Un café Joyeux à Paris (Joyeux, c’est son nom)

Photo sebastien soriano/ Le Figaro

A l’instar d’autres initiatives, notamment à Nantes ou à Rennes (pour la même enseigne), un café employant des personnes atteintes d’une trisomie, d’autisme ou autres troubles ouvre demain à Paris, passage Choiseul et c’est une bonne nouvelle pour la perception de ces personnes et de leur autonomie.

C’est Le Figaro qui s’en fait l’écho.

Grâce à ses vingt serveurs et cuisiniers trisomiques, autistes ou atteints de troubles cognitifs, ce nouvel établissement propose à ses clients une autre vision du handicap et, pourquoi pas, de la vie en général. «Nous avons voulu créer un endroit convivial, actuel, pour montrer que le handicap, ce n’est pas forcément un monde poussiéreux, ringard ou à part, explique Yann Bucaille Lanrezac, l’entrepreneur à l’origine du projet. Les gens qui travaillent ici ont toute leur place au cœur de la ville. Les rendre visibles, c’est notre idée de départ. Ils apportent leur joie, leur sociabilité, leur sincérité. Ils ont cette capacité précieuse de nous aider à jeter un autre regard sur notre monde de la performance à tout prix.»

L’AFP a également réalisé un reportage :