présence de toutes les Eglises de Terre Sainte, du patriarche de Constantinople et d’un représentant du Saint Siège, après des travaux qui auront duré 10 mois. Malgré tout, le chantier est loin d’être fini : pour assurer une longue vie à l’Edicule, d’autres travaux devront être menés. Le Pape vient d’ailleurs de faire un don d’un demi-million de dollars pour qu’ils puissent être menés à bien, et un autre don de 500 000 $ pour la Basilique de la Nativité à Bethléem.

« Confessions uniquement le lundi et le mercredi »

Confesser est une véritable une priorité pastorale. S’il vous plaît, qu’on ne voit pas ces panneaux « Confessions uniquement le lundi et le mercredi, de telle heure à telle heure ». Les gens doivent pouvoir se confesser quand ils le veulent.

Quand vous êtes dans votre confessionnal à prier, quand vous êtes tenez ouvert votre confessionnal, c’est le Cœur de Dieu qui est ouvert.

Pape François

 

Délit d’entrave à l’IVG : la loi est validée mais…

Jeudi 16 mars, le Conseil Constitutionnel a déclaré que la loi relative à l’extension du délit d’entrave à l’interruption volontaire de grossesse était conforme à la Constitution. Cependant, il a émis deux réserves qui limitent la portée du texte, au nom de la liberté d’expression.

La seule diffusion d’informations à destination d’un public indéterminé sur tout support, notamment sur un site de communication au public en ligne, ne saurait être regardée comme constitutive de pressions, menaces ou actes d’intimidation au sens des dispositions contestées, sauf à méconnaître la liberté d’expression et de communication.

D’autre part, sauf à méconnaître également la liberté d’expression et de communication, le délit d’entrave, lorsqu’il réprime des pressions morales et psychologiques, des menaces ou tout acte d’intimidation à l’encontre des personnes cherchant à s’informer sur une interruption volontaire de grossesse, ne saurait être constitué qu’à deux conditions : que soit sollicitée une information, et non une opinion ; que cette information porte sur les conditions dans lesquelles une interruption volontaire de grossesse est pratiquée ou sur ses conséquences et qu’elle soit donnée par une personne détenant ou prétendant détenir une compétence en la matière.

En  bref, les sites internet pro-vie» ne devraient a priori pas tomber sous le coup de cette loi (voir les articles du Monde et du Figaro).

 

La Saint-Patrick un vendredi de carême

Les Irlandais – qu’ils soient en Irlande ou expatriés – ont un grave problème : ils doivent choisir aujourd’hui entre fêter leur patron, saint Patrick, à grand renfort de bière et de viande, ou vivre un vendredi de carême plus classique en s’abstenant de viande…

Évêque de Joliet dans l’Illinois, Mgr Robert Conlon – un nom « très irlandais », reconnaît-il – a écrit aux fidèles de son diocèse a renvoyé la décision à leur « conscience ». « Si certains catholiques du diocèse de Joliet estiment que manger de la viande le jour de la Saint-Patrick – cette année tombe un vendredi – est assez important pour briser la règle de l’abstinence, ils sont autorisés à prendre cette décision en conscience. Dans ce cas, ils devront trouver une autre forme de pénitence », leur a-t-il indiqué. « Pour moi, je ne vois aucun lien entre honorer le saint patron et l’apôtre de l’Irlande et manger du corned-beef ».

 

Il y a 70 ans : Mit Brennender Sorge

Il y a exactement 70 ans, alors que les nazis étaient au pouvoir en Allemagne depuis 1933, Pie XI rédigeait une encyclique dénonçant le nazisme.

Écrite dans le plus grand secret par Pie XI et son Secrétaire d’État Eugenio Pacelli, avec l’aide de plusieurs évêques allemands, l’encyclique Mit brennender Sorge (Avec une brûlante inquiétude) paraît le 10 mars 1937. Ce document est une charge contre le nazisme, désigné comme clairement incompatible avec la foi de l’Évangile. L’encyclique est publiée en allemand, fait exceptionnel, et imprimé à plusieurs milliers d’exemplaires distribués clandestinement dans les paroisses allemandes. Elle est lue en chaire le 21 mars, dimanche des Rameaux, suscitant la surprise du pouvoir nazi […]. Nombreux sont alors les hommes politiques qui pensent que l’on peut s’accommoder avec les nazis, et que quelques concessions suffiront à sauver la paix européenne, comme la compromission de Munich l’illustrera en 1938. Pie XI et Mgr Pacelli ne sont pas de ceux-là.

Lire la suite sur Aleteia

Une nouvelle AMAP : « Le Panier de Simone »

Une AMAP est une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne. Elle permet à un groupe de consommateurs d’être en contact direct avec un producteur pour être fournis en légumes, fruits, produits fermiers… Elle permet ainsi de soutenir les agriculteurs locaux, et de favoriser les échanges entre producteurs et AMAPiens.

Le lundi 27 mars 2017 à 20h, au Simone, 45, rue Vaubecour (Lyon 2e), venez découvrir une nouvelle AMAP : Le Panier de Simone.

Au programme : présentation du projet de paniers, découverte du rôle et du fonctionnement d’une AMAP, projection d’un film sur l’agriculture locale.

Une entreprise peut interdire les signes religieux

Une entreprise peut interdire dans son règlement intérieur le port visible de signes religieux, politiques et philosophiques afin de conserver sa neutralité, sous certaines conditions, a estimé mardi 14 mars la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE).

La Cour de justice, basée à Luxembourg, a rendu son avis dans deux cas, en Belgique et en France, de femmes musulmanes estimant avoir été discriminées au travail en raison de leur port du foulard islamique. L’une évoque clairement une discrimination illicite tandis que l’autre laisse la porte ouverte à la justification d’une restriction liée à une « politique de neutralité » mise en place par l’entreprise.

 

Lire la suite sur La Croix

Un « couloir humanitaire » entre le Liban et la France

Quelque 250 Syriens et Irakiens vont arriver en France d’ici à neuf mois, rapatriés depuis le Liban par des communautés religieuses. C’est une première. En passe d’être signée par le ministère de l’intérieur, la Communauté de Sant’Egidio, la Fédération protestante de France, la Fédération de l’entraide protestante et la Conférence des évêques de France, cette opération européenne a été baptisée « Couloirs humanitaires ».

Les communautés religieuses vont signer un protocole avec la Place Beauvau. Elles choisiront leurs candidats à la réinstallation sur des critères de « vulnérabilité », ou sur les « liens familiaux ou culturels forts avec la France ». Ensuite, elles paieront le transport des réfugiés et assureront leur logement et leur prise en charge en France durant un an.

Le cas de ces 250 personnes réactivera l’usage du « visa humanitaire », puisque c’est ce document qui leur sera délivré. En 2016, la France en a délivré 2 745 à des Syriens et 1 369 à des Irakiens, mais la baisse d’octroi de ce laissez-passer aux Irakiens (– 45 % en 2016) inquiète les autorités religieuses. En conclusion de leur assemblée de printemps à Lourdes, les évêques français avaient en effet demandé aux autorités « de ne pas relâcher leurs efforts pour aider les minorités vulnérables, comme les yézidis et les chrétiens ».

A lire dans Le Monde

La faim dans le monde

 

L’ONU publie une carte sur la sous-alimentation dans le monde. La Croix nous donne quelques éléments d’analyse.

Le nombre de personnes atteintes de sous-alimentation s’élève à 795 millions d’individus sur la période allant de 2014 à 2016, soit 216 millions de moins que de 1990 à 1992.

Depuis 1992, d’importants progrès ont été faits en Asie de l’Est, en Amérique latine, ainsi qu’en Afrique du Nord.

En Afrique subsaharienne, 23,2 % de la population est toujours sous-alimentée, soit une personne sur quatre.

Eglise et politique…

Si vous voulez aider l’Eglise dans sa mission, c’est par ici !

Viri probati

De l’interview du Pape François donnée à Die Zeit, la plupart des médias n’a bien voulu retenir que la phrase : « Nous devons réfléchir pour savoir si les viri probati [l’ordination d’hommes mariés d’âge mûr ayant fait leurs preuves, ndlr] sont une possibilité. ». Saluons l’effort de ces journalistes qui, pour une fois, ne parlent pas du « mariage des prêtres » !

Cette question de viri probati n’est pas du tout nouvelle, elle se pose depuis le Concile Vatican II. Dans son interview à Die Zeit, le pape François dit que le célibat optionnel n’est pas la solution. Je le comprends. Ce n’est pas la solution car ce n’est pas le problème. On se focalise sur les vocations et sur le célibat des prêtres, alors que le problème est une Église qui se soucie de la survie de ses structures au lieu de chercher à être missionnaire. Si notre inquiétude est de maintenir des structures qui existent depuis des siècles, c’est dramatique.

Mon problème, en tant qu’évêque d’un diocèse rural, ce n’est pas d’avoir moins de prêtres, mais de ne pas avoir de jeunes prêtres. […] Et même si j’ordonnais des viri probati, cela ne résoudrait pas le problème, qui est que nos communautés sont devenues des assemblées de personnes âgées. Ce n’est pas surprenant qu’il n’y ait pas de jeunes dans les séminaires, quand on voit la composition des assemblées !

Les finances du Vatican

Le bilan annuel 2015 du Saint-Siège, de la Cité de l’État du Vatican et des institutions qui leur sont liés a été publié le 4 mars 2017 par le Secrétariat pour l’économie, avec quelques mois de retard.

Saint-Siège :

  • déficit de 12,4 millions d’euros.
  • recettes : rendements des différents investissements, contributions des diocèses du monde entier (24 millions), les contributions de l’IOR (la « banque du Vatican », 50 millions).
  • dépenses : les dépenses de personnel représente le poste le plus important

Gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican :

  • excédent de 59,9 millions d’euros, grâce aux activités culturelles, notamment les Musées du Vatican.

Ce bilan comptable est le premier exercice en conformité avec les politiques vaticanes de gestion financière (VFMP) approuvées par le Pape François en 2014. Ces VFMP permettent d’améliorer la qualité et la transparence des informations financières et d’accroître la rigueur dans la gestion économique.

400 ans des conférences de la Charité

logo_equipes_saint-vincent_2016_HD-133x300En 1617, de nombreuses femmes répondent à l’appel de Vincent de Paul et se mettent au service des plus pauvres. Organisées au sein des Équipes Saint-Vincent, elles sont aujourd’hui 2.000 équipières bénévoles en France et 150.000 dans le monde. Engagées au nom de leur foi pour restaurer les liens sociaux, elles témoignent ! 

J’ai découvert saint Vincent de Paul par le film « Monsieur Vincent » [de Maurice Cloche, sorti en 1947, ndlr] il y a dix ans. Depuis, il ne m’a plus quittée ! […] Au sein des Équipes, l’action est tournée vers les pauvres, mais la prière est première. Il s’agit de se mettre au service du Christ pour servir les pauvres. Chaque réunion de bureau commence par la lecture de l’Évangile. Nous partageons sur ce qui nous nourrit et ce qui va permettre de poursuivre notre action. C’est indissociable !

 

Festivités des 400 ans

Le 8 mars à 12h à Notre-Dame de Paris, le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, a présidé la messe des 400 ans de la Fédération Française des Équipes Saint-Vincent.

Du 11 au 16 mars à Châtillon sur Chalaronne (Ain), l’Association internationale des Charités (AIC), qui regroupe toutes les équipes réparties dans 53 pays dans le monde tiendra son assemblée internationale.

Ce qui manque aux responsables politiques, c’est une vraie liberté

Et si les hommes et les femmes politiques étaient enfermés dans un système qui les empêche d’être vraiment libres ? Et si la crise actuelle, cruellement exposée dans la campagne présidentielle, ne pouvait se résoudre qu’en leur permettant de redevenir vraiment libres dans le débat public ? James Woody, pasteur, […] lance le débat.

Le divorce entre les responsables politiques et les Français ne date pas de cette campagne électorale. Cela fait des années que je visite des personnes qui, au gré de nos discussions, me confient non seulement leur désintérêt de la politique, mais aussi leur défiance à l’égard des personnels politiques qu’elles jugent « pourries » et sans soucis de l’intérêt général. […] Comment se fait-il qu’il n’y ait toujours pas eu la moindre prise de conscience de nos élus ? Comment se fait-il qu’ils aient continué à faire comme si de rien n’était, comme s’il n’y avait aucun problème majeur de ce côté-là ?

Lire la suite de cette tribune dans La Vie

Des vêtements pour enfants handicapés… chez Kiabi !

tunique-forme-t-facile-a-enfiler-les-loups-bleus-fleurs-fille-vl562_1_zc1Kiabi a récemment lancé une ligne de vêtements spécialement conçue pour les enfants handicapés. La collection qui se veut colorée et accessible aux petits budgets fait figure de pionnière. […] Pour élaborer la collection, Mathilde Devambez s’est rapprochée de la créatrice de la marque Les Loups Bleus, Cécile. Cette maman d’une petite fille en situation de handicap a lancé sa marque il y a trois ans. «  Avec Les Loups bleus, mon objectif était clair : je ne voulais plus que les enfants rencontrent des difficultés dès le matin pour s’habiller. Je souhaitais que cette énergie soit utilisée pour autre chose. » La créatrice voulait aussi gagner en accessibilité : «  Aujourd’hui, il est bien souvent difficile de trouver des vêtements pour les enfants en situation de mobilité réduite dans les centres-villes.  » […]

La chef de produit a invité huit parents d’enfants en situation de handicap à une table ronde. […] « Puis nous avons organisé un shooting photo dans le Nord avec les enfants des parents qui ont assisté la création  », indique Mathilde Devambez.

Le Pape et la musique sacrée

 

Musique sacréeL’Église a une double mission en matière de musique sacrée : en « sauvegarder et en valoriser le riche et multiforme patrimoine hérité du passé » et l’acculturer dans « les langages artistiques et musicaux ». […]

Cette musique sacrée doit « incarner et traduire la Parole de Dieu en chants, en sons, en harmonies qui fassent vibrer le cœur de nos contemporains, créant même un climat émotif qui dispose à la foi et suscite l’accueil et la pleine participation au mystère qui se célèbre ». Parce que la musique est le plus court chemin vers la pleine participation à l’eucharistie, la réflexion et l’engagement pastoral concernant la musique sacrée doivent tendre vers une meilleure connaissance afin d’entrer profondément dans le Mystère de Dieu, de le contempler, de l’adorer et d’accueillir.

Le Pape reconnait qu’à la suite du Concile Vatican II, « la rencontre avec la modernité et l’introduction des langues parlées dans la Liturgie a créé pas mal de problèmes de langage, de forme et de genres musicaux. Parfois, une certaine médiocrité, superficialité et banalité a prévalu, au détriment de la beauté et de l’intensité des célébrations liturgiques ». Pour renouveler l’offre musicale et l’améliorer, il faut donc bien former musicalement les futurs prêtres, recommande François, dans le dialogue avec les courants musicaux de notre temps et avec les instances des diverses aires culturelles, et ce, de manière œcuménique.

Radio Vatican

24 mars : rencontre entre le pape et les dirigeants européens

Le Pape François recevra le 24 mars prochain les chefs d’état et de gouvernement de l’Union Européenne. Le bureau de presse du Saint-Siège précise que cette audience au Vatican aura lieu alors que les responsables de l’Union Européenne seront à Rome à l’occasion des célébrations du 60 ème anniversaire de la signature du traité de Rome.

« Prendre soin de la Bible comme de notre portable »

Le Pape François lors de l'angélus, dimanche 5 mars 2017 - AP
Le Pape François lors de l’angélus, dimanche 5 mars 2017 – AP

Le Pape François appelle les fidèles, en ce temps de montée vers Pâques, «à suivre les traces de Jésus en affrontant le combat spirituel contre le malin avec la force de la Parole de Dieu». Pour cela, il est important de «se familiariser avec la Bible, la lire souvent, la méditer, l’assimiler. La Bible contient la Parole de Dieu, qui est toujours actuelle et efficace».

Le Pape établit alors une «comparaison paradoxale mais qui fait réfléchir» […] : que se passerait-il, interroge le Saint-Père, «si nous traitions la Bible comme nous traitions notre téléphone portable; si nous l’emportions toujours avec nous; si nous retournions la chercher quand nous l’oublions; si nous l’ouvrions plusieurs fois par jour; si nous lisions les messages de Dieu contenus dans la Bible comme nous lisons les messages du téléphone portable».

Et le Pape insiste «Si nous avions toujours à cœur la Parole de Dieu (…) aucun obstacle ne pourrait nous faire dévier de la route du bien». Nous serions ainsi capables de vaincre les tentations quotidiennes, «d’accueillir et d’aimer nos frères, en particulier les plus vulnérables et les plus faibles, et même nos ennemis». 

Radio Vatican

Neuvaine pour la France : prions pour notre maison commune

 

« Dieu d’amour, montre-nous notre place dans ce monde comme instruments de ton affection pour tous les êtres de cette terre, parce qu’aucun n’est oublié de toi. Illumine les détenteurs du pouvoir et de l’argent pour qu’ils se gardent du péché de l’indifférence, aiment le bien commun, promeuvent les faibles, et prennent soin de ce monde que nous habitons. Les pauvres et la terre implorent : Seigneur, saisis-nous par ta puissance et ta lumière pour protéger toute vie, pour préparer un avenir meilleur, pour que vienne ton règne de justice, de paix, d’amour et de beauté. »

Neuvaine pour la France

Le Carême en Irak, avec Mgr Sako

En Irak, le conflit se poursuit entre les forces irakiennes, appuyées par la coalition internationale, et les jihadistes du groupe Etats islamique. A Mossoul, la bataille fait désormais rage dans la partie Ouest de la ville. Dans les zones libérées de la plaine de Ninive, les habitants reviennent très progressivement, à Qaraqosh en particulier, et dans leurs villages. Et parmi eux les chrétiens–chaldéens, syriaques catholiques et orthodoxes, membres des Eglises arméniennes. Des chrétiens d’Irak qui sont entrés eux aussi, depuis dimanche dernier, en Carême.

Interview de Mgr Sako pour évoquer le quotidien des chrétiens d’Irak :