Il n’y a pas d’ « outrage à machine » !

Le temps de la machine – grâce à Dieu – n’est pas encore arrivé 🙂