« L’espérance est audace »

SSF2020

C’est par cette citation du Pape François dans Fratelli Tutti que Dominique Quinio, Présidente des Semaines Sociales de France, a conclu leur 94e rencontre annuelle. 100% en ligne, elle a accueilli en fin de semaine sernière plus de 2.500 participants, dont 1.300 lors de huit ateliers thématiques, sur « Une société à reconstruire – Engageons-nous ! ».

Je le disais en ouverture, il émane de notre rencontre une énergie mobilisatrice incroyable, qui refuse de dire que rien n’est possible, que le changement espéré ne viendra pas. Il ne s’agit pas de manquer de lucidité ou d’enjoliver la réalité mais de croire qu’ensemble il est possible d’agir.

50 conférenciers, responsables associatifs et témoins ont nourri la rencontre de leurs contributions, dont Mgr Eric de Moulins-Beaufort, Véronique Fayet, Eric Salobir, Cynthia Fleury, Dominique Lang, Agnes von Kirchbach, Grégoire Catta, Alice Le Moal, Mgr Celestino Migliore avec l’aide d’animateurs comme Dominique Seux, Philippine de Saint-Pierre ou encore Isabelle de Gaulmyn.

A l’issue de la rencontre, « un Manifeste de l’engagement » a été mis en partage, préparé avant et nourri pendant la rencontre. On le retrouve ICI. Et par LA, les conclusions de Dominique Quinio, le message que la Pape François a fait parvenir aux participants et tout un tas d’autres éléments intéressants.

Des chats, des bébés et des filles en maillot de bain

téléchargerPour ses voeux, l’association Lazare, qui organise des colocations entre sans-abris et jeunes actifs, a mis le paquet : une réalisation de blockbuster avec des tas d’effets spéciaux, des cascades, des filles en maillot de bain, des chats et des bébés ! Bravo à eux ! En attendant de réaliser le prochain épisode de Star Wars, ils font un super boulot ! Soutenez-les ICI

 

Partager espérance et engagement : invitez les Semaines Sociales chez vous !

visuel MAJ pour partenaire 376x236Les temps sont durs et certains sont frappés de plein fouet par la crise. Difficile de croire encore possible de soulager notre société de son fardeau. Pourtant malgré la complexité des sujets, malgré la finitude de nos moyens, les Semaines Sociales de France veulent croire avec vous que chacun peut peser sur les événements et que nos engagements sont particulièrement convoqués pour « reconstruire la société ». Partager intelligence, espérance et des pistes pour l’action, à titre politique, associatif et individuel : tel est l’objet de la 94e rencontre des SSF sur « Une société à reconstruire – engageons-nous ! »

Pour la première fois, la rencontre sera 100% en ligne et accessible de partout en France et dans le monde, pour 20€ et avec une connexion Internet. 37 heures de direct, avec un temps important pour les questions des participants et les échanges en groupes ; plus de 50 experts, responsables associatifs et témoins ; 8 ateliers thématiques ; un fil rouge théologique : des ressources et un lieu – à distance – pour renouveler nos engagements et notre espérance, à la lumière de la Pensée sociale de l’Eglise !

Les infos par ICI, pour s’inscrire c’est par LA ! #EngageonsNous ! Rendez-vous les 27, 28 et novembre !

Confiance et espérance dans vos oreilles !

téléchargerCes temps de reconfinement nous privent de bien des contacts et de leur « incarnation ». Comme le dit l’excellente collègue et amie du Samaritain, Isabelle :

Je ne sais pas vous, amis confinés, mais ce qui est dur, en temps de confinement, c’est souvent lié à notre incarnation : réduction drastique des contacts personnels en dehors du travail, plus d’amicales tapes encourageantes, plus de bises depuis mars seulement des coudes vaguement effleurés, peu de rires échangés autour de verres qui trinquent à l’amitié l’amour la joie, et simplement quelques Zoomapéro qui ne nous permettent plus d’éprouver pleinement notre présence les uns les autres même si nous nous devinons dans une silhouette pixélisée où même le son de notre voix apparaît souvent quelque peu cassée, métallique. …

Elle nous propose donc d’écouter sa voix via la série de podcasts « In’Spi » (inspiré / inspire / …). De courtes séquences sur le souffle, le jeu, le matin … à chaque fois deux minutes méditatives pour se faire porter par la douce voix d’Isabelle et prendre du recul, respirer, espérer.

Dans un autre registre, Clémence et Martin du Ceras viennent d’inaugurer le podacst « deux pieds dans le bénitier », « le podcast qui pose un regard catho sur les luttes dans notre temps ». Une première émission – plus longue – vient d’étre partagée sur « j’étais un étranger et vous m’avez accueilli », portée par le témoignage de Marcella Villalobos Cid : son arrivée comme « migrante » en France, ses difficultés, ses engagements notamment aujourd’hui au sein de la Conférence des Evêques de France, et bien d’autres choses …

Lire la suite

En attendant un vaccin, la générosité !

téléchargerL’épidémie de Covid a entre autres des conséquences sociales et économiques dramatiques et les acteurs de la solidarité sont de plus en plus sollicités. Mais malgré les difficultés pour tous, le Baromètre de la générosité est au beau, comme nous le rapporte le Parisien :

C’est historique et… réconfortant en ces temps douloureux! Jamais, au cours des six premiers mois de l’année, les Français n’avaient autant eu la main sur le cœur. Les dons aux associations et fondations faisant appel à la philanthropie ont bondi de 22 % au premier semestre 2020 par rapport à celui de 2019 si l’on en croit le Baromètre de la générosité.

Riches et (parfois beaucoup) moins riches ont contribué à cet effort, avec en certains endroits des hausses spectaculaires. Le détail de cette bonne nouvelle par LA

Des musulmans accablés et solidaires des catholiques !

Image1En ce week-end de la Toussaint et après l’attentat dans la basilique de Nice, de nombreux musulmans ont tenu à manifester leur soutien aux catholiques tout autant que leur rejet du fanatisme. Fleurs offertes, présence aux messes, vigilance symbolique autour des églises … les réseaux sociaux s’en sont fait l’écho, le Huffington Post en tente une synthèse, avec ce témoignage d’un prêtre :

Pour le curé de cette église, le père Gérard Hall, la présence des imams à cette messe était “importante”, dans la continuité des actions inter-religieuses du quartier. Au moment du premier confinement, “la paroisse, les deux mosquées et l’église baptiste ont monté ensemble une banque alimentaire”, raconte-t-il.

Une fraternité en actes, souvent fruit d’une proximité construite de longue date, qui donne sérieusement à espérer ! L’article ICI

« A l’extérieur, il y a des gens merveilleux, et à l’intérieur, il y a le cœur à cœur avec Dieu. »

Franklin Parmentier curé de la basilique Notre Dame de l'Assomption de Nice dans une paroisse de Nice le 31/10/2020Remarquable et poignant témoignage de Franklin Parmentier, curé de la basilique Notre-Dame de l’Assomption à Nice, rapporté par Le Pélerin :

[Avez-vous peur?] Ce n’est pas une question de peur, plutôt de prendre la mesure de ce qu’il s’est passé. Quand on fait face à un tel abîme de violence… (Il s’interrompt, s’essuie les yeux) Vous savez, le temps s’est arrêté ce jour-là. Je suis arrivé à 9h39 à la basilique, entouré de sirènes, de policiers, d’hommes politiques. Beaucoup ont été admirables. Nous ne sommes pas seuls ; à l’extérieur, il y a des gens merveilleux, et à l’intérieur, il y a le cœur à cœur avec Dieu.

Tristesse et fatigue, indignation et espérance malgré tout : son interview à retrouver ICI

La Toussaint, la douceur et l’Espérance …

cq5dam.thumbnail.cropped.750.422Ce dimanche, en ces temps si compliqués notamment en France, le Pape François nous a offert quelques ressources pour affronter la dureté des temps, notamment en nous proposant de nous concentrer sur quelques-unes des Béatitudes proposées dans la liturgie du jour, comme nous le rapporte Vatican News :

La douceur, le Pape a insisté sur cet aspect : «en cette période de la vie mondiale où il y a tant d’agressivité, même dans la vie de tous les jours, la première chose qui sort de nous, c’est l’agression, la défense. Nous avons besoin de douceur pour avancer sur le chemin de la sainteté. Écouter, respecter, ne pas agresser : douceur» ajoute-t-il.

Beaucoup d’encouragements – sur le fond – et d’appel à l’espérance ! Les Béatitudes ont des choses toute particulières en ces temps sombres … La recension à découvrir ICI, la texte intégral à découvrir LA (en anglais) ou la vidéo à retrouver ci-dessous :

 

« On ne peut pas vivre enfermés dans nos peurs. »

image (1)Interview dans les colonnes de La Vie d’un des co-fondateurs du Samaritain, le Père Jean-Baptiste Nadler, Curé de l’église Saint-Pie-X et Notre-Dame de Lourdes à Vannes en Bretagne. La gestion de nos églises en cette période de reconfinement, l’actualité tragique que notre pays endure, les fêtes de la Toussaint et de l’espérance avec !

« Une foule que nul ne pouvait dénombrer », nous disent les textes que nous liront ce week-end : la Toussaint nous met devant la joie absolue des saints au Ciel, une joie qui rejaillit sur la Terre. À la Toussaint, le ciel est ouvert et Jésus est vainqueur ! Cette louange doit nous porter.

Merci à lui ! L’article à retrouver ICI

Fraternité interreligieuse en chansons

22316597Hier nous vous parlions d’un chanteur profane qui chante un cantique chrétien, aujourd’hui nous vous parlons de trois chanteurs croyants qui interprètent du profane. Le trio, composé d’un prêtre catholique, d’un chantre juif et d’un artiste mulsulman, s’appelle Ensemble et a sorti son premier album tout récemment. Leur rencontre s’est faite entre autres sur l’envie de monter un projet de fraternité, après les attentats du Bataclan et l’assassinat du Père Jacques Hamel.

L’idée de ce projet « est de prouver à celles et ceux qui n’y croiraient plus ou qui diraient le contraire que l’on peut avoir des traditions singulières, particulières et se retrouver sur un projet. » Philippe Darmon [le chantre juif] ajoute : « C’est la possibilité de vivre ensemble, être différents mais de chercher le commun et pas de chercher les différences. Et donner peut-être l’exemple à d’autres. » […]« On est capables de surmonter les différences mais il n’est pas seulement question de les surmonter. C’est même d’en faire plutôt un atout, » confie Matthieu de Laubier en précisant : « C’est tout le sens d’un disque à trois voix, très différentes les unes des autres. C’est agréable les différences ! »

Lisez la suite de l’interview sur France Info ICI, achetez l’album LA, et visionnez ci-dessous leur premier clip :

Lire la suite

« La religion pourrait un jour aider mes enfants. »

img_5329Très beau témoignage de Marie P., alias « Maman Pirouette », dans les colonnes du Huffington Post et sur son blog, intitulé « Non-croyante, j’ai baptisé mon enfant à l’Eglise. » ! Elle a été baptisée et se dit non-croyante, son conjoint est croyant et non-pratiquant, et ils ont choisi en conscience de baptiser leur aîné puis leur cadet à l’église.

Je me suis mise à penser que peut-être, la religion, pourrait un jour aider mes enfants. Et ce n’est pas parce que moi, je ne crois pas en un Dieu en particulier que je ne crois en rien. Et ce n’est pas une raison pour que je laisse cette porte fermée pour mes garçons alors qu’ils pourraient en ressentir le besoin.

Au baptême de son cadet, elle nous livre la touchante réponse qu’elle a apportée à la question « Que voulez-vous pour votre enfant ? » :

Lire la suite

Faire la paix avec des pizzas

pizzas-de-la-paix-specialites-1Le 21 septembre, c’était la Journée internationale de la Paix. L’agence créative Creapills nous signale une belle initiative : au Vietnam, la chaîne Pizza 4Ps’ a créé et mis en vente des « pizzas de la paix ». Kesako ? Le mélange de saveurs issues de pays en conflits pour créer l’unité… dans l’assiette.

On retrouve dans les menus, la pizza “Israël-Palestine” (mélange d’houmous au zaatar et de musakha), la pizza “Chine-États-Unis” (mélange de crevettes épicées et des ailes de poulet à la mode de Buffalo) et enfin la pizza “Inde-Pakistan” (mélange de palak paneer et de kebab). Chaque pizza de la paix est livrée dans une boîte en carton agrémentée d’une petite fleur qui se déplie en origami pour renforcer le sentiment de paix et de sérénité. […] Les couleurs des fleurs ont été choisies en fonction des drapeaux des pays représentés.

Lire la suite

« Bénédictions cachées » et « réservoirs de fraternité » !

amp_mc_SSR0110Les temps sont sombres et l’incertitude ambiante … Et pourtant, il est des chrétiens lucides sur le monde qui savent partager intelligence et espérance ! C’est le cas de Michel Camdessus, Président d’honneur des Semaines Sociales de France et ancien Directeur général du Fonds Monétaire International, et d’Anne-Marie Pelletier, théologienne et bibliste, réunis ce 1er octobre par les Semaines Sociales de Rueil sur le thème « Le monde et l’Eglise de demain : quel engagement nécessaire de chacun ? ». Petit florilège de leurs propos :

« Des risques mortels menaçaient le monde, la Covid en a créé de nouveaux. Mais il existe des « bénédictions cachées » ! Soyons des artisans de civilisation ! » « Restons en résistance d’espérance ! Il existe de formidables réservoirs de fraternité ! »

La vidéo de ces échanges ci-dessous et sur la chaîne Youtube des paroisses de Rueil-Malmaison [au passage : animés par votre serviteur !] :

Lire la suite

Appel à la fraternité et à l’espérance !

téléchargerComment ne pas vibrer à l’accueil de la nouvelle encyclique du Pape François, Fratelli Tutti ! Un constat lucide sur les souffrances du monde, une contribution majeure à la Pensée sociale de l’Eglise et aussi un appel à l’espérance :

Malgré ces ombres épaisses qu’il ne faut pas ignorer, je voudrais évoquer dans les pages suivantes nombre de chemins d’espoir. En effet, Dieu continue de répandre des semences de bien dans l’humanité. La pandémie récente nous a permis de distinguer et de valoriser de nombreux hommes et femmes, compagnons de voyage, qui, dans la peur, ont réagi en offrant leur propre vie. Nous avons pu reconnaître comment nos vies sont tissées et soutenues par des personnes ordinaires qui, sans aucun doute, ont écrit les événements décisifs de notre histoire commune : médecins, infirmiers et infirmières, pharmaciens, employés de supermarchés, agents d’entretien, assistants, transporteurs, hommes et femmes qui travaillent pour assurer des services essentiels et de sécurité, bénévoles, prêtres, personnes consacrées … ont compris que personne ne se sauve seul.

Un texte à découvrir au plus vite ICI et méditer en prenant son temps, seul et avec d’autres …

Hérauts de l’espérance

téléchargerBeau témoignage vidéo de Luke et Katie, volontaires envoyés aux Philippines ! Comme tant d’autres propulsés, par la Fidesco ou la DCC ou d’autres encore, au service du frère, acceptant de transformer et de se laisser transformer ! Des héros et hérauts de l’espérance … Merci à eux et à ceux qui les accompagnent !

L’incertitude, une bonne nouvelle ?!

OIPPure provocation ! Nos vies étaient déjà pétries de risques, de doutes, de souffrances parfois et voilà que la Covid est arrivée ! Alors franchement, imaginer que l’incertitude puisse être une bonne nouvelle … ou une Bonne Nouvelle ! C’est ce que quelques auteurs nous proposent, en tous cas en considérant l’incertitude renouvelée dans laquelle nous sommes comme une opportunité qui peut apporter du Bon voire une .

Ainsi, Geneviève Radloff dans la revue SpirituElles nous propose de regarder notre quotidien au regard de l’expérience de quelques personnages bibliques et conclue :

Quand nous peinons à voir le projet de Dieu, évitons de dire: «Qu’est-ce qui m’arrive?» Accrochons-nous plutôt à ce que nous savons de Dieu, sa bonté, ses promesses, son amour pour nous, sa présence dans notre vie tous les jours jusqu’à la fin des temps. Ensuite, fortes de cette connaissance, cherchons à discerner comment réagir et avancer dans la bonne direction. L’avenir ne nous appartient pas. Mais chaque jour nous rappelle que la vie est précieuse.

Dans un autre registre, Aymeric Christensen, nouveau Directeur de La Vie, nous invite à accueillir l’incertitude, malgré toutes les fractures, souffrances et angoisses que la situation actuelle peut effectivement provoquer :Lire la suite

Les migrants, signes d’espérance ?

imageEn cette Journée mondiale du migrant et du réfugié (JMMR), ce titre pourrait sembler provocateur, tant les migrants portent, encore un peu plus, leur lot de détresses et de souffrances, et tant une partie de nos sociétés semble les considérer avant tout comme une menace. Pourtant, Michel Roy, alors interviewé par La Vie comme Secrétaire général de Caritas Internationalis, témoigne de la part prépondérante de l’espérance dans l’expérience des migrants qu’il accompagne :

Et puis il y a l’espérance ! Voilà ce qui caractérise le plus le migrant. Une valeur que beaucoup n’ont plus dans nos sociétés aseptisées, matérialistes, consuméristes, où tout coule de source… Le migrant peut nous aider à nous regarder autrement, à nous (re)découvrir humains, à vouloir vivre la solidarité, l’agir ensemble, à cheminer sur la route du développement personnel et social.

D’ailleurs, lors de la JMMR 2016, le Pape François accueillait ainsi les migrants sur la place Saint-Pierre :Lire la suite

Un RatMaritain ?

000_8qp2qd-2Comment appelle-t-on un Bon Samaritain … rat ?! C’est la question – d’importance – que l’on peut se poser à la vue des exploits de Magawa, rat-démineur au Cambodge notamment, dont nous parle Slate :

Parmi ces rats [des cricétomes des savanes], Magawa est le meilleur. En sept ans, il est parvenu à détecter trente-neuf mines antipersonnel et vingt-huit explosifs d’autres sortes. Pendant sa carrière de démineur, il a ainsi sécurisé plus de 141.000 mètres carrés, ce qui fait de lui l’animal le plus performant de [l’ONG belge qui l’emploie]. […] Magawa peut déminer une zone de la taille d’un terrain de tennis en 30 minutes, alors que la tâche prendrait plusieurs jours à un être humain équipé d’un détecteur de métaux.

Magawa a ainsi été récompensé d’une médaille d’or par PDSA, une organisation de charité anglaise d’aide aux animaux de compagnie. Le palmarès de notre RatMaritain de compétition ICI ou ci-dessous

Lire la suite

1.001 chrétiens porteurs d’espérance !

9782706719424C’est le sujet de « Incroyables chrétiens : 1.001 personnes qui ont changé le monde », livre de Dominique Boulc’h paru cet été aux éditions Salvator. Sophie Pelloux-Prayer nous en parle dans les colonnes de Panorama :

Saviez-vous que Max Havelaar ou Médecins sans frontières ont été fondés par des chrétiens ? Dominique Boulc’h, auteur et journaliste indépendant, choisit de mettre en lumière de nombreuses personnalités qui se sont attachés à rendre le monde meilleur. Plutôt que de cibler les travers d’Eglises imparfaites ou les manque des croyants, il rappelle, à travers ces portraits, que le christianisme a aussi été porteur de développements considérables et nous fait découvrir les origines chrétiennes de multiples initiatives, associations, institutions et labels.

Un nouveau bréviaire pour le Samaritain ?! A découvrir ICI

Pour reconstruire la société : engageons-nous !

FB-Event-500x262Notre société était déjà pétrie de fragilités avant l’arrivée du Covid, elle va s’en relever encore plus difficilement ! Comment ne pas imaginer la sollicitude du Christ encore plus aiguisée pour la situation de notre monde ? Mais que faire ? Au nom de quoi ? Comment ? C’est pour tenter de répondre à ces questions que les Semaines Sociales de France vous invitent à leur rencontre fin novembre (en ligne et localement) sur le thème « Reconstruire la société : engageons-nous ! ».

La sortie de la pandémie est un défi immense. Comment ne pas créer de nouveaux fossés, entre générations par exemple : retraités épargnés économiquement par la crise, jeunes confrontés au chômage et au poids de la dette contractée ? Comment ne pas sacrifier l’environnement à la volonté de faire repartir vite l’économie ?
Les catastrophes peuvent être des moments de transformations profondes, de nouveaux commencements.
Nous, Semaines sociales de France, voulons nous engager pour cette transformation. Malgré la complexité des sujets, malgré la faiblesse de nos moyens, nous croyons que chacun peut peser sur les événements : des intervenants, acteurs, experts et témoins
nous en convaincront. Nous élaborerons et proposerons ensemble des pistes de solution ; nous les travaillerons en ateliers ; nous les présenterons à ceux qui détiennent le pouvoir, les pouvoirs ; nous les interpellerons au cours de tables-rondes. Ces engagements doivent aussi être personnels : qu’allons-nous inscrire comme changement dans le quotidien de nos vies ?

Une quinzaine d’intervenants en plénière (parmi lesquels Mgr Eric de Moulins-Beaufort, Cynthia Fleury, Véronique Fayet, Eric Salobir, Grégoire Catta, Dominique Quinio, Bertrand Badré), huit ateliers thématiques, la possibilité de rejoindre des groupes locaux qui travailleront – dans le respect des gestes sanitaires – à partager et débattre, … Une rencontre pour retrouver de l’énergie et des perspectives à nos engagements, quelques résolutions concrètes, à partager de manière démocratique, et l’occasion de se retrouver à beaucoup – même en ligne – pour partager nos engagements au service d’un monde qui en a besoin !

Le programme est ICI, pour s’inscrire c’est par LA !

Bravo Père Antoine !

pere-AntoineLundi 21 septembre, Journée internationale de la paix, la Fondation du Prix Aachen (Aix-la-Chapelle) pour la paix, a annoncé les lauréats de cette distinction pour l’année 2020. Parmi eux, le Père Antoine Exelmans, prêtre Fidei donum du diocèse de Rennes, installé au Maroc depuis septembre 2016

« L’hommage au prêtre catholique français installé au Maroc intervient en reconnaissance de ses actions en faveur des migrants irréguliers et personnes en transit au Maroc. «A Oujda, juste à la frontière algérienne, il accompagne les personnes en mouvement par son engagement. C’est là que la grande majorité des réfugiés entrent dans le pays et que le commerce de la migration s’est établi. […] Le Père Antoine est très dévoué au monde et aux gens. Sans discrimination quant à l’origine, le sexe ou la religion, il accompagne en particulier les personnes vulnérables et milite pour la justice. »Lire la suite

Belle soeur Angélique !

photo_2._angelique_2_560x320Soeur Angélique Namaika, religieuse de l’ordre des soeurs augustines, est à pied d’oeuvre depuis des années pour soulager les souffrances de son pays, la République démocratique du Congo. Primée par les Nations-Unies, repérée par les prix Aurora, soutenus par la Fondation Caritas, cette religieuse, après avoir consacré des années à guider les jeunes, y compris les futures religieuses, et à leur enseigner l’histoire, la géographie et la religion, a créé un Centre pour la réintégration et le développement, dans lequel plus de 22.000 femmes seront accueillies, puis un orphelinat, devenu clinique pédiatrique.

Angélique Namaika vit dans un grand et beau pays qu’est la République démocratique du Congo. Malheureusement, au cours des dernières décennies, cette terre a été cruelle envers ses propres enfants. Plongée dans les affres de la violence et du désespoir provoqués par les conflits armés, Angélique est venue à la rescousse de milliers de femmes congolaises, la plupart victimes des milices sanguinaires de l’Ouganda voisin appelé Armée de résistance du Seigneur (LRA), dont les combattants redoutés de tous ont fait des ravages. Malgré la terrible réalité à laquelle elle a dû faire face, Angélique Namaika ne s’est jamais autorisée à renoncer. Humble et sereine, elle et animée par une force qui la dépasse.

Un beau témoignage à lire ICI

Michael Lonsdale et l’espérance

imagesMichael Lonsdale a rejoint le Père et Dieu sait que ses interprétations, ses interventions, sa présence étaient témoignages d’une foi enracinée. Il y a quelques années, il est sur le plateau de France Info, en marge de la sortie de son recueil « Mes chemins d’espérance » :

L’espérance est une petite fille qui n’a l’air de rien du tout mais qui entraine les autres. […] L’espérance est un diamant pour soi et les autres. […] Ma foi est inébranlable, c’est la foi du charbonnier. […] Plus c’est horrible, plus l’espérance doit grandir.

Ci-dessous ce bel échange avec Michael Lonsdale, pour commander le livre et ainsi faire vivre son témoignage, c’est ICI

Jésus est-il un super-héros ?

Au regard des Evangiles, avait-il une cape ? Consommait-il de la kryptonite ? Etait-il déjà pote avec les Avengers ou est-il le Maître de la Force dans StarWars ? … Et tout un tas d’autres questions que les Domincains de TheoDom vous aideront à partager au service de votre discernement et de votre engagement en Eglise ! N’empêche, j’attends le 11 octobre pour qu’on me démontre que Jésus n’était pas un super-héros … Nouveau cycle de ThéoDom, à partir du 11/10 : « Jésus, simple héros ? » >> https://www.theodom.org/

« Oui, les religions font (aussi) la paix ! »

imagesLundi 21 septembre : journée internationale de la Paix. Le politologue Eric Vinson illustre dans les colonnes du Monde des religions en quoi les religions oeuvrent à la Paix, malgré les intutions contraires que d’aucuns pourraient partager.

Les institutions religieuses aiment à se présenter comme des fontaines de paix, de justice, de morale. Pourtant, l’histoire et l’actualité montrent combien cette image est partielle, voire partiale. Si bien que, dans notre France laïque, elles passent souvent pour des foyers autoritaires d’ignorance, d’hypocrisie et finalement de sévices variés, dont souffriraient leurs fidèles comme les autres, croyants ou non. Mais, au-delà des prises de position « pour » ou « contre », un regard objectif implique de prendre aussi en compte les efforts millénaires de ces traditions pour réguler, limiter, sublimer, si ce n’est éradiquer la violence, en leur sein comme à l’extérieur.

Une contribution qui rappelle utilement l’engagement des religions pour contrer la violence notamment en contribuant activement au dialogue inter-religieux ! L’occasion de redécouvrir que les religions sont une Bonne nouvelle, en substance, en cette journée de partage sur la Paix. A chacun d’entre-nous d’y oeuvrer ! L’article ICI

Malgré la Covid, les Français voient du positif et des raisons d’espérer !

5c4c4380d21ceaebe1f6f25ab232ce62d87ebf44Et c’est une récente enquête de Destin commun qui le dit ! Menée auprès de 2.000 Français, elle met en évidence les inquiétudes des personnes interrogées, une forme de renoncement pour certains, mais aussi des éléments positifs et des envies d’écologie, autour d’une nouveau projet à bâtir ensemble.

Malgré l’impact de la crise, les Français confirment qu’ils adhèrent à un avenir écologique. Ils envisagent même une relation gagnant-gagnant entre écologie et économie.
– Les Français privilégient une reprise économique rapide par une relance essentiellement nationale et européenne. La relocalisation des pans stratégiques de l’industrie est plébiscitée ;
– Mais les Français s’inquiètent en parallèle de l’abandon des efforts environnementaux, et ce, parmi toutes les familles ;
– Une majorité d’entre eux entrevoit une cohabitation fructueuse entre économie et écologie et certains vont même à regarder l’écologie comme un avantage comparatif de la reprise économique

Un regard lucide et pas aussi sombre qu’on aurait pu le craindre, à même de nourrir nos réflexions et engagements ! Pour mémoire, Destin commun vise à « bâtir une société plus soudée, dont les membres sont convaincus que ce qu’ils partagent est plus important que ce qui les divise ». L’enquête à lire ICI

 

Jeunes et vieux se réjouiront ensemble !

108608_agir-association-et-generation-culture-seniors-et-juniors-sous-le-meme-toitIl y a quelques mois, on vous parlait dans ces colonnes du « Prix Espérance » organisé par l’hebdomadaire La Vie : identifier et valoriser des initiatives de solidarité ou spirituelles, qui redonnent confiance et espérance, difficile pour nous d’y rester insensibles ! L’un des derniers projets identifiés est « Un toît parmi les âges » :

À Lille, où les étudiants peinent, comme ailleurs, à trouver un logement, ils peuvent louer un studio dans une résidence… pour personnes âgées. Christelle a fait ce choix l’an dernier : elle a vécu six mois à la Vesprée, résidence de Loos (en banlieue lilloise), où la moyenne d’âge est de 80 ans ! […] « Cela rend service à tout le monde, souligne Hélène Kowalkowski, une des deux coordinatrices du programme. On lutte contre la solitude et contre des préjugés dont souffrent pareillement les aînés et les jeunes. »

Une bonne nouvelle à retrouver ICI et LA, un chapelet d’autres inititatives réjouissantes ICI !

Aux Philippines, les religions au service de la Création

cq5dam.thumbnail.cropped.750.422Jeudi 3 septembre, à Barangay Bancao-Bancao, un groupe de chrétiens et de musulmans s’est réuni et a volontairement nettoyé le littoral, comme nous le rapporte VaticanNews :

Le vicaire apostolique, Mgr Socrates Mesiona, a dénoncé à cette occasion la culture «jetable» de la société actuelle : «Nous avons des religions différentes, nous avons des croyances différentes, mais nous vivons dans le même monde , a-t-il dit, nous espérons transmettre à tous la spiritualité de la protection de l’environnement». Sur la même longueur d’onde, Hadji Arturo « Abdulaziz » Suizo, un leader musulman local, a déclaré que l’Islam accorde beaucoup d’importance à la cause de la protection de l’environnement: «Protégeons-la pour la prochaine génération», a-t-il affirmé.

Une pierre de plus en cette année Laudato Si !

Un ChatMaritain … de combat !

« Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser les forteresses. »

Corinthiens 2, 10

Avant de dormir, contempler les « larmes de Saint-Laurent »

Regarder les étoiles, c’est contempler Dieu dans sa majesté, nous dit le jésuite Guy Consolmagno, astronome du Vatican. Alors, un petit coup d’oeil par vos fenêtres avant d’aller dormir ! Ou regardez la pluie des Perséides, encore appelées les « larmes de Saint Laurent », filmée début août par une caméra de l’Agence spatiale européenne (ESA) installée à l’Observatoire des Canaries, sur l’île de Tenerife :

La soif du ChatMaritain

Jésus lui répondit : « Quiconque boit de cette eau aura de nouveau soif ; mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau jaillissant pour la vie éternelle.
Jean 4, 13-14

Trois nouvelles zones protégées en France

nouveaux-deux-parcs-naturels-une-reserve-naturelle-france-une-696x364Le site Positivr l’annonce : la France comptera dorénavant deux nouveaux parcs naturels régionaux et une nouvelle réserve naturelle. Une bonne nouvelle pour la préservation de la biodiversité.

L’Hexagone s’enrichit ainsi d’une nouvelle réserve naturelle en Alsace : la réserve nationale du massif forestier de la Robertsau et de La Wantzenau (Bas-Rhin), qui s’ajoute aux 170 réserves nationales de ce type.

Deux parcs naturels régionaux (PNR) font aussi leur apparition dans les régions PACA (Mont-Ventoux) et Hauts-de-France (Baie de Somme-Picardie maritime), s’ajoutant aux 51 déjà existant.

Selon Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, ces mesures permettraient à la France d’atteindre les 30 % de territoires terrestres et marins protégés (Outre-mer inclus), initialement prévus pour 2022.

Polio : 0 – Afrique : 1

téléchargerFin août, l’Organisation Mondiale de la Santé via sa Commission régionale de certification pour l’Afrique a certifié que la Région africaine était exempte de poliomyélite sauvage après 4 années sans aucun cas.

« La victoire sur le poliovirus sauvage en Afrique est l’une des plus grandes réalisations de santé publique de notre temps qui nous encourage tous vivement à finir d’éradiquer la poliomyélite dans le monde », a déclaré le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus. « Je remercie et je félicite les gouvernements, les agents de santé, les bénévoles locaux, les chefs traditionnels et religieux et les parents de toute la Région qui ont agi ensemble pour bouter la poliomyélite sauvage hors d’Afrique. »

Lire la suite

Un ChatMaritain pour la rentrée

« Je ne veux pas dire que j’ai déjà atteint le but, ou que je suis déjà parfait ! Mais je continue à courir pour saisir le prix, parce que le Christ Jésus m’a déjà saisi. 13 Non, frères et sœurs, je ne pense pas que j’ai déjà obtenu le prix. Mais j’oublie la route qui est derrière moi, je suis tendu en avant, et je fais la seule chose importante : 14 courir vers le but pour gagner le prix. Dieu nous appelle d’en haut à le recevoir par le Christ Jésus. » (Philippiens 3.12-14)

Glücklich wie Gott in Frankreich !

107927_guillebaud-istock-125864482« Heureux comme Dieu en France » : c’est en citant ce proverbe allemand que Jean-Claude Guillebaud nous livre un beau carnet de route de vacances, dans les colonnes de La Vie.

En dehors de la douce beauté d’une campagne somnolente sous la chaleur d’été, il y a tous les 5 ou 10 km un nouveau cadeau. Cela peut être l’une de ces églises romanes, vieilles de mille ans et qui nous attendaient, chacune dans son village. Clocher-fronton au Gua, portail à voussures à Fenioux, dans la Saintonge. Parfois, le cadeau consiste en de simples hectares de tournesol ou -d’andains récents, là-bas où le vent lève en nuages des fragments de paille. Périodiquement, on aperçoit des espaces de vigne, figés dans la lumière du matin, mais comme des bataillons de fantassins en ordre de marche.

Un texte pour voyager à retrouver ICI, que l’on ait la chance de partir en vacances ou pas !

Un Prix Nobel dans la paix

téléchargerJohn Hume, artisan de la réconciliation entre catholiques et protestants en Irlande du Nord, est décédé il y a quelques jours.  Figure des négociations de « l’accord du Vendredi saint », en 1998, il avait reçu le prix Nobel de la paix la même année. Son décès a suscité de très nombreux hommages, notamment au sein de l’Église irlandaise, comme nous le rapporte Vatican News.

«L’un des plus grands artisans de la paix et défenseurs de la justice sociale de notre temps»: c’est ainsi que dans une note signée par Mgr Donal McKeown, évêque de Derry, l’Église catholique irlandaise fait mémoire de John Hume, rappelé à Dieu aujourd’hui à l’âge de 83 ans. […] «Bâtisseur de ponts, Hume avait passé quelques années au séminaire et avait toujours maintenu ce fort sentiment chrétien de se sentir appelé à être un artisan de paix», poursuit la note. «Il a suscité l’espoir dans la communauté, et pour cette raison, il restera dans les mémoires comme l’une des grandes figures de sa génération, tant au niveau local que mondial»

Qu’il repose en paix et que son exemple continue à susciter des vocations !