Aux Bernardins, les Pères latins

« Bien sûr, en fait de dette, nous devons tout aux grecs.

Cependant les héritiers latins se montrent bien dignes de leurs devanciers. Ce qu’ils reçurent de l’Orient ils eurent à l’acclimater dans le monde de la romanité accomplissant la première grande transmutation culturelle que le christianisme ait eu à affronter ».

12 séances à partir du 5 février 2018, tous les lundis de 14h30 à 16h30