Le talent biblique n’est richesse et ne croît que s’il est travaillé… et offert

« Image des dons de la grâce divine, les talents sont donnés non pas comme un acquis valorisant ou un trésor à déterrer pour se sauver…. mais pour porter du fruit, du plus profond de nos cœurs au plus audacieux de nos engagements et de nos partages. Copernic voudra que le génie soit 1% d’inspiration et 99% de transpiration. Le talent biblique n’est richesse et ne croît que s’il est travaillé… et offert ».

Abbé David Lerouge sur J’apprends à regarder