Islam : des cauchemars au dialogue

« Pendant longtemps, je vivais dans l’ignorance, j’étais même raciste sans le savoir, (…) Je ne supportais pas la vue d’une femme voilée. Après les attentats de Paris en 2015, j’ai commencé à faire des cauchemars terribles où j’étais moi-même attaquée ».

Et puis, avec la communauté de l’Emmanuel, Chantal Roy s’est engagée dans un parcours lucide de découverte de l’islam et de dialogue avec les musulmans, jusqu’à développer des amitiés.

Plutôt que de déplorer l’état de la société, je préfère essayer de transformer mon propre cœur

La Croix évoque cette initiative dans le cadre dun dossier fondamental, intitulé : « après la présidentielle, réparer la France ». Jusqu’à lundi, d’ailleurs, La Croix est en accès gratuit pour permettre la consultation de ce travail.