Où sont les femmes ?

Le Figaro titre un de ses articles « une publication du Vatican réclame la fin de l’exploitation des religieuses » pour signifier que leur place n’est pas obligatoirement dans le secret des cuisines et des ménages.

Celui-ci renvoie en réalité plus précisément au dernier supplément féminin de l’Osservatore Romano « Femmes, Eglise, Monde » dont une enquête de l’excellente Marie-Lucile Kubacki est titrée « le travail (quasi) gratuit des soeurs ». Dans celle-ci, des religieuses au service des hommes d’Eglise s’expriment et montrent leur différence de statut avec les laïcs effectuant les mêmes tâches qui bénéficient eux d’horaires réglementés et d’une rétribution moins modeste. Plus profondément encore, c’est bien la question de leur dignité qui est en cause quand les personnes ainsi mises à un service domestique plus ou moins forcé sont toujours des femmes consacrées envers un homme consacré. Ainsi, une religieuse s’interroge : « notre consécration n’est-elle pas égale à la leur ? ». On attend avec impatience la traduction en français !