Génération athée, l’étude choc

Alors que le pré-synode des jeunes se tient à Rome, La Vie publie en avant-première une enquête de Stephen Bullivant, professeur de théologie et de sociologie des religions et directeur du centre Benoit XVI pour la religion et la société à la St Mary’s University, sur l’ampleur de la sécularisation chez les 16-29 ans.

Le titre de l’article résume bien les choses : on y parle de cette grande majorité de jeunes qui ne prient plus du tout, qui ne va plus du tout à la messe, ou encore qui ne se reconnait d’aucune religion. Il y est question de superstition, de new age, et de ce très contemporain « quelquechosisme ».

Tout ceci n’est pas très engageant a priori, voire pourrait avoir quelque chose de désespérant… Ce n’est pourtant pas le cas. car il y a des signes de renouveau, et cette chute de la pente religieuse aux allures de krach pourrait bien inaugurer une phase de renouveau. Allez lire l’article de Marie-Lucile Kubacki, la fin va vous étonner ! 1

Notes:

  1. Oui, ça fait putaclic, j’assume !