Le « semestre ambulant » des étudiants tchèques parmi les sanctuaires

Etonnant parcours que celui que révèle La Croix. Pendant un semestre, ils ont parcouru 1.500 kilomètres de Lausanne au Mont Saint-Michel pour découvrir les sanctuaires et les chemins de pèlerinage. Chacun rédigera un mémoire sur ces lieux, qu’ils ont pu d’autant mieux découvrir et apprécier qu’ils se sont mis dans les pas des pèlerins.

Arrivée devant la porte de la cathédrale du Puy-en-Velay, l’objet de son mémoire, Katarina Kravcikova était épuisée par sa longue marche. « Je me suis assise devant l’œuvre et j’ai pris le temps de regarder les détails, tout en acceptant les limites de mon corps », se souvient cette Slovaque de 23 ans.

Périple d’autant plus singulier que, La Croix le rappelle, ces jeunes sont issus de l’un des pays les plus athées d’Europe.

L’article de La Croix