Le jeûne provoquerait la régénération des cellules souches…

… et aiderait à lutter contre le cancer.  C’est ce qui a été établi par des scientifiques, et ce n’est pas nouveau, puisque la publication de l’étude date de 2014. Mais il est bon de le rappeler, même si – chrétiens – nous sommes déjà loin du carême (dont la vocation première n’est de toute façon pas la thérapie physiologique du jeûneur). Les résultats de l’étude sont surprenants:

« Nous ne pouvions pas prévoir que le jeûne prolongé aurait un effet si remarquable dans la promotion de la régénération des cellules souches du système hématopoiétique », déclarait alors Valter Longo, Edna Jones Professor in Gerontology et Professor in Biological Science, de la Davis School of Gerontology (University of Southern California) et Directeur de l’USC Longevity Institute. « Lorsque vous mourez de faim, le système tente d’économiser l’énergie, et l’une des choses qu’il peut faire pour économiser l’énergie est de recycler un grand nombre de cellules immunitaires qui ne sont pas nécessaires, en particulier celles qui peuvent être endommagées. » précisait-il. « Ce que nous avons commencé à relever, à la fois dans l’activité humaine et animale, est que le nombre de globules blancs dans le sang baisse avec un jeûne prolongé. Puis, quand vous alimentez de nouveau, les globules blancs reviennent.  Si bien que nous avons commencé à nous demander : d’où est-ce que ça vient ? ». L’article en anglais se trouve sur le site de l’Université de Californie du Sud.

La question est maintenant : où en sommes-nous depuis 2014, et à partir de quand les études sur le jeûne sortiront-elles de la relative confidentialité dans laquelle elles sont maintenues ? Loin des slogans d’intérêt général sur la consommation de fruits et légumes ou sur le fait de ne pas grignoter entre les repas, c’est à un véritable changement de mentalité quant à notre consommation alimentaire auquel appelle cette prise de conscience – scientifiquement établie – des bienfaits du jeûne. A priori, le seul problème, pour l’heure, c’est que le jeûne, ça ne se vend pas.