Anthropocène : la planète va-t-elle craquer ?

« Selon les géologues, l’Homme aurait fait entrer la Terre dans une nouvelle ère géologique. Est-ce parce qu’ils sont trop nombreux que les humains provoquent pareils déséquilibres biophysiques ? Pour Sandrine Paillard, il faut surtout agir sur les modes de vie des plus pollueurs d’entre nous…

L’ampleur des impacts environnementaux des activités humaines, à l’échelle planétaire, a conduit la communauté scientifique à émettre l’hypothèse d’un changement d’ère géologique. L’Holocène, qui a vu l’émergence et le développement des civilisations humaines, s’est caractérisé par une grande stabilité biophysique de la planète, pendant près de 12 000 ans. L’expansion des terres cultivées, la révolution industrielle et la forte pression démographique, par leurs conséquences environnementales, nous auraient embarqués dans l’Anthropocène : une nouvelle ère dans laquelle les activités humaines seraient devenues le principal moteur des changements environnementaux à l’échelle planétaire. Tout au long de l’Holocène, les capacités de régulation du système Terre ont permis de maintenir les conditions de notre développement. En déstabilisant ce système, possiblement de manière irréversible, l’humanité compromettrait son propre développement, voire sa survie ».

Sandrine Paillard sur revue-projet.com