Le retour des semences paysannes

Enfin, un assouplissement en faveur de la biodiversité :

Les eurodéputés viennent d’autoriser les agriculteurs bio à vendre les semences paysannes, c’est-à-dire celles qui ne sont pas enregistrées dans le cahier officiel des espèces. ‘Le cahier officiel des espèces demande des critères d’homogénéité et de productivité. Or, les semences que les paysans utilisent depuis des milliers d’années ne sont pas toutes les mêmes. C’est justement leur atout, elles sont capables de s’adapter aux changements climatiques’, explique le président du Réseau semences paysannes, Patrick de Kochko.