L’économie monastique, une alternative au modèle capitaliste

Entretien avec Benoît-Joseph Pons, par Mahaut Herrmann dans La Vie :

« L’élément essentiel est la dissociation du travail et de la rémunération. C’est une forme de mise en pratique du revenu universel dont il a été question depuis quelques temps. Les moines sont rémunérés selon leurs besoins, sans prise en compte du niveau d’études. Ce mode de rémunération élimine la compétition pour les postes : être abbé ou cellérier n’apporte aucun avantage matériel ».