La prison et les jonquilles

« Robert, l’aumônier nous avait donné rendez-vous devant la porte, pour entrer tous ensemble. Et une porte, et deux portes, et trois portes, bien verrouillées à chaque fois. Dans la petite entrée où nous nous serrons tous les sept nous nous délestons de nos sacs, clés, portables, blousons… puis passage dans le détecteur de métaux, et encore une porte, un sas et une porte, et enfin la dernière porte nous donne accès à la salle. L’équipe est rodée et a tôt fait de transformer la pièce en oratoire : le rideau tiré laisse apparaître une grande croix et une icône de chaque côté, l’autel relégué dans un coin est mis au centre, il symbolise le Christ qui nous rassemble. Même des fleurs ont été apportées : un beau vase de jonquilles, fleurs de saison, du jardin de l’aumônier. »

Ou quand la Cybersister nous raconte sa première messe en prison : un beau témoignage… rayonnant comme ces fleurs ! Allez vite le lire !