Fleuris là où tu es planté !

Et cette citation peut aller jusqu’à sauver la fleuriste du quartier ! C’est ainsi que s’écrit la belle histoire de celle de la paroisse parisienne de ND du Travail du p. François Potez.

Après un incendie criminel, celle-ci s’est trouvée au bord de la ruine… C’était sans compter sur son curé qui est allé bien au-delà de dire avec des fleurs qu’il fallait l’aider et la sauver.

La « morale » de l’histoire ? Elle ressemble presque à une fameuse parabole d’un bon Samaritain et se trouve à la fin de l’article. « Que Véronique ne soit pas croyante, le père François balaie d’un joyeux : « J’m’en fous ! Si l’Eglise n’aimait que les Cathos, cette Eglise ne serait pas la mienne ! » »

Une bonne nouvelle d’aujourd’hui… qu’on devrait appeler « fioretti » pour l’occasion, à découvrir ici.  

🙂