Qu’as-tu à dormir ?

« La tempête se déchaîne, les éclairs fusent, les vagues ébranlent la coque… et Jonas, au fond de la soute, dort. Insouciance ? Confiance ? Non, Jonas fuit dans un sommeil assourdissant la réalité catastrophique qui l’entoure. Se voiler la face. Faire l’autruche ».

Frère Matthieu Palayret, op, Carême dans la ville