Mgr Michel Aupetit : « c’est l’Evangile qui dérange ! »

Mgr Michel Aupetit a livré un entretien très complet à La Croix (« il n’y a pas d’un côté la bioéthique, et de l’autre les migrants« ) appelant les chrétiens à se laisser déranger par l’autre, par la fragilité. Il y explique notamment ceci à propos des prochains rendez-vous législatifs, qui vaut à tous égards : « Il lui faut redire ce qui est en jeu : la construction de notre société. Or celle-ci s’est fondée sur l’acceptation de la fragilité. Ce qui nous fait humains, c’est la capacité d’accompagner les plus faibles et de leur laisser une place aussi digne que les plus forts. « 

Il souligne à quel point tout est lié, et revient ainsi sur la question de l’accueil des migrants et des craintes compréhensibles qu’il suscite :

Je comprends ces réserves, elles traduisent une peur, liée au climat d’insécurité générale dans lequel nous nous trouvons. L’armée est à nos portes, les policiers stationnent devant certaines églises. À cette insécurité effective s’en ajoute une autre, plus culturelle : notre mode de vie, notre façon de penser, les fondations de notre civilisation vont être remis en cause par d’autres cultures. Or, l’Histoire nous montre que ces phénomènes se sont déjà produits et que si nous sommes fidèles à l’Évangile, nous n’avons rien à craindre. De plus, sommes-nous si heureux de la société individualiste que nous avons construite ? Ces bouleversements vont peut-être nous permettre de construire une civilisation bien plus intéressante, la civilisation de l’amour qu’avait prônée Jean-Paul II.

L’ensemble de l’entretien est à lire ici.