Le Saint Sépulcre est fermé !

Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose les différentes Eglises à Jérusalem à la municipalité, qui veut les obliger à payer des taxes sur tous leurs bâtiments, alors qu’elles en étaient exemptées jusqu’à présent. Explications de Terra Santa :

D’une seule voix les Eglises parlent de leur « grande préoccupation » devant la « campagne systématique et agressive» qui « vise à affaiblir la présence chrétienne à Jérusalem ». Pointant la décision de la municipalité de la ville sainte à contraindre les Eglises à payer des taxes « en violation flagrante du Statu Quo existant », la déclaration vise aussi le «projet de loi sur les terres des Églises» en cours d’examen le jour même à la Knesset.

Un projet que les Eglises qualifient de « loi discriminatoire et raciste qui vise uniquement les propriétés de la communauté chrétienne en Terre Sainte ». De fait, cette loi « rendrait possible l’expropriation des terres des Églises » comme le souligne la déclaration.

En signe de rétorsion à leur contestation, le maire de Jérusalem Nir Barkat a fait geler plusieurs comptes en banque des Eglises, les empêchant de facto de poursuivre leurs missions dans la ville, de l’accueil des pèlerins aux fonctionnements de leurs écoles. « Ces actions violent les accords existants et les obligations internationales qui garantissent les droits et les privilèges des Eglises, dans ce qui semble être une tentative d’affaiblir la présence chrétienne à Jérusalem » affirment cette fois-ci les Eglises.